J’ai été à une conférence du Père Pedro.

Hier, ce grand homme dont on ne fait plus la présentation est passé à Rennes pour sa tournée. La conférence qui a eu lieu dans l’amphithéâtre d’un lycée catholique, s’est déroulée en quatre parties. La première était une vidéo de présentation d’Akamasoa, vous verrez le lien de la vidéo à la fin.Ensuite, son témoignage suivi d’une session de question-réponse et en fin séance photos et dédicace.

Voici mes ressenti: pour la première partie, j’ai été bluffé, sidéré à la limite des larmes. Comme tous les malgaches je connais Père Pedro.
Mais les images d’Akamasoa qui datent de moins d’un an, c’est juste époustouflant dans le sens où c’est très joli en termes de construction et surtout d’ordre et de propreté!
Même certains quartiers riches de Tana ne sont pas aussi propres!
Du coup, pour la deuxième partie, bon, il a réussi là où l’état a totalement échoué en matière de lutte contre la pauvreté!
A savoir, faire travailler les gens et ne pas rester dans cette misère et se contenter de peu.
Il a eu des échecs, certains sont retournés dans la rue, mais beaucoup de réussite aussi.

Le constat est là, et il l’a dit: Madagascar recule et nous à Akamasoa on avance! Il a parlé également d’ANR à qui il a dit qu’il avait confiance en lui et qu’avec ce jeune président, il y a un espoir.Bon, là-dessus, mon opinion est différente mais après tout chacun est libre de croire. Mais c’est un homme d’église avant tout donc il peut pardonner et oublier selon moi.
Sa réussite est incontestable. Du coup, dans les questions réponses, j’avais posé une question, je lui ai demandé s’il accepterait de devenir conseiller ou quelque chose dans le genre pour aider l’état à lutter contre la pauvreté. La réponse était vague mais j’ai senti qu’il ne voulait pas se mouiller (et il a raison) dans la politique. Il a dit aussi que c’est une question d’humain et « Asa fa tsy kabary ». Il a taclé un peu Ravalo sur le fait qu’il veut qu’on l’appelle Dada (En même temps Ravalo n’était pas tendre envers les catholique de son temps, côté FJKM oblige) et que lui préfère qu’on l’appelle mon frère.

Franchement, je ne comprends toujours pas comment nos dirigeants ne s’en inspirent pas depuis le temps!
Maintenant, cela fait 30 ans qu’il a créé Akamasoa, et si Madagascar avait pris la même direction, on ne serait pas là à discuter des elman 2028 et des révolutions tsaramaso. 🙂
Il a réussi à changer la mentalité de ses compagnons, il a réussi à faire comprendre que si tu t’y mets vraiment à travailler, tu l’auras.
Il ne donne pas l’argent aux pauvres, ils donnent les outils pour qu’eux ils aillent casser les pierres et en gagnent!
Franchement, aux lieux de faire miroiter des buildings, des chiottes parfumés, des parkings, des Miami, donner du travail!
Ça n’aurait pas été plus crédible dire aux gens je vais vous donner des outils pour sortir de la pauvreté? En plus ça crée de la richesse.

Pour la vidéo cliquez ici
ou


Et mon livre est dédicacé

Le contenu des articles ainsi que les informations et les opinions exprimées dans cette rubrique sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de l’administrateur du site
Partager l'article

21
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
elman
Admin
VIP

Mince, vous avez plus de cheveux que moi 🙂

Merci pour ce superbe reporting.

mangableu
Membre

Pere Pedro ve? Hihihi

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

comment image

elman
Admin
VIP

un coup .. à y laisser des plumes oui !

Ianona
Membre
Gold

Enga anie k ho ela velona i Père Pedro, raha gasy no mandimby azy eo, tsy ampy 1 an io Akamasoa io d mivaralila.




kof
Membre
VIP

Je vous envie. 🙂

Bloo
Membre
Actif

Merci pour le reportage. Père Pedro force l’admiration quand vous dites qu’il a réussi là où les dirigeants ont échoué, et c’est vrai.
Pourquoi personne ne prend modèle ce qu’il a fait? C’est plus une question de volonté de ne rien faire qu’une question de capacité selon moi.




D. Oliprane
Membre

Presque 30 ans qu’il rame à contre-courant, et malgré toute l’admiration qu’on lui voue, j’ai l’impression que Madagascar est un tonneau des Danaïdes pour ce presque Saint Homme. J’avais visité son domaine et exprimé un peu de générosité en quittant les lieux, comme l’avaient fait les dizaines de touristes. Je ne sais plus si c’est toujours inscrit dans les circuits touristiques.

Soso
Invité
Soso

Bravo pour le reportage 🙂

Trop politique le père Pedro. Et un mélange de genres (politique, religion, social) bien particulier, en plus.

Donc moi, je n’adhère pas du tout! Je suis allergique des mpitondra fivavahana qui se mêlent de la politique et aussi de ceux qui communiquent des images négatives de Mada (pauvreté, en particulier) pour pomper les frics des autres. Ravalomanana avait raison: il voulait/veut construire un Etat dans un Etat. Et çà, c’est inadmissible. On recule de 2 siècles.

elman
Admin
VIP

une autre manière de voir est qu’il se sent obligé de faire un peu de politique pour assurer la pérennité de son oeuvre. et sacrée oeuvre soit dit en passant, quand un Malgache arrivera à faire la même chose, les poules auront des dents ?

Soso
Invité
Soso

Oui, on peut aussi voir de cette manière. Vous avez raison. Soyons positifs!

Je reconnais tout de même ce qu’il a fait. Mais il n’aurait pas dû jouer sur plusieurs terrains, malheureusement.

elman
Admin
VIP

en parlant de terrain, zao indray ary :

– après les événements de 2002, il demande un terrain à Marc Ravalomanana pour faire une extension de son akamasoa, celui-ci le lui refuse.

– il refait sa demande à Rajoelina pendant la Transition, celui-ci le soutient à fond.

Conclusion : c’est normal que le Père Pedro se sente plus d’affinités avec Andry Rajoelina.




Soso
Invité
Soso

Ce qui me dérange, ce n’est pas le fait qu’il ait une affinité avec Andry Rajoelina (il est libre, comme vous et moi, de choisir et d’avoir ses propres opinions) mais plutôt de mélanger action sociale et politique simplement. Ma réaction était identique s’il avait une affinité avec Marc Ravalomanana.

elman
Admin
VIP

oui mais encore une fois, quand vous faites des choses au pays endémique, il vous faut assurer vos arrières.