“Ilay toen-tsaina tsy mampandroso ny gasy”

Plus de pain, 28 jeux dispos sur les 64, les temps sont durs

Depuis le temps qu’on entend cette sempiternelle critique 🙂 Alors, c’est vrai ? C’est faux ?

Bah comme d’habitude, c’est vrai.. et c’est faux. Faux car il y a des gasy qui s’en sortent très bien. Et vrai car rapporté à la grande majorité de la population, effectivement… il y a du boulot.

Ceci étant, quand on lance cette assertion, “Ilay toen-tsaina tsy mampandroso ny gasy“, on en attend quoi ? Qu’en le disant, hop, les “gasy” changeront de mentalité ?

Hélas même pas en rêve. Les gens raisonnables et réfléchis n’ont pas besoin de changer de mentalité… puisqu’ils sont raisonnables et réfléchis justement, donc ils ne sont pas concernés.

Par contre comment voulez-vous que des gens déraisonnables et irréfléchis puissent changer ? Aucune chance mon ami, ils ont toujours baigné dans ça, dans cette mentalité crasse à tout point de vue… donc écoute le bois de mon dos, je ne changerai pas.

Et ce qui se passe maintenant depuis bientôt une quinzaine d’années n’arrangera pas les choses. Indiscipline, violence, haine de l’autre, l’argent érigé même plus en roi mais en petit Dieu (tompoina)… laisse tomber letsy e, c’est mort.

De nos jours ce sont les gens normaux qui passeraient presque pour anormaux. Vous savez mon “fa iza l’ty iny bandy iny” ?

Et c’est tout le système qui est comme ça, où le vol, la corruption, la prédation sont maintenant devenus la norme. Je sais pas si c’est le fahantrana qui est à l’origine de toussa, ou le toussa qui maintient ce pays dans le fahantrana mais en tout cas, io izy io.

Bref, peu importe le bout par lequel on essaie de prendre le problème pour tenter de le résoudre, c’est comme se heurter à un mur. Ou une montagne à franchir.

Et ne pensez pas qu’il suffide et qu’yapuka mettre les bonnes personnes aux bonnes places, si c’était aussi facile, ça se saurait. Car même si vous mettez Barack Obama à la tête de ce pays, je ne pense pas qu’il pourrait changer ce système et cette pauvreté comme cela d’un simple claquement des doigts.

Ce toen-tsaina est donc malheureusement voué à rester un bon moment. Pis, paupérisation oblige, il va au contraire se généraliser de plus en plus.

Donc inutile de le ressasser en permanence, vous n’y changerez rien. “Vendrana lé gasy“, “Bado lé gasy“, ça paraît tellement facile de le déclamer quand on a soi-même eu la chance d’y échapper physiquement et intellectuellement : mais pour ceux qui y vivent encore et qui ont la tête dans le guidon 24/7/365, kay… Impitoyable la manenganiny party hein ?

Dernier problème : vu les difficultés croissantes, même les gens raisonnables et réfléchis commenceront eux aussi à devenir toc toc. Et malheureusement, c’est comme ça que les idées de m**** commenceront à germer petit à petit.

Et quand on arrivera à 100% de toc toc, kay, ça va pas être joli à voir 😯

Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
gérard
2 jours plus tôt

je pense que tous ceux qui aiment ce pays voudraient pouvoir vous contredire , malheureusement je ne trouve pas ……

Miserana
Miserana
2 jours plus tôt

Allez, tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir… D’où la question, jusqu’à quand ?

Voir d'autres articles

Commentaires