J’ai googlé “Entreprise en redressement judiciaire”

Séquence nostalgie : ndriii il nous manque celui là

Devant ce brouhaha endémique sur Madagascar Airlines et Air Madagascar, ça devenait quand même urgent de savoir de quoi on parle pour ne pas parler dans le vide.

Donc du coup direction Google et hop, on cherche ce qu’est exactement une entreprise placée en redressement judiciaire.

Et bien ma foi, la lecture a été fort édifiante !

Il y a beaucoup d’informations sur le sujet, je ne suis pas juriste mais pour la faire courte, allons à l’essentiel : il s’agit donc d’une procédure judiciaire, l’entreprise se déclarant en cessation de paiement.

A cet effet, le tribunal met en place une période d’observation, suivant un plan de redressement.

Du coup soit ça marche, tant mieux, l’entreprise est sauvée. Soit ça ne marche pas, et là c’est définitivement la liquidation judiciaire.

Donc quelqu’un aurait-il l’amabilité de m’expliquer ce que vient fou*tre ce Madagascar Airlines dans l’affaire ? Comme un charognard, ça utilise sans vergogne ce qui reste des ressources Air Madagascar et de Tsaradia (licences etc.) pour capter à son compte TOUTES les recettes ?

Et on compte renflouer les caisses d’Air Madagascar avec ça ? Ataovy sérieux

Que pense le tribunal de tout ceci ? Est-ce bien légal ? Mais dans ce cas, puisqu’il n’y aura plus aucun € ni $ qui rentrera dans les caisses d’Air Madagascar, cela signifiera donc qu’il n’y a aucune chance que cette dernière puisse se redresser un jour ? Et que pensent les créanciers de cette compagnie qui soit dit en passant passent donc pour des pigeons bonne poire à plumer puisqu’aucune chance de se faire payer un jour ?

Un plan de redressement judiciaire est quand même destiné à remettre sur pied l’entreprise en difficulté ET aussi à rembourser les dettes des créanciers !

En l’état ce ne sera ni l’un ni l’autre, non, ce seront les charognards prédateurs qui s’en mettront plein les poches.

Il est hallucinant que ni le Président de la République ni le Premier ministre n’osent piper mot sur cette affaire. Donc qui ne disent mot consentent… ou bien tenus par les voniny par lesdits prédateurs ?

Seul le Ministre des Transports Ranjatoelina semble avoir osé aller au charbon, pour lui, Air Madagascar peut encore être sauvé en y injectant directement les fonds qu’il faut.

Donc nul besoin de cet espèce de mpanera parasite qu’est ce Madagascar Airlines. Cette boîte c’est du simple piratage, voire de la piraterie.

Mais tout ceci bien évidemment ne peut faire oublier la gestion catastrophique depuis 2009 de ce qui fut l’un de nos fleurons et notre fierté qu’était Air Madagascar.

Une gestion bien gabegique avec des choix catastrophiques (airbus poubelles et toussa), exactement calqué sur le même modèle de prédation qui s’est abattue sur la moribonde Jirama.

Je ne serai pas plus nul que lui hein ? Io izy io, tout le monde peut voir où est-ce que votre pseudo tolona de 2009 nous a mené aujourd’hui.

Des intrigants, des affairistes, des mpagalatra, des véreux, des corrompus aux manettes : et vous espérez quoi avec toussa ? Un miracle économique ? Devenir le dragon de l’océan indien avec des pratiques comme cela ?

Non, il est vraiment grand temps que vous partiez. Vous et vos forongony charognards. Cela devient prioritaire, urgent et important. Ampy zay. Aoka zay. Et rendez-vous notre VRAIE compagnie nationale, merci.

Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
babakaty
babakaty
14 jours plus tôt

Remarquez que Ravalo et le TIM n’ont pipé un mot sur ce sujet assez délicat ;les gouvernants ont tout simplement copié le cas AAA et Tiko …

despote
despote
14 jours plus tôt

Autre hypothèse farfelue : on laisse l’Air Mad bien exsangue afin de mieux le récupérer pour un ariary symbolique…
note : je sais, je raconte des con*neries, mais on ne sait jamais avec ces rapaces affamés et corrompus.

Modifié 14 jours plus tôt par despote

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles