“J’ai besoin de”…

Ah la la toute cette obsolescence programmée

Gné ? Allez, on termine cette année 2021 avec la dernière chronique nocturne. Et cette nuit, c’est immédiatement ce qui m’est venu en tête : “J’ai besoin de…”

En y réfléchissant 2 secondes, il est quand même incroyable ce “j’ai besoin de“. Comme si toute notre vie était programmée pour ça : toujours avoir besoin de quelque chose. J’ai besoin de ceci.  Puis une fois que je l’ai obtenu, hop, j’ai maintenant besoin de cela. Et ainsi de suite. La spirale sans fin.

La programmation commence par nos besoins physiologiques bien entendu. Manger, boire.. le fameux level 0 de notre célèbre pyramide.

Une fois ce level 0 passé et assuré, hop, alefa amzay, c’est parti le festival du j’ai besoin de tout ! J’ai besoin de fringues, de chaussures, de sacs, du dernier téléphone. J’ai besoin d’une grosse voiture dernier modèle, d’une grosse télévision, d’une offre illimitée de streaming, d’une grosse connexion.

Pourquoi j’en ai besoin ? Et bien parce-que les autres en ont besoin, donc automatiquement moi aussi j’en ai besoin ! Sérieux ? Oui oui, le fameux effet de groupe, le besoin … d’appartenance, de faire partie de la société. Si tu ne l’as pas c’est que tu es has been, tu es au ban de la société et ça il n’en est pas question. En plus le voisin il l’a donc hors de question que je ne l’ai pas.

Et vas-y qu’on acquiert des bidules et des trucs, qui à peine en notre possession.. sont déjà obsolescents car la nouvelle version arrive bientôt. Une course en avant effrénée et effrayante. Une obsolescence programmée selon l’expression consacrée.

Allez, un peu de rationalisation dans tout ça. Dans l’une de mes leçons sur la manière de s’enrichir, j’avais mis l’accent justement sur la nécessité de contrôler cette fièvre acheteuse, avec notamment une très bonne technique pour mettre fin aux achats compulsifs : prenez 24 heures, laissez passer une journée, et voyez si vous avez toujours envie d’acheter. Ou pas. Vous seriez surpris 🙂

Si votre vie tourne compulsivement autour de cette nécessité permanente d’acquérir de nouvelles choses, il est grand temps de se poser. De s’interroger. De consulter.

Par contre, si vous commencez à apprécier, sur le long terme s’entend, un objet, une idée, un concept, un bidule, un machin, un truc, là oui, vous commencez à être sur la bonne voie. A la nécessité de, au besoin de, la notion de valeur commencera à poindre le bout de son nez.

Apprécier réellement quelque chose, apprécier les efforts qu’il vous a fallut produire pour les avoir, ou même pour les fabriquer vous même, avoir ce sentiment de satisfaction, sur le long terme à chaque fois que vous le regardez, le touchez, l’utilisez, ô que oui ça c’est bon ! Ce n’est pas forcément un objet cher mais cet objet a une histoire et c’est pour cela qu’il aura de la valeur pour vous.

Bref, et ce sera la bonne résolution pour 2022, arretons d’amasser pour amasser (des con*neries) et commencons plutôt à collectionner les choses qui présentent une réelle valeur à nos yeux.

Une valeur inestimable : tsy voavidy vola 🙂

Bon réveillon de la Saint Sylvestre à tous.

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Roger
Roger
23 jours plus tôt

Cheers mate.
Bon réveillon de la saint sylvestre à vous aussi.
(Hâte que 2022 commence pour la réalisation de nouveaux projets) 

Cupidon25
Cupidon25
23 jours plus tôt

Superbe article pour une fin d’année, bon réveillon !

zana
zana(@zana)
23 jours plus tôt

Mahazoa fahafinaretana amin’izao faran’ny taona izao.Mirary soa manokana an’ny Ardine. Dia samy ho tratry ny rahampitso daholo isika mianakavy ê

Malala
Malala(@malala)
23 jours plus tôt

Arabaina tratran’ny farany daholo , dia samy ho tratran’ny rahampitso daholo ! manaova fety mahafinaritra daholo dia samy ho tahin’Andriamanitra! Dia tongava soa ny vahiny 🙂

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles