Jaojoby victime de la peste

Jaojoby victime de la peste

Jaojoby victime de la peste

Horreur, enfer, damnation, notre icône nationale préférée aurait-elle été victime de Yersinia pestis ? Oui, enfin, indirectement du moins : notre Jaojoby national devait assister au Festival Kreol aux Seychelles à la fin de ce mois d’octobre 2017.

Et bien non, les organisateurs de ce Festival ont considéré que le roi du Salegy n’était plus le bienvenu aux Seychelles, du fait de la propagation de la peste à Madagascar et ont donc annulé unilatéralement sa participation 😯 Quelle élégance !

Les Seychelles ont semble-t-il décidé de mettre en place un véritable blocus sur la Grande île : plus d’avions, plus de bateaux, plus aucune liaison physique entre les deux îles.

C’est radical

Et le premier réflexe d’indignation passé, au final on ne peut pas leur en vouloir, leur gouvernement veut protéger ses citoyens et donc pas de demi-mesurettes hésitantes à la sauce Coué comme chez nous : on coupe directement tous les liens et on met les gros voretra de la Grande île en quarantaine en attendant de voir comment la situation évolue.

Les pestiférés malgaches, prière donc de rester chez vous s’il vous plaît. C’est humiliant pour nous mais c’est comme ça. Le reste du monde avance, nous aussi, mais dans l’autre sens, vers le Moyen-âge. L’addition de tout ce qui n’a pas été fait ces 60 dernières années commence à devenir salée et ce n’est malheureusement pas terminé.

Et sinon Air Austral veut toujours rentrer dans le capital d’Air Madagascar ?

Au vu de cette épidémie, cela ne semble pas être un bon placement pour l’avenir. Tiens, imaginons que le reste du monde décide effectivement de nous mettre totalement en quarantaine ? Plus de vols internationaux, plus de bateaux .. A l’image de la peste, un tableau bien .. noir ?

Et comme l’économie de ce pays dépend en grande partie des importations, je vous laisse imaginer la suite : carburants, riz, ppn, etc. Retour direct aux années 80. Et pendant ce temps, le Ministre de l’Industrie n’a rien d’autre à faire que harceler le Triple A de Marc Ravalomanana, l’une des rares industries locales encore debout.

Mais c’est bien, continuons gaiement notre descente aux enfers avec ces gens là et n’oublions pas de bien revoter pour eux en 2018 comme cela d’ici 2020 la population toute entière sera exterminée et comme ça nous pourrons prendre un nouveau et bon départ avec moins de bouches à nourrir.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017