Je pense avoir compris les raisons de notre sous-développement

Pourquoi elle est pas tombée chez nous la bouteille ?

Lol, le déclic nocturne du mercredi. Alors, d’où vient notre sous-développement ? De notre ory-hava manana ? De ces sal*auds de politiciens ? De la France ? Des karana ?

Non, rien de tout cela tompokolahy sy tompokovavy. Notre retard et notre sous-développement viennent tout simplement du fait que … notre pays est une trop grande île !

Certes aujourd’hui on peut parler d’internet, de chaînes de télévision internationales, de satellite, etc. mais tous ces outils sont relativement récents. Depuis des décennies, nous vivions donc complètement isolés du reste du monde, les Malgaches n’avaient aucune idée de comment ça marchait dans le reste du monde, nous étions complètement repliés sur nous mêmes. Avec nos vieilles traditions séculaires, nous ne savions ce que progrès et développement signifiaient, nous étions emprisonnés tout ce temps là dans le carcan de notre immobilisme. On vivait, on se laissait vivre, c’était le moramora, on était entre nous, tranquilles, pépères.

Vous savez, ça rappelle un peu ces peuplades primitives que l’on découvre encore souvent accidentellement de nos jours dans de lointaines forêts d’Amazonie ou dans de lointaines contrées du bush australien.

Et à cet effet, ça me rappelle un peu le film « les Dieux sont tombés sur la tête », quand l’aborigène tombe sur la fameuse bouteille de coca-cola descendue du ciel.

J’exagère ? Et pourtant je pense que c’est vraiment ce qui s’est passé depuis les années 60 (voire bien avant) jusqu’au début des années 90. C’est à partir de ce moment là que les Malgaches ont su, via la télé, via internet, que le reste du monde existait … et que les autres ne nous ont pas attendu, ils sont déjà partis bien loin devant.

Et c’est à ce moment là que nous avons compris l’énorme retard que nous avions mais comment rattraper cela depuis les 30 dernières années, sans vision, sans lignes directrices, sans infrastructures, sans enseignement, sans rien du tout ? Madagascar ne se limite pas à Antananarivo, allez au fin fond du pays et vous verrez que je n’exagère pas du tout dans mes propos.

Après la seconde guerre mondiale, la France était détruite. Le Japon a été détruit. Mais ces pays avaient déjà connu l’ère industrielle et ont donc pu se relever rapidement. Et comme mentionné, ils ont connu la guerre.

Contrairement à Madagascar qui comme on aime à le répéter, n’a (malheureusement?) jamais connu la guerre. Et n’a jamais connu de révolution industrielle non plus.

Bref, le reste du monde s’est reconstruit rapidement, mû par un incroyable vent de modernité, de technicité, de recherche, de développement, d’investissement, d’entreprises, etc.

Chez nous ? Bah rien. Moramora sur notre « grande île », ne voyant rien de ce qui se passait à l’étranger, outremer, any « andafy ». Ne créant rien, ne produisant rien, n’investissant dans rien, ni dans les ressources, ni dans les infrastructures, ni dans l’humain tout simplement. Vous vous rendez compte, en 2019 on en est encore à faire des forages d’eau dans la Capitale pour ne pas crever de soif ? C’est hallucinant.

Le rêveil est dur en 2020. On réalise tout d’un coup l’existence de toutes ces merveilles ailleurs dans le monde, on cherche à les copier-coller (ça on sait bien faire) à coups d’IEM et de velirano mais hélas, si c’était aussi simple que cela dans la réalisation, ça se saurait.

Zay, avant de savoir où on veut aller, c’était important déjà de savoir et de rappeler d’où nous venons, pour bien comprendre nos manques, nos tares, et évaluer tout ce que nous n’avons pas fait depuis 60 ans.

… et que nous ne rattraperons certainement pas en 5 ans. Mais déjà si on pouvait poser quelques bases solides et pérennes, ce serait déjà pas mal ?

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

75
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Lolo
Invité

La raison principale est l’absence de vraie decentralisation effective. Tout est toujours centralise a Tana. La richesse n’est pas equitablement distribuee.

Okotar
Invité
Okotar

1-C’est un raccourci de dire que tout est centralisé à Tana. C’est l’argent et les décisions qui sont détenues au niveau centrales: sous entendez par là, les institutions centrales.
2- 55% du PIB nationale est produit à Tana
3- la majorité des taxes sont prélevés à Tana

yoko
Invité
yoko

… c’est faux : 50 % du PIB se fait à Tana et Tamatave; c’est ce qu’on appelle l’aménagement du territoire, il y a un ministère dans ce domaine, on se demande ce qu’il fait. Ce n’est pas à mon sens le problème principal du pays, ce phénomène de concentration existe dans tous les pays du monde ( par ex. en France, 20 villes concentrent 50 % des offres d’emplois ). C’est ce qu’on appelle la métropolisation…Idem aux Etats-Unis, Wall Street fait 40% de tous les bénéfices du pays, idem au Japon où l’agglomération de Tokyo concentre 35 millions d’habitants.

La juxtaposition de zones riches et de zones délaissées est une constante mondiale, qui va en s’accentuant… Cf les ouvrages de Christophe Guilluy en France ( on parle de « France périphérique » ou de « France moisie » pour les 3/4 du territoire… )

Ianona
Membre
VIP

de toute façon, c’est tanà qui produit le plus et qui paie le plus d’impôt




Malgache d'ailleurs
Invité
Malgache d'ailleurs

C’est normal parceque la bas les as plus de travail et ils ont plus d’aide pour aller étudier à l’étranger.
L’argent des peuples qu’on leurs prêter il faudrait les rembourser un jour.

Rafangy
Membre
Rafangy

je ne le pense pas, car de 1960 jusqu’en 1972, l’état était centralisé à outrance mais cela n’a pas empêché des travaux et signes de développement

Ianona
Membre
VIP

Les autres avancent, font des recherches, produisent, instruisent leurs enfants. Nous, nous sommes encore à l’ère de la chasse et de la cueillette et le pillage des ressources naturelles jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Randria
Membre

Et je rajoute que nous nous entretuons pour survivre…dans le noir et sans eau assez souvent!

Malgache d'ailleurs
Invité
Malgache d'ailleurs

Les pauvres gens ils essaient de survivre avec ce qu’ils sont devant leurs yeux quand car ils peuvent pas faire autrement. Au lieu de les enfoncée si vous avez les idées et aussi les moyens aidés si non arrêter de rencontrer n’importe koï.

Ralek
Membre
VIP

De notre ory-hava manana ? De ces sal*auds de politiciens ?

Je dirais que c’est complémentaire par rapport au reste de l’article.
Disons qu’à Tana, et ses environs (et chez les merinas) et certaines grandes villes. Le ory hava-manana est bien plus encré que dans la brousse.
C’est tout un cocktail. Et La liste des ingrédients est longue. On en découvre presque chaque jour.




ilpensiero
Invité
ilpensiero

la cause notre sous-développement est la manque d’intelligence; ça se dit ouvert d’esprit, ça accueille toute sorte de délires idéologiques occidentaux, genre les chôses qui ne sont pas indispensables. ça s’entretue, ça s’entrevole etc.. et pourtant on nous enseigne que tu ne tueras point, tu ne voleras point… c’est juste qu’on est tellement tétu comme des ânes et qu’on manque d’intelligence, même pas foutu de se débrouiller par nous même, toujours a quémander aux vazas, a faire le drako hely.
Bien sur, t’as des gens fortunés, mais qui manque parfois de bonne conduite, ory hava-manana me diriez vous mais, l’exemple vient d’en haut. Il ne suffit pas d’être fortuné, il faut aussi être intelligent et civilisé: tu conduis une belle 4×4 qui vaut des milliards mais tu jettes tes ordures dans la rue, ça suffit

mangableu
Membre

Et dire que nous ne sommes que 30 millions de malagasy max et que nous ne sommes plus capable d’avoir le strict nécessaire en ce moment. Pour référence, 30 millions c’est l’équivalent du nombre d’individu dans une seule grande ville de l’Inde.
A ce rythme, lorsque nous atteindrons les 60 millions, nous serons tous pauvres dans tous les domaines.

Okotar
Invité
Okotar

D’autres raisons probable :
– on n’a jamais eu une notion commune d’une seule nation. Ce sont les vazaha qui ont donné le titre de Roi du Royaume à Radama. La mission de réunification de l’île sous un seul royaume n’a pas pu être achevée.
Puis vient la colonisation qui nous a donné l’indépendance.
Toute notion de nation administrative unique a été donnée par les vazaha mais pas obtenue.
La différence entre un truc « donnée » et « obtenue » n’est pas pareil surtout sur ce qu’on en fait.




Ralay
Membre
Actif
Ralay

Pourtant, avant la colonisation, on avait deja des ambassadeurs aux etats-unis, Angleterre et france. de grands chantiers ont ete entrepris sous Ranavalona, nous avions eu un murmure d’industrialisation.

Franck
Invité
Franck

Oui mais ce sont les Anglais pour contrecarrer l’influence francaise a Mada qui a aide militairement Radama I pour qu il puisse unifier l’ile. Avant l aide des Anglais, les royaume de l’Imerina n avait pas d’avantages comparatifs par rapport aux autres royaumes ( Sakalava, Betsimisaraka, etc) . Au niveau du savoir, c’etaient les Antemoro qui etaient les seuls lettres malgaches et ils ont meme eduques les princes Merina ( Andriamahazonoro fils du precepte d’Ilaidama) .

Mavokely
Invité
Mavokely

Tena marina ny voalazanao fa tsy tian olona maro henoina. Satria isika dia kolotsainan olona mpandaiga sy mpitsavelatsihy .

kof
Membre
VIP

Pour moi la cause principale de notre sous-développement est vite vue : nous sommes sous-développés car cela ne nous dérange pas. Point. Le jour où la population dans son ensemble prend conscience que le sous-développement est anormal, les choses iront mieux. Pas avant. Et c’est là que le rôle du politique et des élites économiques est essentiel. Eux ont goûté au « développement ». Ou du moins ils savent ce que c’est et les bénéfices qu’on peut en tirer. Ils sont généralement à l’abri du besoin. A eux de « sensibiliser » et « motiver » le reste de la population au besoin de se développer et donc à en payer le prix (ça tombe pas du ciel en exécutant la danse de la pluie). En faisant ce qu’il faut faire et en étant un minimum exemplaire. Or la plupart des élites dirigeantes, que ce soit politiques ou économiques, ne se préoccupent pas du bien commun et de la société. Dans les sociétés occidentales, le mécénat des grandes fortunes, le paternalisme des capitaines d’industrie ont joué un grand rôle dans le développement de la population. Et leurs politiciens ont toujours eu dans le viseur le souci de leur pays et de leur population. Rien de tout ça chez nous.

mpijery
Membre
mpijery

nous sommes sous-développés car cela ne nous dérange pas

C’est exactement ça! Et ce n’est pas un problème d’étendue de territoire. L’Australie et le Canada par exemple sont très vastes mais ce n’était pas un frein pour leur développement.
On a même de la chance que Madagascar soit aussi vaste pour caser tout le monde car les ngolo ngolo ne sont pas près de s’arrêter 😛

Olivier
Invité
Olivier

nous sommes sous-développés car cela ne nous dérange pas.

C’est le caractère du malgache qui est ainsi. Les deux traits principaux, que je tiens d’un anthropologue malgache sont « peureux » et « heureux dans l’inaction ».
Ainsi, la prise de risque et la témérité ne peuvent faire partie de la vie du plus grand nombre à Mada.
Et pourtant, c’est bien comme cela que l’on se développe et que l’on progresse… voyez par exemple les débuts de l’aviation… et même les frères Mongolfier qui montent dans un engin qui aurait pu à tout moment leur faire percuter la planète à grande vitesse…
Je retrouve ce manque de prise de risque chez la plupart des paysans malgaches que j’ai beaucoup côtoyés. J’avais toujours du mal à comprendre pourquoi, alors que la terre était disponible, ils ne voulaient pas étendre les cultures qu’ils maîtrisaient et qui rapportaient.
J’ai fini par comprendre que pour eux les risques sont trop nombreux et insurmontables :
– Risque d’accumuler une trop grande fatigue qui finira par le rendre malade (c’est une très grande peur car les soins disponibles sont plus que rares et hors de prix).
– Risque de rendre quelqu’un ou plusieurs jaloux
– Risque d’attiser les convoitises (votre vie peut être en danger)
– Risque de ne plus pouvoir tout surveiller et finalement d’avoir travaillé pour rien.
– Risque de ne pas être capable d’organiser la vente, le transport, la sécurité d’une si grande quantité de produits
– Risque de perdre plus en cas d’accident climatique…




Antontan'isa
Invité
Antontan'isa

Et pourtant les peuples soi-disant à l’origine des malgaches semblent avoir eu un énorme goût du risque et de l’aventure. Traverser tout l’océan indien avec des embarcations légères sûrement ou même du canal de mozambique n’est pas rien. Les caractères se transmettent et c’est étonnant que leur descendants les auraient perdus (ADN, ADN).

mpijery
Membre
mpijery

Pas forcément, ils auraient pu fuir quelque chose 🙂

Antontan'isa
Invité
Antontan'isa

Lol. Possible oui! Une autre théorie : les austronésiens viendraient de Madagascar et non pas l’inverse. Ceux qui n’avaient pas suivi le flux seraient les « casaniers » de l’époque, préférant continuer la belle vie dans ce pays de cocagne que de s’aventurer vers l’inconnu!

mpijery
Membre
mpijery

Non, si c’était le cas, on aurait trouvé des traces beaucoup plus anciennes de l’homme ou même d’hominidés

yoko
Invité
yoko

… il y a malheureusement des chiffres qui viennent confirmer le lien organique entre la mentalité des habitants et le sous-développement : la surreprésentation des minorités ethniques dans le PIB. Les Karanes, les Chinois et certains Vazahas ( ceux qui n’ont pas chopé la cirrhose ) réussissent beaucoup mieux que la plupart des autochtones. Les Karanes réalisent 40 du PIB de Mada !!! Ils ont pourtant la même monnaie en poche, sont soumis aux mêmes règles et tracasseries administratives, à la même corruption, à la même fiscalité… Ils ont également la même anthropologie familiale, mais ne sont pas soumis aux impératifs culturels des Malgaches ( fihavavana, tsiny, etc… ). La solidarité familiale leur permet de lever des capitaux ( cf les tontines des Chinois ) là où les Malgaches sont condamnés par cette même solidarité familiale à une entraide qui s’apparente à un nivellement vers le bas…

Randria
Membre

« les Malgaches n’avaient aucune idée de comment ça marchait dans le reste du monde, nous étions complètement repliés sur nous mêmes. »
Certes, la majorité n’avait aucune idée du reste du monde mais ceux qui ont les moyens de sortir et de voler vers d’autres cieux, et surtout tous nos DIRIGEANTS depuis les années 1960, ont eu l’occasion de voir ce qui se passait en dehors de notre île! Ils ont su ce que c’est le progrès, l’innovation, le développement, la démocratie et …! Nos dirigeants n’ont rien fait pour suivre ces exemples! Par ailleurs, la seule chose qu’ils se sont empressés de faire c’est surtout de s’enrichir au détriment de la population! Beaucoup de promesses avant les élections mais rien n’est réalisé, une fois qu’ils ont eu la place et tout ce qu’ils ont voulu! La population attend de voir les promesses se réaliser sauf que finalement, elles restent dans les rêves!
Pendant ce temps, nos dirigeants pillent les richesses du pays pour optimiser les 5 années passées au pouvoir!




Ianona
Membre
VIP

je crois que c’est surtout le choix de la population d’être sous développée et de ne pas progresser, il y a aussi la paresse qui prime partout. Et c’est une mentalité endémique. Les gouvernants ne peuvent pas pousser des fainéants à bouger leur q!

Quand je vois des familles qui n’envoient pas volontairement leurs enfants à l’école, ceux qui préfèrent rester au soleil à tourner les pouces en ne faisant rien, mais qui cachent leur oisiveté en faisant semblant d’étaler qq marchandises chose devant eux.
Plusieurs personnes de ma génération ont décroché après avoir eu le bepc, préférant se marier plutôt que de faire des études et de faire carrière. Et qui ont la haine quand ils te voient réussir. Eh ben, tout est question de choix dans la vie, et il est parfois impossible de faire marche arrière après avoir choisi. Il faut assumer

Freuu
Membre
Freuu

Et qui ont la haine quand ils te voient réussir.
La haine, voila le mot est lâché !
C’est que je j’ai dû accepter de reconnaître avec le temps.
Le moteur qui fait marcher Madagascar est une certaine culture de la haine !
Et cela va jusque dans les petits détails : Interdiction de l’élevage et de l’exportation des chiens de race Coton de Tuléar au profit d’un monopole… Interdiction aux métisses sino-malgaches de participer à des concours de miss !
Je ne citerai pas les grand sujets de haine ils sont trop connus.
Eh ben, tout est question de choix dans la vie, et il est parfois impossible de faire marche arrière après avoir choisi. Il faut assumer
C’est difficile d’assumer les choix de ses parents ou grand-parents !

Rafangy
Membre
Rafangy

c’est exact, la haine fait marcher la plupart des gasy




kof
Membre
VIP

C’est une haine qui ne dit pas son nom. Qui s’interpénètre sournoisement mais profondément dans tous les aspects de la société. Mais moi je pense qu’il y a beaucoup de colère dans cette haine. Ce n’est pas une haine gratuite héritée des ancêtres.

kof
Membre
VIP

Interdiction aux métisses sino-malgaches de participer à des concours de miss

Euh… Sérieux?

Rafangy
Membre
Rafangy

demandez a feng chou si vous avez des doutes

kof
Membre
VIP

Que vient faire Feng Chou là-dedans?

mpijery
Membre
mpijery

C’est lui Freuu ou F parfois, ou je me trompe?




kof
Membre
VIP

Oui mais si Freuu = Feng Chou, pourquoi faut-il que je lui (re)demande?

Par contre oui, F = Feng Chou.

Rafangy
Membre
Rafangy

vous n’avez jamais vu la femme de Feng chou?

kof
Membre
VIP

Comment j’aurais pu la voir? Même Feng chou j’ai jamais vu. 🙂

kof
Membre
VIP

je répondais a rafangy

Moi aussi. 🙂




mpijery
Membre
mpijery

Interdiction aux métisses sino-malgaches de participer à des concours de miss

Forcément, sinon, elles gagneraient tout le temps 😛

kof
Membre
VIP

Oui mais tout ça pourquoi? Essentiellement parce qu’ils n’en voient pas l’intérêt. Au fond ils sont bien comme ils sont car ils ne comprennent pas l’intérêt du progrès. Bien sûr on est en 2019 et même le tantsaha au fin fond de la brousse ou le 4-mi de base est au courant que la vie est mieux à andafy. Il voit bien les touristes vazaha qui ont l’air riches. Mais ça s’arrête là. Pour lui c’est comme voir des extraterrestres. C’est pas fait pour lui. Il ne fait pas le lien entre progrès et prospérité. Entre efforts et prospérités.

Quand vous ne savez pas par exemple que ce sont les microbes qui dégradent votre santé et écourtent votre vie, pourquoi vous préoccuper de l’hygiène? Clairement il faudrait que les autorités vous y contraignent. Mais une fois contraint à le faire et constatant les effets sur votre santé et celle de vos enfants, vous allez finir par élever vos standards en matière d’hygiène. C’est pareil pour tout le reste.

Rafangy
Membre
Rafangy

une anecdote avant la révolution tsaramaso: dans l’epp à côté de la cité marabout toamasina, la maîtresse demande à chacun des élèves ce qu’il fera plus tard, des élèves ont répondu, médecin, militaire, commercent, pilote, etc, etc, et un autre a dit:mpanao sonia!la maîtresse était interloquée, car elle ne savait pas cette fonction de mpanao sonia et elle a demandé à l’enfant ce qu’il entend par mpanao sonia, celui-ci a répondu:mon père dit toujours qu’il lui faut attendre la signature pour que mon père puisse conduire la voiture de service, attendre la signature pour que mon père touche son salaire, etc, etc;
donc cet enfant a bien vu les avantages d’Être chef, mais ni lui ,ni ses parents n’ont pas prodigué des efforts pour y parvenir, pourquoi? parce que l’enfant et ses parents ne voient que les droits du chef , ils n’ont pas connaissance des devoirs du chef, et c’est cela qui nous a considérablement freine:on veut uniquement les droits mais pas du tout des devoirs liés à ces droits

mpijery
Membre
mpijery

Ce ne serait pas une traduction de kamo be tenda? 😛

Rafangy
Membre
Rafangy

rectif, après 1960, Tsiranana a beaucoup fait pour développer le pays, peut être que ce qu’il a fait n’était pas suffisant, mais il a fait et des revolution tsaramaso puis socialiste sont passées




D. Oliprane
Membre

Pff, n’importe quoi cette analyse

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

La cause du sous développement est dû au fait que les femmes gasy ne connaissent pas encore la migraine … 😛 mdr

comment image

mangableu
Membre

Izaho indray hafa ny fijeriko. Amiko ny gasy tsy kamo be tenda izany fa trotraky ny fiainana dieny am boalohany ka tsy hainy intsony izay hoaleha sy hataony. Ka nohon’io fiainana io dia lasa miova ilay foto pisainana:
– Ao ireo olona vao misy hirika kely mety ahazoana tombotsoa na dia faran’izay kely aza dia hidirany (na amin’ny fomba ratsy na amin’ny hafetsena) => Mpanararotra
– Ao kosa ireo izay very tanteraka, tsisy « repère » ka tsy hitany, tsy hainy akory izay hataony satria sady tsy avaram pianarana afaka miketrika no tsy mahavoa asa tanana. => Tsisy apoka.

Raha tsy ao anatin’ireo sokajin’olona 2 ireo ianao dia na ianao izay mihaina any ambanivohitra lavitra be any na ianao izay olona mahitsy.

Mila volavolaina dieny mbola kely ny sain’ny tsirairay ary ampanarahana amin’ny zava-misy ankehitriny sy ny zava hiseho any aoriana any (projection) raha tsy izany dia tsy hoaraky ny malagasy ny fivoharan’ny fihovan’ny tontolo iainany ka lasa manara drenirano fotsiny satria mba te hitovy amin’ny sasany fotsiny, tsy am piheverana.=> Io ny zava-miseho ankehitriny.

ramatoa
Invité
ramatoa

Izaho indray hafa ny fijeriko. Amiko ny gasy tsy kamo be tenda izany fa trotraky ny fiainana dieny am boalohany ka tsy hainy intsony izay hoaleha sy hataony. Ka nohon’io fiainana io dia lasa miova ilay foto pisainana:

za koa miombin-kevitra aminao,
raha tsy izany ve tamana ny olona mampiasa mains d’ouvre eto satria miasa mafy, miasa tsara ne fa mora karama
ankoatry ny hoe exception, misy foana manko ny mamarara @ saonjo iray lohasaha

zainjafy
Invité

Une des raisons principales est le coup d’ Etat, 72, 91, 2002, 2009




zainjafy
Invité

Par exemple, le dernier coup d’ État en France , c’était quand? A l’époque où les Gaulois avaient coupé la tête du roi

Rafangy
Membre
Rafangy

non en 1958, moi de mai(si mes souvenirs sont bons)

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

Je suis plus sur le 22 août 1962 ou le général de Gaulle échappe de peu à l’attentat du Petit-Clamart perpétré par l’OAS comme dernière tentative de coup d’état en France .

GerardC
Invité
GerardC

Ce n »est pas aussi simple que cela. Jusqu’à nos jours il y a eu collusion entre le pouvoir politique et le pouvoir économique qui ont fagoté Madagascar à leur profit et en laissant des miettes à la très grande majorité des citoyens. D’où l’extrême enrichissement de cette minorité au profit de l’Etat qui ne perçoit pas ses redevances, taxes pour entretenir le pays et assurer les fondamentaux vis à vis des citoyens: santé, éducation, sécurité, transports, eau, électricité.
Pourtant Madagascar a de nombreuses ressources .

Ralek
Membre
VIP

Vous êtes un journaliste ou bien vous avez tiré ça d’un article d’un spécialiste ?
On dirait une synthèse d’un exposé… Ou un article très banal.

yoko
Invité
yoko

Gerard C a parfaitement raison : il existe une nomenklatura politico-économique qui profite du système, et ce depuis 1960. Cette nomenklatura est estimée à 10 000 personnes environ par le FMI, à 1 000 environ par Mathieu Pellerin ( le journaliste qui connait peut-être le mieux le pays ). L’analogie avec l’Algérie ( et d’autre pays du tiers-monde ) est frappante…




Angady
Invité
Angady

Détrompez-vous, la civilisation existe à Madagascar depuis l’époque de la royauté, et les échanges commerciaux et culturels avec des gens d’autres pays aussi. Et la vie en autarcie, éloigné du reste du monde, ça se retrouve partout sur la planète, y compris dans les pays hyper industrialisés tel que chez l’oncle Sam où un nombre important de gens sont analphabètes ou très peu éduqués, et ne sont jamais allés plus loin que les contrées de son petit bled perdu au milieu des montagnes.
Notre problème, à la base est autre chose : l’absence du concept de société responsable qui veut agir pour se bâtir un avenir commun. J’ai l’impression qu’on attend tout le temps après un messie tout puissant qui va faire le travail pour nous.

Malgache d'ailleurs
Invité
Malgache d'ailleurs

Il faut arrêter de dire bêtise c’est pas a cause moramora que le pays est sous développement c’est a cause de politiciens corrompus ils sont tous là pour remplir leurs poches au lieu s’occuper du bien de peuples Malgaches qui crevés de la fin ,aides dans leurs démarches .
La plupart de malgache ce sont des paysans qui vis grâce a leurs terres .
Dans tous cela l’état malgache ne fait rien pour les aidés au contraire ils les bafoués, les prix des vanille des cafés’ des girofle etc ,,,,,,,,,.
Madagascar est riches et les peuples aussi mais c’est la politique qui est mauvaise la bas s’il vous plaît ne dit pas n’importe quoi.
Et il faut arrêter aussi la décentralisation du capital parceque tous les provinces as des potentiels ressources a exploiter, et donner leurs la possibilité , les aidés comme il les font à Tananarive.

Ianona
Membre
VIP

le peuple malgache zany tsy mahay hafa tsy ny miandry ampina lava? Mangataka re foana? Avy eo mbola ho fahanana koa v?

Franck
Invité
Franck

Je ne suis pas trop d’accord avec votre analyse. Depuis au moins le 19e siecle, les Malgaches ( du mons l elite) etaient toujours ouvert sur le monde.
Depuis 1960, le PIB par habitant a ete divise par trois! C est le seul cas au monde pour un pays qui n’a pas connu la guerre. De 1960 a 1972 ( sous la Premiere Republique) , Madagascar n’a pas connu l’extreme pauvrete actuelle . Certes le pays n etait pas vraiment independant et c etait toujours les Francais qui controlaient tout economiquement et politiquement ( bases militaires francaises a Diego et Tana, Fmg dans la zone franc et il n y avait que l Institut d Emission Malgache au lieu de la Banque Centrale de Madagascar, etc) .
Apres 1972, l’impot par capita ( karatra isan-dahy) a ete supprime et les villes commencaient a se delabrer . Par la suite les dirigeants malgaches sont devenus des « specialistes de la mendicite » aupres de la Communaute Internationale.
Pour moi c’est la mentalite malgache qui est la source de notre sous-developpement. Le Malgache lambda a peur de l Etat et des politiciens au pouvoir. En Europe occidentale, les elus ont des compte a rendre au peuple . A Mada, le peuple a peur des elus. Et comme les elus n’ont pas de compte a rendre au peuple, l’elite fait ce qu’elle veut et prefere avoir un gateau assez riquiqui pour elle exclusivement au lieu de partager un gateau infiniment plus grand avec plus de monde , surtout pas avec les etrangers .
Par dessus le marche le tribalisme ( voire le clanisme) qui prevaut a Madagascar est egalement un grand frein au developpement du pays.

PS: j’utilise un clavier americain donc sans accent.

veritas
Membre
veritas

C’est malheureusemet vrai ,les malgaches se sont endormis sur leur lauriers quand De Gaulle disait que c’etait un pays d’avenir et qu’il allait le rester et maintenant on se rend compte qu’effectivement nous sommes loin très loin de la modernité.

Rafaramalala Velonirina
Invité
Rafaramalala Velonirina

Bonsoir,

Regard lucide, analyse pertinente et un brin d’optimisme !
Il me semble que malgré tout vous n’êtes pas aussi pessimiste que je ne le suis.
Je ne suis plus en âge d’espérer un avenir serein pour mon si beau pays, car même la mentalité Malagasy n’est plus.
Pendant la soi-disant Indépendance et ce jusqu’au mouvement de la jeunesse en 1972, la photographie de la population Malagasy était de 10% de riches, 30% de classe moyenne, 30%, de paysans, de 20% de pauvres et je dirai 10% de sans classe. Et bien sûr il y avait derrière tout cela la FRANCE (reny malala !!!!!!) qui y avait ses intérêts (logique je dirai : elle n’est pas philanthrope).Cela nous convenait peut-être ???? Oui, notre erreur venait de là.

Puis est venu le mouvement des jeunes qui n’a pas manqué d’être manipulé et instrumentalisé par quelques Rapaces assoiffés de pouvoir et d’esprit de grandeur pour prendre la place de la France !!!!, mais ils ne sont pas la France et ne sont pas non plus MADAGASCAR mais une poignée de malagasy véreux.

Ces même Vautours qui rôdent encore et encore pour amasser, amasser et encore amasser en faisant du « copier-coller » de la politique menée par la France pour les intérêts de la France (en tant que Pays). Et depuis la politique de 1975 le sort de MADAGASCAR est scellé, sa perte pour moi semblait une évidence. Les régimes et politiciens qui se sont succédé n’ont pensé qu’à déloger le Vautour en place pour un autre vautour (même certains politiciens avec une certaine moralité et une intégrité douteuse ont fini par succomber pour rester dans la course).

Et voilà, Madagascar est en perfusion depuis 1975 et de décennie en décennie la chute n’a fait que s’aggravée, et en 2009 c’est la dégringolade
La population est maintenant de 5% de Rapaces, 10% qui cherchent une place dans cette mélasse 15% dune classe moyenne qui essaie de se maintenir (mange à sa faim et loge dans une habitation convenable), 20% qui survivent avec leur bizina, 30% de miséreux (souvent SDF) et 20% qui se disputent les poubelles avec les chiens. Ce sont mes chiffres après un constat acquis depuis mai 2009 qui ne sont pas loin de la réalité. Non Madagascar ne s’en remettra plus. Triste constat !!!!!!!

En 2025 Madagascar sera bien différent ou ne sera plus qu’une île aussi insignifiante qui aura été le laboratoire de la cupidité humaine.

Mon Dieu ! je ne demande qu’à me tromper. Entends ma prière.

Rafa

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!