Et une nouvelle semaine encore, une…

Avion de chasse : mince j’ai oublié mes gants

Et une nouvelle semaine encore, une…Euh oui, et ? Non comme d’habitude, on se demande encore ce qu’ils vont bien encore nous inventer cette semaine.

C’est fou ce manque de sérénité, cette fébrilité permanente n’est-ce pas ? C’est pas tsotra, milamina, mirindra, c’est toujours en mode gidragidra, toujours avec des (mauvaises) surprises, des trucs pas catholiques, des faits divers, des scandales, des bidules scabreux et on en passe.

Sensationnel nga

Bref, je sais pas vous mais personnellement, j’ai passé l’âge de ces conne*ries « sensass », ces trucs m’as-tu vu, ces bidules tsy milamina. On arrive à un âge où on aime bien voir des choses stables, posées, bien pensées … matotra quoi.

Tout ce à quoi on assiste aujourd’hui donne l’impression d’improvisation, d’amateurisme … j’avais l’autre jour utilisé le terme de « tambawax en goguette » qui découvrent le monde, et c’est exactement ça en plus !

On semble expérimenter au quotidien des trucs et des bidules, on ne contrôle rien, les sous-fifres n’en font qu’à leur tête, on a cette désagréable sensation d’être dans un bateau ivre sans cap, qui se dirige au gré des vents et des marées, au petit bonheur la chance.

Pour en revenir au sujet, alors, que nous réserve cette nouvelle semaine ? Qui couche avec qui, qui a encore mis la main dans le pot de confiture, quel impayé va encore sortir du chapeau magique, quel nouveau petit scandale va encore émerger ?

Fahagagana

Ça me rappelle ces accidents de la circulation à Madagougou : l’accident se produit, et les zébus s’attroupent pour assister au « spectacle« , comme des gros demeurés qui n’ont rien à faire de leurs journées, sambany mba misy zavatra jerena qui sort de l’ordinaire…

Et nous en sommes réduits à être des gros zébus en train d’assister à ce show gouvernemental d’un autre temps, à commenter les bêtises et les âneries des uns et des autres.

Je sais pas vous mais en toute honnêteté, j’ai autre chose à faire de mes journées que de perdre mon temps à assister à ces con*neries ! C’est vraiment leur donner une importance qu’ils ne méritent pas, tellement ça vole au ras des pâquerettes.

Nul, aucun intérêt, insipide : voilà ce qui qualifie le mieux ce qui se passe à Madagougou aujourd’hui. Et d’ici 2023 je ne vois pas ce qui pourrait spectaculairement changer, comme qui dirait, s’attendre à des résultats différents tout en faisant les mêmes âneries, il faut être un peu timbré sur les bords pour y croire.

Pauvre population endémique qui attend donc son « fahagagana » qui ne viendra pas. Pour ma part, mon fahagagana je préfère me le créér moi-même en organisant mon programme, mes projets, en me créant moi-même mes objectifs.

Bref, vous l’aurez compris, je n’attend rien de ces bras cassés nuls et incompétents : je mène ma propre barque moi même, sans rien attendre de ces gens là et finalement, c’est pas plus mal que ça.

Et bien content d’être à 9 000 kilomètres de toutes ces con*neries.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rainintsara
1 mois plus tôt

Dia miandry ny à la une indray ny vahoaka, asa atao ala Inona loatra, ala sorisory, ala amoamo, ala voly…

Fil info

Jirama : le bricolage se poursuit

Les coupures sauvages se suivent et se ressemblent, matin, midi, soir. C’est effroyable qu’on en soit réduit à bricoler de

Commentaires

Voir d'autres articles

 
ACTUTANA