Engageons le vrai sursaut national

gamma sursaut gamma.jpg

Ce qui devait être une réponse à la tribune, par ailleurs excellente, d’un actunaute est devenue suffisamment longue et argumentée pour mériter une tribune à part entière. Je m’excuse donc auprès de l’auteur de répondre à un point de sa tribune par une autre tribune.

La tribune en question est disponible ici : https://www.actutana.com/engageons-le-sursaut-national/

Elle est intitulés : « Engageons le sursaut national ».

L’affirmation qui a attiré mon attention est celle-ci :

« cette constitution devrait permettre d’éviter un régime présidentiel “à la française” qui, à mon avis, n’est pas fait pour les élus des états africains francophones qui dérivent vite vers la dictature et la gabegie ».

C’est une affirmation lue et entendue maintes fois.

Je ne suis pas d’accord. Ou plus exactement je ne suis plus d’accord. On constate actuellement en Afrique un dynamisme économique sans précédent alors que tous ces pays ont une constitution à l’occidentale, y compris à la française. Les tigres asiatiques ainsi que le Japon ont des constitutions à l’occidentale. Même la Chine a une constitution d’inspiration occidentale. Et oui, Karl Marx était Allemand et son idéologie communiste était inconnue de la Chine multi-millénaires. Ceci pour dire que le sursaut consiste aussi à cesser d’accuser les institutions d’inspiration étrangère et soi-disant inadaptées au pays de participer à tous nos maux. De façon générale, le sursaut consiste aussi à cesser d’accuser l’autre, l’étranger (les Karana, les Chinois, la France, la constitution et des institutions d’inspiration française etc…). Le sursaut consiste à regarder en face et à assumer notre pleine et unique responsabilité dans ce fiasco. Nos criantes insuffisances.

Moi j’aurais tendance à simplifier les choses. On est misérable parce qu’on est peu performant. Point. On est incompétent. Et ceci dans tous les domaines et à tous les niveaux. ça va de notre incompétence à suivre nos propres règles à l’incompétence de nos dirigeants et de nos politiciens en passant par l’incompétence au quotidien de tout un chacun dans son domaine d’activité. Ce qui noie dans la médiocrité le peu de compétences disponibles.

Du coup la question qui vient immédiatement à l’esprit est : « comment être plus compétent? ». Je n’ai pas la certitudes évidemment. Je n’ai que des convictions : en mettant en place un environnement propice aux compétences. Du coup la question suivante est naturellement : « Mais comment mettre en place un environnement propice aux compétences? ». Ma conviction profonde est celle-ci : par la prise de conscience de toute la société à tous les niveaux (des tantsaha aux élites en passant par les masses urbaines) qu’il faut surveiller les dirigeants élus comme le lait sur le feu tout au long de leurs mandats électifs. Les surveiller par tous les moyens disponibles : par les partis d’opposition, les médias, les manifestations, les associations, la justice etc etc etc… Ne pas attendre le terme de leurs mandats pour leur demander des comptes. Et quand je parle de dirigeants élus ce sont tous les dirigeants élus à tous les niveaux.

Je vois d’ici certains brûler d’envie de me poser la question : « c’est bien beau mais comment une telle prise de conscience peut-elle avoir lieu? ». Là non plus je n’ai pas de certitudes absolues. Je n’ai que des convictions : de façon spontanée, par nécessité et qui fait boule de neige et finit par irradier l’ensemble de la société, plaçant de facto le pays dans une nouvelle réalité, une nouvelle ère d’une autre conscience politique.

En réalité nous avons déjà réalisé au moins une fois une telle prise de conscience amenant une nouvelle donne politique. Le 13 mai 1972 est le fruit de la prise de conscience que le peuple possède le pouvoir de sanctionner par une grève massive et générale un pouvoir en place qu’il juge ne plus être légitime et qui dispose théoriquement des moyens nécessaires pour se maintenir. Le pays vit encore dans cette ère de conscience politique. Hélas elle est largement dépassée et est devenue le principal moteur du sous-développement du pays, exploitée à fond par nos politiciens mafieux et incompétents. Nous devons sortir de cette ère. Quelque chose d’équivalent à l’innovation de 1972 doit avoir lieu pour déclencher cette nouvelle prise de conscience. Et cette chose viendra d’elle-même. Avec probablement l’impulsion de quelques citoyens assez influents et assez courageux au départ. Une chose est certaine en revanche : cette nouvelle prise de conscience ne viendra pas du 13 mai. Le 13 mai représente le passé. Cette place représente l’échec d’une ère de conscience politique initiée par le peuple malgache en 1972. Elle représente l’échec d’une aventure.

Note : l’image représente un sursaut gamma qui sont les explosions les plus puissantes connues dans l’univers, après le big-bang. La théorie dominante affirme que les sursauts gamma sont générés par l’effondrement gravitationnel d’une étoile géante aboutissant à la formation d’un trou noir ou d’une étoile à neutrons.

Le contenu des articles ainsi que les informations et les opinions exprimées dans cette rubrique sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de l’administrateur du site
Partager l'article

5
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
elman
Admin

Vous allez tous rendre jaloux le sursauteur en chef 🙂

barman
Membre
barman

Comme tout le monde dit qu’il n’en a pas entre les jambes, engageons le vrai terme : la sursauteuse en chef

Rangita
Membre
Gold
Rangita

Nous avons pu constater que ça commençait à marcher en 2007.
Aujourd’hui où est-ce que nous en sommes? Pas mieux, c’est le moins qu’ on puisse dire.
Je pose la question: et si les dirigeants de l’époque ont fait exprès de jeter l’éponge pour faire prendre conscience aux gens? (Votre idée directrice)
Chacun sa technique!

P.S.: même la lumiëre ne peut échapper à un trou noir, alors que nous la cherchons.

Ralek
Membre
VIP

Merci pour l’analyse, @elman doit noter tout ce qu’on dit d’intéressant et noter quelque part dans son « carnet de route ». On va peut-être mettre des copyright sur nos idées 😀
Plus sérieusement, je suis d’accord sur le fait que c’est pas forcément le régime présidentiel le problème, il s’agit de la personne. On ne va pas remettre en cause un couteau parce que la personne l’a utilisé pour tuer et non couper de la viande!

P.S: Vous aurez pu rester dans la Tribune originale, on peut maintenant pondre un pavé en commentaire, une histoire de rester dans le fil du débat.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!