Il y a des grandes écoles à Madagascar ?

Comme celle-ci par exemple

Gné ? C’est quoi encore cette interrogation bizarre ? Bah non elle n’est pas bizarre, bien au contraire. Alors, il y a-t-il des grandes écoles à Madagascar ?

Quand je dis grandes écoles, c’est vraiment grandes écoles. Vous savez dans le sens des Harvard, Cambridge, Sciences Po, Oxford, ESSEC, HEC, Stanford et toussa ?

Ou encore les MIT, Princeton, Berkeley, Polytechnique, Centrale, Yale et plein d’autres encore de par le monde ?

Et bien à ma connaissance, aotrany tsy misy ram’s a ? On peut citer les ENI Fianarantsoa, les INSCAE et autres INSCAM mais bon… sans vouloir rabaisser ni dénigrer qui que ce soit, oui ce sont certainement de bonnes écoles mais moi je parle vraiment du level au-dessus, l’excellence, le prestige, la renommée et toussa. Le machin connu, réputé à l’échelle mondiale quoi.

En fait pourquoi je pense à ça ? Ah oui, quand je vois comment les mentions très bien du dernier baccalauréat sont harponnés avec des bourses d’études par ci, dragués pour aller poursuivre leurs études à l’étranger par là, bah automatiquement on se dit encore “waaa, lasa indray la fuite des cerveaux“.

… et quand les meilleurs partent, kiceki reste ?

Donc c’est vraiment dommage ce “je dois me barrer à l’étranger” pour pouvoir suivre des études à la hauteur de mon excellence.

Et ce qui est encore plus dommage c’est qu’en 60 ans, rien d’excellent ni de prestigieux n’a pu être érigé au pays endémique. J’admet, dans le secteur des études politiques, commerciales, management et toussa, c’est sans doute plus facile à dire qu’à faire

… mais c’est dans les secteur des études technologique, informatique, technique, mécanique, industriels et toussa qu’on a raté le coche, car quoique l’on en dise, nous sommes quand même plutôt bons dans ces domaines là. Miketrika, mikitikitika, faisant même souvent preuve d’ingéniosité avec 1 bout de ficelle et de caoutchouc.

… bref, c’est vraiment dommage que l’on ait raté les opportunités dans ces domaines là.

Encore une fois, j’ai l’exemple de l’Inde en tête. Côté informatique et mécanique, je peux vous garantir qu’ils sont vraiment forts. Très forts. Regardez d’ailleurs qui sont aujourd’hui à la tête des Gafa, licornes et toussa.

Et en googlant leur système d’enseignement, ils ont tout ce qu’il faut chez eux, des universités traditionnelles aux Instituts de haut niveau. Donc les Indiens n’ont pas besoin de se barrer de chez eux pour suivre des études supérieures de très bonne facture.

Bref, je rêve toujours de ce campus numérique endémique, avec des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes dedans. La Silicon valley gasy, réputée mondialement pour la qualité de sa formation, de sa filière recherche et développement, incubateur des futures grosses startups de demain.

Et là oui, aty daholo ny mason’ny zao tontolo izao, plus personne n’aura envie de se barrer, au contraire, tout le monde voudra y aller, en être.

Allez, je me réveille. L’éducation nationale ça fait 60 ans que ça n’a pas bougé, et aucun des dirigeants qui se sont succédé n’a jamais eu cette vision grandiose d’excellence.

Ils ont pourtant tous été à l’étranger et y ont vu comment ça marche non ? Et personne ne s’est jamais demandé comment on pourrait faire pour avoir la même chose chez nous.

Subscribe
Me notifier des
guest
23 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Miserana
Miserana
5 mois plus tôt

Sekoly manara-penitra mety rams a. Sangan’ny @ fanafararana aty Afrika.

Afist
Afist
En réponse à  elman
5 mois plus tôt

Home Sweet 127.0.0.1

zo.zefa
zo.zefa
5 mois plus tôt

Il y avait des dirigeants ayant des visions claires du développement, il y a aussi actuellement des gens qui œuvrent dans l’éducation pour bâtir l’excellence.Madagascar est momentanément perdu mais pas pour toujours, rassurez-vous.

Rafangy
Rafangy
5 mois plus tôt

“On peut citer les ENI Fianarantsoa, les INSCAE et autres INSCAM …”
au debut c’étaient des bonnes ecoles reconnues internationalement, puis, le risoriso est arrivé et la bonne reputation est partie, je me souviens du depart des canadiens de l’INSCAE quand elle s’appelait encore CFC centre de formation des comptables, te il y avait aussi une ecole d’aviation, l’ecole nationale d’aviation financée par des canadiens toujours, il y avait des instructeurs canadiens, et lors du concours d’entrée, sur les 20 reçus, 18 sont originaires d’Antananarivo , ce qui n’a pas du tout plus à certains barons du regime et ces derniers ont forcé l’ecole à intervertir le resultat! après quelques mois de fonctionnement, un avion s’est crashé du cote de sambava, et les canadiens n’etaient pas du tout content et ont rangé leurs bagages et hop, adieu gougouland

Rafangy
Rafangy
5 mois plus tôt

les chefs de projets routiers en Afrique sont pour la plupart des sortants de vontovorona

Njakanirina
Njakanirina
En réponse à  Rafangy
5 mois plus tôt

Des chefs de projets en télécom ou en informatique aussi. Comme les grands projets sont rares au pays, c’est normal qu’ils vont en Afrique alors que certains aiment déclarer que nous ne sommes pas africains … mdr

SRA
SRA
5 mois plus tôt

Il y a des efforts. En informatique, il y a l’ESTI, IT University, HEI, en plus de l’ENI, de l’ISPM et de la section MISA à l’Université. Les sortants diplômés sont recherchés, ils se forment sur la place puis répondent aux sirènes de l’étranger. Indrisy e!
En management, oui, INSCAE, ISCAM, UCM, DEGS et autres (IEP, ESCM….). Mais une bonne partie de ces diplômés continuent à l’étranger et hélas y restent.
Et les techniciens, ESPA, ISPM, ESSA, oui, ils font de bons ingénieurs et après quelques expériences locales, on les retrouve …. en Afrique!
Y a-t-il de Grandes Ecoles à Mada? Non. Mais il y a de bons établissements d’enseignement supérieur qui font ce qu’ils peuvent, avec les moyens disponibles.

Hary
Hary
En réponse à  SRA
5 mois plus tôt

“En management, oui, INSCAE, ISCAM, UCM, DEGS et autres (IEP, ESCM….). Mais une bonne partie de ces diplômés continuent à l’étranger et hélas y restent.”
C’est très bien qu’ils restent à l’étranger car : Ils y acquièrent de l’expérience, une assise financière et même dès fois la nationalité du pays d’accueil . Ce sont les 4 piliers pour pouvoir entreprendre à haut niveau à Madagascar : Avoir un savoir faire , de l’expérience dans un pays riche ,de l’argent et en prime une nationalité étrangère pour pouvoir aller chercher des clients, fournisseurs ou prestataires à l’étranger sans s’embêter avec un visa. ( c’est l’avantage des indo pakistanais)
Si ces diplômés revenaient tout de suite à M/car après leurs études,alors ils vont galérer au chômage .
Mais Tôt ou tard , ils reviendront au pays . C’est le cas , il me semble ,du fondateur d’Hairun technology.

angady
angady
5 mois plus tôt

ce à quoi on pense moins aussi, c’est que ces grandes écoles de renommées internationales peuvent avoir des campus délocalisés. on pourra parler de l’université de Sorbonne à Abu Dhabi, par exemple ou de l’université de New-York à Florence. si on pouvait en attirer au moins un, les gosses de riches pourraient étudier au pays, ça coûterait peut-être moins cher et on aurait moins de fuite de cerveaux. ou encore mieux: attirer des étudiants de pays voisins qui pourraient faire partie du workforce local pour attirer des industries (à part les 107 totalement inventées bien entendu)

Hary
Hary
En réponse à  angady
5 mois plus tôt

Oui ,vous avez raison . Il y a les campus délocalisés ou “off shore” .Par exemple ,l’université américaine de Médecine qui est délocalisée à l’ile de Barbados. Le diplôme est américain et les “écolages” sont aussi américains .
Mais l’avantage pour l’ile de Barbados d’accueillir une université américaine , c’est de reçevoir des devises en $ . En plus ,ces étudiants consomment localement donc ils font tourner l’économie locale.

raossy
raossy
5 mois plus tôt

Et dire que le crétin en chef parlait de supprimer le sénat pour permettre de créer des universités manarapenitra dans chaque région: un resaketotra manarapenitra parmi tant d’autres..

Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  elman
5 mois plus tôt

Lasa manarapofona fa tsy fenitra intsony izy itY ! Mba asaivo mianatra solaitra ihany ny ankizy fa lasa manarapofona daholo izay raisiny ! 😀

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Rakotovelo
5 mois plus tôt

ka ny mpampianatra koa aza tsy mahay dia ahoana moa izany?

gérard
5 mois plus tôt

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires