Google part à la chasse aux sorcières avec son nouvel algorithme Panda

L'algorithme Panda vise à optimiser la qualité des résultats de recherche, selon Google

Aux alentours de la fin du mois de février dernier, le géant des moteurs de recherche a indiqué, par le biais de son blog officiel, qu’il était entrain de finaliser son nouvel algorithme de recherche dénommé Panda et que ce dernier sera opérationnel d’ici peu. Implémenté officiellement depuis quelques temps, Panda a créé beaucoup de surprises au niveau de nombreux portails web.

La firme de Mountain View avait indiqué que son algorithme de recherche était sans cesse mis à jour, des améliorations qui n’étaient pas réellement visibles pour les utilisateurs du web. Pour son nouvel algorithme Panda, Google annonce un changement significatif et palpable, notamment pour les sites web référencés. Selon le géant des moteurs de recherche, ce dernier vise à améliorer le ranking ou le positionnement des sites Internet au niveau de la page de résultats. Pour être plus précis, Panda a pour mission d’améliorer la qualité des résultats de recherche et ce, en éliminant les portails dont les contenus disposent d’un faible plus value. En clair, Google souhaite reléguer les portails web aux contenus de « piètre » qualité au second plan, des sites qui ont réussi à se positionner confortablement grâce à l’exploitation efficace des méthodes d’optimisation du référencement pour le moteur de recherche. Les portails Internet concernés sont notamment ceux qualifiés de « fermes de contenus », autrement dit, les sites web qui se contentent de dupliquer les contenus des autres et qui ne sont pas réellement d’un grand intérêt pour les internautes. Selon le géant de Mountain View, l’algorithme Panda impactera sur près de 12% des requêtes de recherche.

Le nouvel algorithme est opérationnel depuis peu sur la version britannique et américaine du moteur de recherche. Quelques jours après la mise en place de Panda, les premières réactions ont fusé de toute part, provenant principalement des sites web principalement touchés par le nouveau fonctionnement du moteur de recherche. A priori, le nouvel algorithme de Google a présenté l’effet escompté toutefois ces changements ne sont pas du goût de tous les portails web britanniques. En effet, plusieurs sites Internet, dont les modèles de fonctionnement reposent sur la classification des contenus des portails partenaires, ont perdu de la visibilité et pas dans une moindre mesure. Il en est de même pour les sites web spécialisés dans les codes de réduction. Ainsi après la mise en place de l’algorithme Panda sur la version outre Manche de Google, les principaux portails décrits ci-dessus ont perdu plus de 90% de leur visibilité. A titre d’illustration, Voucherstar.co.uk spécialisé dans les codes de réduction dans le domaine du voyage a perdu 99,67% de sa visibilité, 90,67% pour l’agrégateur de flux Wikio, 92% pour le portail de comparaison de prix Twenga et 94,8% de visibilité pour Doyoo, le site spécialisé dans les avis des consommateurs.

L’algorithme de recherche Panda a cependant fait des heureux, des sites web dont le référencement a nettement été amélioré pour ne citer que Techcrunch ou encore eBay.co.uk. Questionnés sur l’impact économique de l’algorithme pour les portails « lésés », les responsables au sein de la firme de Mountain View affirment qu’il faudra que le problème se généralise au niveau des sites web de mêmes activités avant que Google n’intervienne.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!