Euh … Jean-Luc Mélenchon ?

Lol, gné quoi Jean-Luc Mélenchon ? Je vais voter pour lui ? 

Vous savez, tout ce que nous vivons aujourd’hui m’a appris à être prudent et à ne plus jamais dire … jamais.. justement. La pandémie.. La guerre … On vit dans un monde turbulent où tout est désormais possible.. même l’improbable.

Donc Jean-Luc Mélenchon prochain Président de la République ? Effectivement improbable. Mais pas impossible. Comme j’ai été formé à la gestion des risques sur mes petits projets, essayons donc de nous livrer au même exercice, pour le premier tour de cette présidentielle française, dans moins de 3 semaines maintenant, le 10 avril prochain.

Donc pas impossible, et pour quelle raison ? Bah je sais pas moi. Imaginons par exemple un gros empêchement soudain du candidat Emmanuel Macron ?

Oh oh.. Du coup on se retrouverait donc avec un deuxième tour Marine Le Pen vs … Jean-Luc Mélenchon ? Et bah oui, au vu des sondages actuels, ce serait un scénario possible !

Et du coup, on en serait donc réduit à choisir entre … la peste et le choléra ? Et bien mon analyse et mon sentiment place M. Mélenchon sur le seza suprême.

Du coup dans le cadre de ce duel, pour qui je voterai ? Euh en toute honnêteté, là maintenant tout de suite, je ne sais pas. Entre l’extrême droite et l’extrême gauche, ouh là… Cela mérite une grosse réflexion. Très grosse.

Mais bon, ça c’est un premier scénario. Une mise hors-jeu de M. Macron redistribue évidemment les cartes, ses 30% actuels dans les sondages vont bien aller quelque part non ?

Donc si j’avais eu l’intention de voter pour M. Macron le 10 avril prochain et qu’il est hors-jeu, je reporte mon vote chez qui du coup ? La seule certitude pour moi c’est que ce ne sera ni Mme Pecresse ni M. Zemmour. Les autres options restent donc ouvertes.

Bref, un scénario un peu “docu fiction” mais la gestion des risques justement c’est imaginer tous ces scénarios improbables. 3 mois avant le covid19 j’aurai proposé comme scénario “il y a un risque que toute la population française soit confinée chez elle et interdiction de sortir“, là on m’aurait sorti un “elman arrête de fumer la moquette“.. ou encore il n’y a même pas 1 mois, “hé les gars, il y a des chances que l’on se prenne une bombe atomique sur la tronche” idem là aussi.

Bref, encore une fois, ne plus jamais dire jamais. Envisager tous les scénarios, même les plus … surréalistes ?

Allez, on se refait une passe sur ces 12 visages, en éliminant donc celui de M. Macron..

My god .. comment dire … allez, il en restera donc 5 “potentiels” : Marine Le Pen, Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo (si si, malgré son 1%) et Valérie Pécresse.

Waouh, c’est chaud !

Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Miserana
Miserana
3 mois plus tôt

Sans façon merci.

CLAUDE
CLAUDE
3 mois plus tôt

Euh… je…euh… non, rien…

mpijery
mpijery
3 mois plus tôt

Pour moi, par principe, pas la gauche, encore moins l’extrême gauche.
Mais je ne suis ni en France ni Français

steph737
steph737
3 mois plus tôt

En vérité, une belle brochette avec que des têtes de vainqueurs ! ( et qui pour la plupart n’ont jamais rien fait dans la vraie vie…. ). Le berger a toute ma sympathie mais bon…..

CLAUDE
CLAUDE
En réponse à  steph737
2 mois plus tôt

Hélas ! L’aura du berger ne dépasse pas sa circonscription.

zafimbaza
3 mois plus tôt

Pour moi, tout sauf Zemmour .




gérard
3 mois plus tôt

Pour moi, plus que leur éventuelle arrivée au pouvoir, ce que j’imagine, c’est ce ces énergumènes sont capables de bousiller de nos fragiles équilibres démocratiques pour conserver ce pouvoir
regardez juste ce que Maduro , grand copain de Mélenchon a fait du Venezuela

Stéph
Stéph
2 mois plus tôt

Faut pas être Mme Irma pour deviner que l’aile droite de Macron ira chez Pecresse et son aile gauche se perdra entre l’abstention et hidalgo. Résultat, ce sera pécresse présidente.

angady
angady
2 mois plus tôt

il est clair que le combat est à la présence au second tour contre Macron. mme Le Pen est plutôt bien positionnée d’autant plus que sa ligne de parti s’est un peu recentré, comparé à ce que fut historiquement le FN, et surtout comparé à ce qu’affiche Zemmour avec l’attitude qu’on lui connait. et donc si au second tour, elle arrive à galvaniser les électeurs de droite sous sa bannière, la réélection de Macron ne sera pas évidente. maintenant, la force de ce dernier se situe dans comment la menace russe aura atteint l’imaginaire des gens pour qu’ils veuillent se réfugier dans un sentiment d’unité avec l’UE, et dont il a toujours fait le cheval de bataille.

Rafangy
Rafangy
2 mois plus tôt

comme mpijery, je ne sui ni français ni dans un territoire français, mais pour moi, il y a un h de trop dans le nom de ce type

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles