L’iPod est le nom du baladeur numérique phare de la grande firme américaine Apple Inc. Il a été présenté pour la première fois au grand public le 23 octobre 2001 et accuse aujourd’hui près de 275 000 000 d’unités vendues, tous modèles confondus.

La genèse de l’iPod

Apple Inc a mis en place l’iPod afin que ses ordinateurs soient des plate-formes numériques complètes, jouant le rôle d’intermédiaire entre les appareils électroniques et leurs supports. Cette solution devait donc compléter les 3 principaux dispositifs tournant autour des ordinateurs de la marque à la pomme, à savoir l’APN, la caméra numérique et le lecteur DVD. Pour chacune de ces trois familles de solutions, Apple a développé une suite logicielle dédiée: Image Capture pour les photos, iDVD pour les DVD et iMovie pour les caméras numériques. La multinationale conçoit ensuite iTunes, pour la musique. Selon le CEO Steve Jobs, la firme de Cupertino a mis au point une série d’applications capable de tirer profit des différents appareils existants cependant, aucun modèle sur le marché n’est en mesure d’en faire de même pour ses logiciels. Apple aurait donc décidé de créer un produit qui allait combler cette lacune mais devait définir au préalable le domaine qu’il devait gérer parmi les 4 composant l’univers du multimédia. La musique fut choisie puisque la marque estime qu’elle fait partie intégrante du quotidien de l’être humain et surtout, parce que le marché des baladeurs numériques était encore inexploité. Les meilleurs éléments de la firme de Cupertino se mettent donc à l’œuvre pour produire une solution révolutionnaire et se donne 8 mois pour y arriver. Toutefois, la maison Apple a dû faire appel aux services de constructeurs tiers au niveau de son projet pour pouvoir honorer le délai fixé, à l’instar du Startup PortalPlayer. Malgré tout, il a fallu un an pour concevoir l’iPod première génération et sa sortie a été annoncée à l’occasion de l’évènement Special Event, qui s’est tenu le 23 octobre 2001 dans les locaux de la société à Cupertino.

iPod Classic, la première génération

L’iPod Classic constitue la première génération du baladeur numérique et s’est décliné en 5 moutures, se différenciant selon leurs capacités, les technologies gérées et les configurations techniques. Commercialisée au mois de novembre 2001, la première version de l’iPod est équipée d’un disque dur de 1,8 pouces d’une capacité de 5Go. La connexion avec les ordinateurs se faisait par le biais du port FireWire et l’iPod était exclusivement compatible avec les Mac. Au mois de mars de l’année suivante, Apple commercialise la seconde version dotée d’une capacité de 10Go. Grâce à une mise à jour du firmware, ce modèle intègre un égaliseur et gère la fonction carnet d’adresse. La seconde génération d’iPod Classic est lancée au mois de juillet de la même année et embarque une molette tactile: le touch wheel, dispose de capacités de 10 et 20Go, est compatible avec les plateformes Windows et est doté de la fonctionnalité lecture intelligente. La troisième génération d’iPod Classic est lancée au mois d’avril 2003, en même temps que la plateforme d’achat de musique en ligne: iTunes Music Store. Cette version du premier modèle de baladeur numérique de la marque à la pomme présente 3 capacités de stockage différentes: 10, 15 et 30Go, est fournie avec l’accessoire Dock Connector, a subi un léger lifting et gère la connexion USB. La dernière déclinaison de l’iPod Classic a été mise à la disposition des utilisateurs au mois de septembre 2003 et se différencie uniquement de la version précédente par les capacités de stockage passant de 15 et 30 Go à 20 et 40Go.

Les autres versions d’iPod

Avec la version Classic, ce baladeur numérique de la maison Apple est actuellement décliné en 4 moutures différentes, à savoir la Mini, Nano, Shuffle et Touch. Comme l’indique son nom, l’iPod Mini se distingue principalement par son gabarit compact. Effectivement, le disque dur interne est passé d’une taille de 1,8 à 1 pouce. Sa capacité est réduite à 4Go, il embarque la molette tactile cliquable Click Wheel et dispose d’une mémoire tampon de 32Mo, destinée à palier les sauts de lecture. Au mois de septembre 2005, l’iPod Mini n’est plus commercialisé et laisse la place à son successeur: Nano. Ce dernier se présente comme le plus petit baladeur numérique équipé d’un écran de la maison Apple. Décliné en 6 générations, il embarque les premiers dispositifs de mémoires flash. A partir de la Nano, les fonctionnalités ont été étendues, pour ne citer que la gestion des jeux, la lecture vidéo, le visionnage d’images, la fonctionnalité chronomètre et l’agenda. La 5è génération est équipée de capteur, d’un podomètre, un récepteur radio et d’un lecteur VoiceOver. L’iPod Shuffle tient son nom de la fonction lecture aléatoire, venant principalement du fait qu’il est dépourvu de moniteur de contrôle. Décliné en quatre modèles au design différent, sa capacité de stockage se situe entre 4 et 16Go. La dernière génération d’iPod est le Touch. Elle révolutionne le milieu des baladeurs numériques par son écran tactile. En réalité, l’iPod Touch peut être assimilé à un iPhone ne gérant tout simplement pas la fonction téléphonie. Dotée d’une mémoire atteignant les 64Go, cette solution gère toutes les applications destinées aux dispositifs nomades de la firme de Cupertino.

L’iPod est le baladeur numérique le plus répandu sur la planète. Cette notoriété a fait qu’il soit également le produit multimédia le plus contrefait actuellement.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!