Faites les choses justement

Il y a Dora mais moi ce week-end c’était dorade aussi 🙂

Ouh la l’ambiance de haters sur les réseaux sociaux en ce moment, kay 😯

Et donc, qu’est-ce qu’il se passe ? D’un côté, Dora Éliot Ness, notre exploratrice justicière nationale, de l’autre, une ancienne Directrice de la communication à la Présidence, accusée par la première de X malversations au sein de Air Madagascar.. enfin, de Madagascar Airlines donc.

Bref, ça se tire grave dans les pattes en ce moment. Je ne sais pas si c’est “ici c’est la France” ou “ici c’est Madagascar” mais moi j’ai un conseil d’ami pour ces dames : faites les choses justement.

C’est-a-dire ? C’est-a-dire que la Justice ici en France, c’est pas tout à fait comme votre Justice endémique là. Pas la même chose du tout même. Donc vos fikafika miolakolana d’Anosy là, oubliez, ça ne marche pas comme ça ici en France.

Donc avant de faire appel à la justice française, assurez-vous bien, si vous me permettez l’expression, “d’avoir le c*l bien propre” d’abord.

Le cas échéant ? Et bien ça vous explosera à la figure. Tout simplement. Et ici en France, ils s’en foutent royalement de qui vous êtes, de votre petit seza, de votre petit pouvoir manitsakitsaka : tout le monde est égal devant la Justice et les petites manigances de derrière les fagots, vous pouvez vous les garder pour vous. Je vous conseille même très fortement de les garder pour vous.

Donc les accusations de Dora sont graves, très graves, puisque les éléments exposés peuvent porter atteinte à la sûreté aérienne aussi bien ici en France qu’à Madagascar. Non mais sérieux, un pilote qui, potentiellement, ne connait pas précisément le poids de son avion et de son chargement avant de décoller, car des petits malins s’amusent à traficoter avec les bagages à main, laissez tomber, nous avons tous vu assez d’épisodes d’Air Crash pour savoir ce que cela peut provoquer : le crash de l’avion 😯 Et des crashs d’avion, il y en a eu pour beaucoup beaucoup moins que ça.

Donc arrêtons les piaillements au “dénigrement“, au “cyber harcèlement” et tout ça : de graves accusations ont été portées, et pour la Justice française c’est binaire : soit ces accusations sont fondées, soit elles ne le sont pas, point barre.

Et si elles sont fondées, attention aux sanctions, ici ça ne rigole pas avec les malversations, tonga dia manenganiny, point barre.

Cette parenthèse judiciaire ayant été ouverte, nous pouvons la refermer mais encore une fois, peut-être que vous faites la Loi dans votre Madagascar “tan-dalana” mais ici en France, non, vous ne faites pas la Loi.

… et vos tentatives d’intimidations contre une réfugiée politique, là aussi, vous exploseront à la figure. Cet ancien Ministre de la Justice et sa ridicule petite demande d’extradition pourra d’ailleurs en témoigner, paf le chien, ça lui a bien explosé a la figure.

Une demande d’extradition qui au final s’est transformée en IST (Interdiction de Sortie du Territoire) pour lui-même, kay kay kay, vraiment nanenganiny comme dirait le blogueur suisse.

Et comme le dit le dicton aussi : “Nikitikitika vodin’akoho…”

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy
Rafangy
2 mois plus tôt

ben si on n’a pas connu que ce qu’elle insinuait comment notre dora a obtenu son diplome, c n’est pas etonnant de sa part, et puis ma main au feu que quand elle a evoque le cyberharcelement, ce n’etait pas de son propre chef mais plutot quelqu’un lui a souffle a l’oreille, tout comme la plainte contre dora lors du passage de mamimbahoaka ici(c’est la france)
si elle nous racontait un peu comment 2, oui deux helicopteres armes selon elle et il n’y avait qu’elle toute seule pour avoir vvu cela, l’ont pourchasse en 2002 comme elle aime bien le raconter!

Rasendra
Rasendra
En réponse à  Rafangy
2 mois plus tôt

mytho, mégalo, maso … izy raha izany.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles