Gouverner c’est prévoir

Il y a le feu à la Jirama

Je le dis, je le rappelle, je l’anone tous les ans : le mois d’octobre est toujours cataclysmique au pays endémique. Côté eau, énergie, tous les ans en octobre, c’est l’apocalypse tout simplement et cette année, ça n’a pas raté une fois de plus, mais c’est incroyable d’être toujours aussi nuls !

Lire : Jirama : le délestage d’eau maintenant

Preuves : les dizaines d’articles sur le sujet

On sait que tous les ans le mois d’octobre c’est la période d’étiage : c’est-à-dire que c’est le mois le plus sec de l’année, où l’eau est à son plus bas niveau, en attendant les premières pluies de la saison humide, à partir de novembre.

Et tous les ans, tratra foana tenisany. Incapable de prendre des mesures anticipées, qui se préparent dès le 1 novembre de l’année précédente. Quelles mesures ? On sait que moins d’eau veut dire automatiquement turbines hydroélectriques qui vont moins bien tourner, donc moins de production d’électricité. Et bien dans ce cas on double, voire on triple le stock de carburant pour faire tourner à fond les groupes thermiques, c’est tout, zay, vita. Gouverner c’est prévoir, donc au lieu d’un seul misérable bateau, pour le mois de septembre on fait exceptionnellement venir 3 misérables bateaux pour bien préparer le mois d’octobre.

Et comme on a oublié d’être bête, on aurait bien entendu pris le soin de construire stratégiquement les réservoirs de carburant nécessaires pour stocker au plus près des centrales critiques, pour pallier les problèmes de livraison aléatoire. Et comme on est au pays endémique des voleurs, on sécurise au maximum (zones rouge) les entrées-sorties de ces zones de stockage sensibles.

C’est incroyable que ça fait 10 ans que ce bord*l énergétique du mois d’octobre perdure et aucun des grands « manampahaizana » qui se sont succédés n’ait jamais pensé « anticipation-preparation ». Non, comme d’habitude on attend d’être bien dans la m..ouise jusqu’au cou pour tenter de réagir et trouver des tip top sparadrap en guise de solution.

Tout ceci est encore la preuve que les Malgaches sont tres forts pour truander gagner les élections, mais absolument pas du tout préparés à gouverner. Tous ces problèmes énergétiques, d’approvisionnement, cet amateurisme dans l’expropriation des gens (Ambohitrimanjaka mais dossier Majunga à venir aussi), cette mauvaise gestion de l’eau, cette absence totale de planification mais de taitaitra au coup par coup, vous comprenez mieux maintenant pourquoi ce pays est dans l’état où il est ?

En continuant comme ça, dans 9 mois Andry Rajoelina sera exactement au même point qu’aujourd’hui. Et pareil dans 18 mois. Et la fin de son mandat arrivera sans qu’il ne soit arrivé à concrétiser le 1/10ème de son IEM.

Il devrait néanmoins se méfier : à ce rythme, rien ne dit qu’il arrivera à passer cette fin d’année 2019. Le vahoaka a ses limites aussi.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

7
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
The Man
Membre
The Man

Votre allusion à Majungà me concerne à haut point! C’est là où le fraîchement nommé gouverneur d’Analamanga dispose d’une grande partie de son patrimoine.

Rafangy
Invité
Rafangy

je viens de passer a mahajanga, pourquoi le gymnase est il demoli? ou c’est pour pouvoir attribuer le marche au ragova?comme le site a amborovy ou va etre implante les building ne plait pas au president parce que un peu en retrait, il parait que les taxibrousses de la zone regionale vont dvoir decamper pour pouvoir y implanter les buildings

Njaka
Invité
Njaka

Gouverner c’est prévoir des millions de dollars dans son compte bancaire pour nos dirigeants.

Lalabe
Invité
Lalabe

Personne n’a consulté leurs comptes en banque, mais le « vahoaka » joue aussi le « mahari-pery ». 9 mois sont passés alors que les problèmes et autres souffrances s’accumulent notamment pour les personnes qui n’ont pas touchées leurs salaires durant de long mois, ou bien les coupures de l’eau et de l’électricité même si les abonnés paient régulièrement leurs factures. Oui, diriger c’est prévoir, mais vivre décemment est aussi un droit, sauf personne ne bouge, personne ne réagit ou résiste, seulement dans leur tête. A qui veut l’entendre mais Rajoelina connait bien cette faiblesse, et comme personne ne bouge, il continue sa petite vie de « filoha hajaina ». Et pour le reste, à chacun son problème

no name
Membre

sans qu’il ne soit arrivé à concrétiser le 1/10ème de son IEM
bah il y a différentes sortes d’IEM : Insuffisance d’Eau à Madagascar, Insuffisance d’Electricité à Madagascar, Insuffisance d’Essence à Madagascar, Iles Eparses pas à Madagascar.. mais vous avez raison, c’est toujours pas 1/10 😀

memoire
Invité
memoire

cette pénurie, Rajoelina l’a prédit! oui oui! regardez les archives. A l’époque où il se battait pour réduire le prix du carburant. il parlait d’augmenter le volume de stockage des carburants. Mais la parole a-t-elle été suivi d »acte?




Rafangy
Invité
Rafangy

 »Mais la parole a-t-elle été suivi d »acte? »
soit ses ministres lui ont menti en fanfaronant comme un dindon que les reservoirs ont ete doubles alors qu’il n’en est rien, soit comme d’hab,  »on » parle mais  »on » ne fait rien

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!