Google+, des descriptions en attendant sa disponibilité

La fonction Déclics s'avère très judicieuse pour étendre son réseau d'amis

Dans l’univers des réseaux sociaux, le phénomène du moment se nomme Google+. Il s’agit bien évidemment de la nouvelle plateforme de réseautage social mise au point par le géant des moteurs de recherche et qui n’est encore, du moins pour le moment, accessible que pour un nombre restreint d’utilisateurs. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de faire partie de ces bêta testeurs, voici une description succincte du service.

Dès que l’on accède au service Google+, plus précisément à la page principale, on constate une ressemblance plutôt flagrante entre l’interface de la plateforme de Mountain View et celle de Zuckerberg. Cette similarité entre les deux services pourrait s’expliquer par le fait que Google vise à ne pas dépayser les utilisateurs ayant migré sur sa plateforme. En réalité, le principe reste à peu près le même mais les éléments graphiques sont plus ou moins différents. En résumé, la page principale se divise en trois colonnes. La première héberge toutes les fonctions associées pour ne citer que Circles, Declics ou la messagerie instantanée, la deuxième affiche les flux d’informations et la dernière colonne, accueille les photos des contacts ainsi que la fonction de visioconférence, baptisée Bulles. Le bouton « J’aime » a été substitué par « +1 » et bien évidemment, les publications sur le mur peuvent être multiformats. A noter que la messagerie instantanée n’est autre que le service Gtalk et que pour cette phase de test, la communication se fait uniquement entre les contacts Gmail et non, Google+.

Parmi les principales innovations introduites par la plateforme Google+ figurent Circles et Bulles. Pour rappel, la première fonction offre l’opportunité de segmenter ses contacts et par conséquent, de limiter l’accès à une publication à ceux d’un même groupe. Pour ce faire, il suffit de sélectionner la catégorie concernée dans la colonne de gauche. Pour ce qui est de l’intégration d’un nouveau contact au sein d’un cercle, elle se fait par le biais d’un simple glisser déposer. Quant à la fonctionnalité Bulles, elle désigne la fonction de visioconférence. On précise bien qu’il s’agit d’un service de visioconférence et non d’appels vidéo en ce sens que la conversation par webcams interposées peut se faire en groupe. Puisque les photos sont omniprésentes sur ces plateformes de réseautage social, Google a également intégré Picasa au sein de son service. De ce fait, la consultation des clichés mis en ligne par ses contacts n’implique plus l’accès à la page de la personne concernée mais peut directement se faire à partir de la fonction dédiée.

La dernière fonction de Google+, qui mérite d’être abordée, reste bien entendu Declics. Il s’agit d’un service de recherche de contenus selon un thème bien défini, que ce soit sur le web ou au sein de la plateforme même. Elle permet notamment de connaître les avis des autres utilisateurs par rapport au sujet recherché et par extension, de suivre de nouvelles personnes qui partagent le même centre d’intérêt.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!