Internet Explorer souhaite rattraper son retard sur le marché des navigateurs par le biais de la version 9

Un aperçu de l'interface de IE9

Quelques jours seulement après que la version Release Candidate soit mise à la disposition des utilisateurs, la firme de Redmond a sorti officiellement la version finale de la 9è mouture de son navigateur: Internet Explorer 9 ou IE 9, pour les intimes. Il s’avère par conséquent judicieux de rappeler les principales nouveautés de ce browser de Microsoft et de voir ce qu’il vaut réellement.

L’aspect esthétique fait partie des principaux points travaillés par la firme Microsoft et ce, dans l’optique de fournir un navigateur web attrayant et surtout, parfaitement intuitif. Ainsi, le changement notable remarqué au niveau de l’interface graphique d’Internet Explorer 9 reste la nouvelle disposition de la barre d’adresse et des onglets. Le gabarit du premier élément a été considérablement réduit afin de faire de la place pour les seconds, qui se situent maintenant au même niveau et à droite de la barre d’adresse. La barre des menus n’est plus d’actualité et les fonctions dont elle disposait sont regroupées au sein de trois menus fonctionnels, représentés par une maison, une étoile et un rouage. Si l’on sélectionne le premier icône, on accède directement à la page d’accueil tandis que le second permet de gérer ses favoris. Pour ce qui est du bouton « rouage », il permet d’accéder aux menus de paramétrage et des options. Toujours au niveau de l’esthétique d’Internet Explorer 9, les onglets sont désormais plus massifs, les boutons d’actualisation, de comptabilité et d’arrêt de chargement sont placés dans le même cadre que la barre d’adresse et ceux dédiés à la navigation sont situés à l’extrême gauche. Il faut remarquer que le bouton Précédent dispose d’un plus grand gabarit par rapport à Suivant.

Au niveau technique et des fonctionnalités, Internet Explorer 9 propose maintenant un menu historique dit dynamique ainsi qu’un gestionnaire de téléchargement. Chaque nouvel onglet affichera un système de favoris se manifestant par la présence des interfaces des 10 portails web les plus visités. Il sera désormais possible de déplacer les onglets par le biais d’un simple drag and drop et ce, d’une fenêtre à l’autre ou tout simplement, selon son positionnement au niveau de la barre d’onglets. Coïncidence ou non, IE9 gère l’accélération matérielle des processeurs graphiques, une fonction qui a été mise en exergue par la future quatrième mouture de Mozilla Firefox. La firme de Redmond a également annoncé un meilleur respect des standards du Web puisque Internet Explorer 9 gère maintenant les dernières versions des langages Web, pour ne citer que HTML 5, SVG 1.1 et CSS3. Par ailleurs, cette nouvelle version du navigateur de Redmond embarque deux importantes fonctions pour les internautes utilisateurs, à savoir le module anti-tracking et le filtre anti-phising. Le premier est désactivé par défaut mais une fois activé, il offre l’opportunité d’empêcher l’intrusion de certains programmes des portails visités dans l’historique de navigation afin qu’ils ne s’en servent pas pour proposer des publicités ciblées. Quant au module anti-hameçonnage, il permet de se protéger efficacement contre cette pratique malveillante.

En plus des innombrables nouveautés introduites dans Internet Explorer 9, cette dernière version du navigateur web de Redmond obtient des scores plus ou moins élevés lors des tests réalisés sur les outils standards, signes de l’amélioration du browser. Ainsi, IE9 obtient un score de 95 sur Acide Test 3, de 116 sur HTML5 et 268,9ms sur SunSpider.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!