Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

8 manières de s'enrichir à Madagascar

Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

Vous attendiez ce nouvel article sur s’enrichir à Madagascar avec impatience, ça y est le voila enfin 🙂

Nous rentrons maintenant dans le vif du sujet : comment réellement s’enrichir à Madagascar ? Mais avant toute chose, c’est quoi être riche ? C’est avoir 200 millions ar ? 1 milliard d’ar ? 10 milliards ar ? Plus ? Vous êtes beaucoup de monde à venir surfer sur actutana et je suis sûr que nous obtiendrons autant de réponses que d’actunautes 🙂

C’est quoi être riche ?

Je vais donc vous donner une première réponse qui je pense sera universelle : être riche c’est tout simplement pouvoir acheter ce que l’on veut et ne plus avoir à se poser des questions d’ordre financière jusqu’à la fin de sa vie. Cela vous convient ?

Et nous connaissons tous des gens que l’on peut qualifier de riche dans notre entourage. Une richesse bien acquise s’entend, pas comme ces petits voyous opportunistes qui ont profité de leur seza, de leur petit pouvoir de signature pour se constituer des fortunes indécentes. Qui ne les mèneront pas bien loin d’ailleurs.

Non, nous parlons des vrais entrepreneurs, qui ont bossé, puis investit dans des biens immobiliers et des terrains. Car tous les vrais riches ont généralement une ou plusieurs entreprises, des maisons  partout, des terrains partout.

Et du coup nous avons donc répondu à notre question : comment devenir vraiment riche à Madagascar ? Tout simplement en entreprenant pour acquérir par la suite des biens immobiliers et fonciers.

Je l’ai déjà dis : ce n’est pas en faisant consciencieusement vos 8 heures par jour en étant employé dans un bureau quelconque que vous deviendrez riche. C’est cruel mais c’est comme ça. Si vous êtes dans ce cas, pas de panique. La bonne nouvelle est que grâce à votre job actuel vous pouvez commencer à vous payer, je n’y reviendrai pas là-dessus, nous nous sommes déjà largement étalé sur le sujet.

La moins bonne nouvelle est qu’il va falloir que vous commenciez à entreprendre. Dans quoi ? Déjà dans quelque chose que vous savez faire et surtout que vous aimez faire.

Pour ma part, j’ai eu de la chance : mes dadas ont toujours été l’informatique.. et les voitures. J’ai pu entreprendre dans ces domaines là. Bien entendu, et comme n’importe quel entrepreneur vous le dira, dès fois ça ne marche pas du tout. Des fois au contraire ça marche bien, très bien même 🙂

Donc commencez par faire une petite introspection

Qu’est-ce que vous aimez faire ? Passez tout en revue, aucune envie n’est ridicule, bien au contraire. Vous seriez étonné(e) d’apprendre que les grosses success storys sont souvent partis d’une idée extrêmement simple au départ, pour cartonner par la suite. Un simple salon de coiffure peut quelques années plus tard se transformer en une chaîne de salons de coiffure, ne l’oubliez pas.

Et ce qui est formidable à Madagascar c’est qu’il y a encore beaucoup à faire dans de nombreux domaines. Il n’est pas obligatoire de se mettre en mode « startup » comme c’est la mode actuellement, on peut commencer petit, très petit d’abord. Histoire de bien comprendre son business, d’en comprendre les mécanismes, les difficultés. Il sera toujours temps de grossir par la suite.

L’accumulation d’argent passe donc par l’entreprise. Sauf si vous êtes un riche héritier bien entendu mais c’est comme gagner le jackpot au loto : c’est rare. Donc allez, il est temps de commencer à vous mettre à votre compte. Lancez-vous, creusez, étudiez, préparez, foncez !

Nous avons parlé au début des biens fonciers et immobiliers. J’ai étudié (et essayé) pas mal de business dans ma vie et ma conclusion sera simple : la seule vraie valeur refuge, ce sont les terrains et les maisons. Vous avez déjà entendu parler d’un terrain qui a perdu de la valeur au fil des années ? Non ? Moi non plus. Donc si votre business marche bien, ne flambez pas, hop immédiatement achetez un bien immobilier. Même une toute petite rizière de quelques mètres carrés. Et à ce propos j’ai une anecdote. Je connais quelqu’un qui était justement propriétaire de ce genre de petite rizière. Sans grande valeur. Perdue au milieu de nulle part. Et puis un jour cette rizière s’est retrouvée … juste au bord d’une rocade ! Vous imaginez la suite ? Le jackpot a frappé à sa porte.

L’immobilier est une forme de sécurisation pour assurer vos vieux jours et votre retraite

Mais l’immobilier peut aussi être un outil d’investissement. Achetez un terrain de 100 millions ar si vous en avez les moyens. Attendez un peu 2 ou 3 ans. Avec un peu de chance s’il est bien placé, vous pourriez le revendre 200 millions ar 🙂 100 millions ar de cash généré aussi rapidement, c’est du jamais vu.

Mon dernier conseil pour faire de bons business : étudiez bien votre marché, ne faites pas du bête copier-collé, améliorez le concept ou mieux encore choisissez une « niche » qui n’est pas encore très bien exploitée ou mieux encore, qui n’existe pas.

Je regarde par exemple les restaurants : tout le monde fait des food courts, les mêmes restaurants, les mêmes concepts, etc. Par contre je n’ai pas vu un seul « drive-in » à Antananarivo, si je devais me lancer dans la création d’un restaurant, j’etudierai donc cette niche du « drive-in« .

Ah oui, comme ça n’existe pas encore, vous êtes sans doute quelques uns à vous demander : mais c’est quoi un « drive in » ? En fait, dans un drive-in, vous restez dans votre voiture, vous passez un premier point où vous indiquez votre commande, vous roulez un peu jusqu’au second point et vous y récupérez votre commande. C’est évidemment bien adapté aux fast-food, n’est-ce pas nos amis de Chicky ? 🙂

Voila un drivein

Dans une certaine mesure et dans un autre domaine, c’est un peu comme le gab BNI à Score Ankorondrano, vous ne quittez pas votre voiture et vous pouvez faire un retrait.

Décrit comme ça en 1000 mots, tout ceci a l’air tellement simple mais malheureusement, je me dois de tempérer un peu votre enthousiasme : si c’était aussi simple, ça se saurait. Mais il y aussi des cas d’école à Madagascar qui montrent que c’est parfaitement faisable : regardez par exemple l’histoire du pizzaiolo « gastronomique » 🙂 … ou encore celle de Batman .. et ils sont beaucoup comme ça, ils ne sont pas médiatisés mais je peux vous assurer que ça marche bien pour eux.

Des centaines (milliers ?) d’opportunités existent à Madagascar. Contrairement aux marchés saturés en Europe, chez nous tout est quasiment à bâtir, à construire. Mais ne regardez pas le train passer.. prenez le vous aussi, pour en être. Et contrairement à ce que je peux lire ici et là, on peut tout à fait démarrer un business avec 0 ar de fonds ! Votre cerveau, vos 10 doigts valent davantage que n’importe quels fonds de départ.

En attendant, il est temps de faire notre petite mise à jour mensuelle, postez en commentaire pour dire combien vous vous êtes payé au 01/03/2018, je mettrais à jour 🙂

elman : 500 000 ar au 01/03/2018 – Total  2 785 000 ar (inutile de venir me braquer, je ne garde rien chez moi, tout est déjà placé/transformé/investi )

Mme R : Total  250 000 ar au 01/03/2018 – En épargne

Malala :  Total  230 000 ar au 01/02/2018 – Pas de projet d’investissement pour le moment

Ramatoa : 200 000 ar au 01/03/2018 – Total  600 000 ar – Pas de projet d’investissement pour le moment

rafangy : Total  90 000 ar au 01/02/2018 – Pas de projet d’investissement pour le moment

DG Scar : 500 000 ar au 01/03/2018 – Total  900 000 ar  – Investissement pour la mise en place d’un petit atelier de fabrication mécanique, machines outil.

ravoama : Total  500 000 ar au 01/02/2018 – Projets : fiompiana akoho gasy, hanao mofotopaina,  projet audio visuel 

SRA : 500 000 ar au 01/03/2018 – Total  1 000 000 ar – En épargne, pas de projet d’investissement pour le moment

rnaivos : Total  500 000 ar au 01/02/2018 – En épargne, Retraite & Assurance Décès.

batman 2 : Total  500 € au 01/02/2018 – En épargne.

Lire aussi : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Lire aussi : “Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Lire aussi : Janvier 2018 : cette année, je me paie d’abord  – 3ème partie

Lire aussi : Ce mois-ci je mange des madriers et des tôles – 4ème partie

Lire aussi : Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Lire aussi : 7ème partie : acheter une maison ou pas ?

Lire aussi : 8ème partie : devenir (vraiment) riche

Lire aussi : 9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

44
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Kaisara
Membre
Kaisara

Très bon article! Je pense que c’est la mentalité d’entrepreneur qui nous manque à Madagascar, on n’apprends à nos jeunes à entreprendre que plus tard dans les universités(et même pas toutes les universités). Il faut qu’il y a des matières concernant la création d’entreprise dès le lycée, et pourquoi pas dans les collèges.

Raleva
Membre
Raleva

ilay sary ve momba ilay volan’ny deputée nalain’ny bc ?

ramatoa
Invité
ramatoa

oh, merci!, c’est génial
pour moi c’est déjà 600 000 ar

angelikademada
Membre

Pour ma part, j’ai investi 200 euros à la fin de l’année dernière en achetant une action Mastercard et une action Weyerhaeuser Co, j’ai déjà rapatrié sur mon compte Paypal 40 € et j’ai racheté une autre action Mastercard avec les gains et j’ai aujourd’hui en tout un capital de 503,89 $.
Elle n’est pas belle la vie? Alors dès que les actions qui ont connu quelques « turbulences »dernièrement auront remonté la pente, hop je vend et je rapatrie une partie sur mon compte Paypal, ce qui me permet de faire des achats sur le Net.

Vzmb
Membre

j’aime bien l’apparition du mot rizière, les indopakistanais-malgacho-français savent bien ce que valent ces marais, qu’on pense, de rien du tout, ici et là, mais observons ce qui se passe par exemple entre le marais Ouest d’Androhibe et la nouvelle route vers Ivato de Soavimasoandro, isika mba ahoana (y)

angelikademada
Membre

Ce ne sont pas les universitaires qui vont devenir obligatoirement riche.Pour ma part, je n’ai pas le moindre diplôme et je m’en sors mieux que si j’avais perdu mon temps à apprendre à faire des calculs à plusieurs inconnues ou à apprendre à rédiger correctement un texte.
Il suffit de vouloir pour pouvoir et surtout y croire très fort sans se laisser démoraliser. la véritable richesse ne se compte pas en euros ou en dollars La véritable richesse on la possède dans sa tête. Si on veut faire de l’argent, c’est possible autant en se spécialisant dans l’informatique que dans les prestations de services et même dans la terre qui est une richesse en elle-même car il suffit de la travailler, de semer, de récolter et de vendre le produit que la terre nous offre gratuitement. Même si elle ne produit que de l’herbe, il suffit d’élever des oies ou des lapins, dont pour ces derniers la reproduction est exponentielle.Mais là encore il ne faut pas vendre ses lapins mais en faire de la terrine.etc.

SRA
Membre
SRA

Mise à jour, + 500 kAr en février, soit 1 000 KAr au 01/03/18.

User
Invité
User

« Inutile de venir me braquer, je ne garde rien chez moi, tout est déjà placé/transformé/investir… » Vous auriez aussi pu rajouter. Inutile également de venir kidnapper Ardine, elle ne sera de retour au pays que dans X mois. ah ah




ramatoa
Invité
ramatoa

hihihi

Raleva
Membre
Raleva

à temps pour l’inauguration quand même.

DG Scar
Membre
DG Scar

L’immobilier: terrains et maisons, ce sont et seront toujours parmi les bons investissements, il n’y a qu’à voir les réalisations des promoteurs immobiliers aujourd’hui à Mada, merci encore Actutana et Elman pour les conseils et le partage. Mis à jour donc, + 300 000 Ar pour moi. Ces 900 000 Ar sont déjà investis pour des machines-outils et avançons à petits-pas.

peps
Invité
peps

C’est bien l’immobilier mais ATTENTION aux problèmes de terrain. Faux Papiers, Faux titre foncier, Faux proprios etc et aussi aux faux billets et chèques en bois si vous vendez.

kof
Membre

« Rien au monde ne peut remplacer la constance, la persévérance et la détermination.
Pas le talent; rien n’est plus courant que des hommes de grand talent qui ne réussissent pas.
Pas le génie; le génie méconnu est presque un lieu commun.
Pas la culture; le monde est plein de laissés-pour-compte cultivés. »

Ray Kroc, fondateur de l’empire McDonald’s

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre

A méditer sérieusement … to be or not to be …

kof
Membre

Dans le même genre, dans le registre sérieux :

« Les perdants ont des objectifs, les gagnants ont des méthodes. »

Celui-là à méditer par les guignols voulant déménager (ou rester) à Iavoloha tiens 🙂




Mme R
Membre
Mme R

Bonsoir, bravo Elman! j’adore tous vos articles. Alors je suis à 250.000 ar que j’ai mis en épargne. Je compte l’utiliser qu’en cas d’extrême urgent et pour les études des (futurs) enfants. Mais en tout cas, ça fait super plaisir de se faire payer 🙂 encore merci

rnaivos
Membre

Pour moi le prochain « je me suis payé » sera début d’annee prochaine, par contre elle a été initié il y a 15 ans.
Donc en calcul simplifié, à ce jour, c’est 500.000ar x15 => 9 500 000 ar pour financer ma retraite ou mon enterrement suivant ce que la vie me réserve 🙂

Batman 2
Invité
Batman 2

Bonjour , J’ai pu mettre 250 € le 1er mars toujours en epargne

Batman 2
Invité
Batman 2

Bien lu les conseils dans l’article. Me concernant,je suis propriétaire de ma maison et une autre vient d’etre mise en location . mon problème.. quand y aura le capital à fin de l’année, c’est d’entreprendre dans quoi ? Eh bien on verra d’ici là en écoutant vos partage d’idées




Beeline
Membre
Actif
Beeline

J’aime bien ces articles. Moi aussi, je veux jouer 😉 blagounette dans le coin, je crois avoir compris (faire des économies ?), je pense.

Malala
Membre

za nanampy 150 000 ar t@ 2 mars fa adinon’i elman nanampy azy, dia manampy 150 000 ar ndray za androany 🙂

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!