Helikagate : ceci étant les Malgaches …

Helikagate : ceci étant les Malgaches …

Quoi ? Sentent des aisselles ? Euh .. sur  la forme je ne l’aurai pas dit comme ça pour ne pas me faire médiatiquement lyncher mais sur le fond, effectivement dès fois il faut avouer que nous ne sentons pas la rose !

Quelques fois, dans le taxibe, dans le taxi-brousse, qui n’a jamais été confronté à des odeurs comment dire .. un peu fortes ?

Nous parlons bien entendu ici d’un manque, voire d’un défaut d’hygiène absolu. Entre la personne qui ne se douche pas alors qu’il fait 30° dehors, ou encore celle qui ne sait pas ce qu’est un déodorant (deo pour les intimes), ou encore celle qui a laissé pousser une forêt de poils sous les aisselles bien arrosée par la sueur (deurk), les parties intimes mal nettoyées et on en passe, les odeurs peuvent rapidement devenir problématiques dans toute communauté.

On passe sur le manque de tact de madame la député mais sur le fond, oui il y a un problème

Nous nous devons de faire attention aux odeurs qui émanent de notre corps, nous laver, consacrer un petit budget à l’hygiène corporelle (40 000 ar par mois chez moi),  porter des vêtements propres, couper ou épiler nos poils qui peuvent devenir des vecteurs malodorants (sueur), bref, c’est un véritable entretien au quotidien. Car laissez la nature humaine reprendre le dessus, hum, c’est pas folichon.

Et puis les odeurs c’est pas seulement les aisselles. Il y a l’hygiène buccale aussi. Sans parler de tout ce qu’il y a en dessous du ventre. Oui, devant et derrière. Et encore plus bas, les pieds aussi. Bref, toute une exploration anatomique à gérer, avec au final un seul but : réduire les émanations nauséabondes et gênantes au maximum.

Autre point à prendre en compte : l’aspect économique des choses. C’est la crise, un deo ça coûte entre 7 000 et plus de 10 000 ar et on peut comprendre que ce n’est pas à la portée de tout le monde. Heureusement qu’ardine, même à 10 000 kms, est toujours là avec ses bons plans, en l’occurrence aujourd’hui des produits naturels pour lutter contre les mauvaises odeurs 🙂

Feuilles de menthe et romarin :

Faites bouillir pendant 15 minutes 5 feuilles de menthe et 5 feuilles de romarin dans 150ml d’eau.
Ensuite passez au tamis le mélange et appliquez sur la peau.

Mélange de bicarbonate de soude et de talc:

Faites un mélange de ces 2 produits à parts égales et appliquez sur les zones sensibles à la transpiration .

Le gingembre :

Rapez 3cm environ de gingembre et faites bouillir dans 150ml d’eau pendant un quart d’heure.
Laissez refroidir le mélange et appliquez sur les zones qui transpirent facilement.

Le citron, astuce la plus connue :
Coupez en deux et frottez la face sur la peau.

Subscribe
Me notifier des
guest
30 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
zagasy
zagasy
4 années plus tôt

Merci Elman (ptdr en sus ) 🙂

Raleva
Raleva
En réponse à  elman
4 années plus tôt

sakafo no tena olana.

zagasy
zagasy
4 années plus tôt

Quelqu’un a une photo de JABOADY ?

Raleva
Raleva
En réponse à  zagasy
4 années plus tôt

on en a 22 millions.

Debile profond
4 années plus tôt

le plus efficace comme produit naturel contre la transpiration est la pierre d’alun dite naturelle non-nocive et non-toxique, il faut opter pour la pierre d’alun kalunite garantie sans hydroxyde d’aluminium.et pas La pierre d’alun de synthèse Composée d’ammonium d’alum, eux-même obtenus par synthèse.!




zagasy
zagasy
En réponse à  elman
4 années plus tôt

oh merci st pierre

samouela
samouela
En réponse à  elman
4 années plus tôt

zay zany no nahatonga hoe alamo, avy @ alun

D. Oliprane
4 années plus tôt

Chez les animaux, l’odeur attire les femelles.

Euh j’enchaine sur un hors-sujet, quoique, il y aurait peut-être un lien entre odeur corporelle et sudation après l’effort. Voila je cherche à me rapprocher des gens qui pratiquent la course à pied à Tana ou autour. Merci pour l’aide.

D. Oliprane
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

Tena tsy misy olona ve ? sniff …

rafangy
rafangy
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

ny hany hitako dia mifohaza maraina rehefa asabotsy-amin ny dimy any ho any no mifoha -dia miandrasa mazavazava dia mandehana mihazakzaka amin ny arabe fa betsaka olona mihazakazaka rehefa asabotsy maraina dia amin ireny olona ireny no mifampiresaka




D. Oliprane
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Merci pour les infos. Mais je préfère faire connaissance avant, que de harponner les coureurs dans la rue. Au fait y’a des gens qui se sont inscrits au prochain trail des hauts-plateaux parmi les contributeurs d’actutana ?

DG Scar
DG Scar
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

Je suis déjà inscrit pour le X-Trail (35km) d’UTOP pour le 05 mai prochain, l’inscription est encore ouverte chez ORTANA Antaninarenina si ça vous intéresse. Sinon il y aussi le Trail d’IBITY le 08 avril je crois.

rafangy
rafangy
En réponse à  DG Scar
4 années plus tôt

et comment d oliprane vous reconnaitra t elle?a moins que vous arborez le #le plaisir de partager#!

DG Scar
DG Scar
En réponse à  rafangy
4 années plus tôt

Euh…pourquoi pas? 😀

D. Oliprane
En réponse à  DG Scar
4 années plus tôt

Cool. J’hésite entre le 35 et le 30 km. Je pense que beaucoup d’anciens participants veulent décrouvrir le 35 ? Pour ma part ce sera mon premier UTOP. Je vais m’inscrire cette semaine. Sinon y a moyen de s’entraîner ensemble ?




DG Scar
DG Scar
En réponse à  D. Oliprane
4 années plus tôt

Si vous voulez, on se fera connaissance puis on en parlera pour l’entrainement. En tout cas, pour moi c’est le 35km car cela passera à Angavonkely et Angavobe 🙂

rakoto
En réponse à  DG Scar
4 années plus tôt

Cela m’intéresse aussi, c’est ma 2ème participation cette année. Je m’entraine en solo hebdomadairement. En groupe c’est mieux. Alors …

Lesabotsy
4 années plus tôt

En conclusion, l’ordre des journalistes s’est RIDICULISÉ dans cette histoire en faisant un déni de la réalité : qui ignore encore que, partout sur terre, la chaleur de l’été provoque des odeurs corporelles ? Exiger des excuses contre une évidence… En fait, les journalistes gasy veulent garder pour eux le MONOPOLE de la médisance, discredit et autres diffamations. Ils pensent être les seuls en droit de dire du mal des autres.
Ah, quand la mauvaise foi rejoint l’ignorance, ça donne ça : décréter officiellement que les aisselles des journalistes NE SENTENT que la rose !

Lesabotsy
En réponse à  elman
4 années plus tôt

ben, si c’est vrai, je rigolerai un bon coup avec celui qui me le dit (vous n’avez jamais fait de concours de pets entre potes ?).
Si c’est faux, j’ignorerais tout simplement celui qui aurait voulu m’insulter (l’insulte ne choque pas quand c’est gratuit, vous allez répondre aux injures des 4’mis à qui vous n’avez rien donné, par exemple ?).
Plus sérieusement, je pense que ce terme “maimbo helika” est insuportable pour les Gasy de Tanà…car il fait allusion à une référence “sociologique” de caste : LE BAOMANGA est MAIMBO HELIKA ! C’est un stéréotype raciste, une image injurieuse (et évidemment réductrice, comme toute image généralisante) des ANDEVO de jadis et de leur descendance … Mais ça aussi, les journalistes n’osent pas l’analyser, c’est TABOU !
Mieux vaut en rire d’ailleurs quand on manque de grille épistémologique pour l’analyser. Au lieu de cela, ils EXIGENT DES EXCUSES, c’est excessivement c.on, non ?




rafangy
rafangy
En réponse à  Lesabotsy
4 années plus tôt

alaina koa ny ravina dingadingana dia totoina dia apetaka amin ny helika

F
F
4 années plus tôt

Pourrais-je apporter quelques bribes de souvenirs ?
Ayant séjourné principalement au nord-est de Madagascar, au bord de la mer, l’eau était abondante et la température permettait aux gens de profiter de la mer, ou de l’eau des cours d’eau ou même des rizières pour faire des ablutions…
Par ailleurs faisant de l’anosmie du fumeur je n’étais pas particulièrement sensible… Sauf en fin de semaine pendant les saisons chaudes l’odeur qui se dégageait de certaines chevelures féminines était quelque peu dérangeantes. Mais durant le weekend ces demoiselles avaient lavé leurs cheveux et refait leurs nattes.
Mais lors de voyages suivants j’ai souvenir des odeurs aussi diverses que bien décrites par elman.

F
F
En réponse à  F
4 années plus tôt

Et en parlant de déo, ne pas oublier de prendre une douche avant le déo.
Ce n’est pas mentionné sur le contenant ?

Malala
Malala
En réponse à  F
4 années plus tôt

Mianatra ny an’ny vazaha zareo, tsy mandro fa tonga dia pitsihana déodorant 🙂

carole
carole
4 années plus tôt

et les vêtements synthétiques qui multiplient par 10 les odeurs…

rakotoihany
rakotoihany
4 années plus tôt

J’ai voyagé à travers le monde et je peux dire que les malgaches-vu leurs moyens (ou le manque de moyens) ne puent pas plus que d’autres ayant des moyens autrement plus conséquents. On peut reconnaitre l’odeur de qq1 qui sent le “manque de moyens”, de qq1 qui est sale, qui aurait les moyens mais ne se lave pas, pire qui cache le manque d’hygiène sous déo et autres parfums..
J’ai une amie qui a une boutique Gérard Darel à Paris (le moindre chemisier commence à 150 €), je passe de temps en temps lui faire un coucou le matin et un jour, une cliente est rentrée, a voulu essayer un chemisier mais qu’est ce qu’elle puait, et il était 10h!!! je n’ai pas pu me retenir et lui dire: “revenez plus tard qd vous vous serez lavée”…Mon amie ne m’en a pas voulu, au contraire, ça l’a soulagée.

Maimbo ny vazaha, qui ne l’a pas entendu anefa tsy mila matsaka na misy délestage ry zareo,

Ceci étant les Malgaches…mais maintenant qu’ils ont les astuces d’Ardine…




Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles