J’ouvre : grand-père y passe, je ferme : grand-mère y passe

Moi j’ai ça à tous les arrêts bus… et vous ?

Gné ? Oui oui, le proverbe endémique revisité par l’elman 🙂 J’ouvre les frontières ? Maty raibe. Je ferme les frontières ? Maty renibe.

Et c’est exactement ce qui est en train de se passer. Vous ouvrez les frontières ? Le virus débarque. La population crève. Vous fermez les frontières ? Le tourisme et l’économie meurent. Et la population crève toujours.

On s’est bercé un moment de l’illusion d’une grande île bien isolée des menaces sanitaires du monde extérieur, aux frontières bien hermétiques, bien en sécurité. Ça aurait pu marcher, on aurait pu vivre coupé du reste du monde, en totale autarcie, si on avait tout ce dont on avait besoin sur place. Du carburant, du riz, de la nourriture en quantité suffisante, etc.

Mais hélas, on ne produit rien sur place, on importe tout. Une philosophie qui coûte très chère donc car du coup, terminé le mythe de l’autarcie, nous sommes dans les faits totalement dépendant du monde extérieur.

Donc obligation d’établir des échanges commerciaux avec le reste du monde, des relations “bilatérales” voire “multilatérales”, de relancer le tourisme, etc.

Et puis il faut se dire une chose : ce satané virus, depuis bientôt 2 ans, et bien il faut vivre avec. C’est comme ça. Il ne sert à rien de jouer à la politique de l’autruche, il faut y faire face et puis voila.

Et depuis 2 ans, on a appris à le connaître, à comprendre comment il marche, comment le combattre, comment le freiner. Mais dans tous les cas, il y a un principe qui reste toujours d’actualité : les gens circulent, le virus aussi. Les gens ne circulent pas, le virus aussi.

Cette chronique a commencé à être écrite avant la détection de la variante Omicron : comme quoi, l’actualité change très vite en la matière. La priorité va bien entendu être de déterminer l’efficacité des vaccins existants, aussi bien en terme de contamination que de développement de formes graves, mortelles.

Ceux qui à ce jour n’ont toujours pas reçu la moindre dose et qui ont des comorbidités, peut-être même sans le savoir, quelque part je vous admire : jouer ainsi à la roulette russe, puis presser la détente encore et encore.. 5 fois.. 6 fois.. 7 fois. Vous le savez, le coup finira par partir. Mais c’est votre choix, vous faites comme vous voulez.

Pour ma part, j’ai pris sans hésiter la bouée de sauvetage qu’on m’a lancé, alors que le Titanic était en train de couler. Même expérimentale, on s’en fiche, on la prend d’abord. Elle me permettra de flotter le temps qu’il faut, le temps que d’autres bouées arrivent, et peut-être même des canots de sauvetage. L’instinct de survie que l’on appelle ça.

Une nouvelle année covid 19, la deuxième, va donc bientôt s’achever. La saison 3 va bientôt commencer, avec certainement son lot de surprises et de rebondissements. Seul petit souci : on est pas sur Netflix là.

Et les acteurs… c’est nous. C’est vous. C’est moi. Et le scénario, nous l’écrivons au fur et à mesure. Bon, c’est comme ça, il n’y a pas le choix, essayons de prendre les décisions. Et les bonnes.

 

Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
JEAN-MARC ROLLAND
JEAN-MARC ROLLAND
1 mois plus tôt

Comparer le Titanic avec le covid19 n’est pas la même catastrophe avec un taux de risques complètement différents… Je ne comprends pas ton analogie avec le Titanic… C’est un peu comme comparer une mutuelle et une assurance qui ont le même objectif mais ne fonctionne pas pareille… On nous culpabilise d’aller se faire soigner alors qu’on paie une assurance pour cela…

quel taux de Survie quand le Titanic coule ? quel taux de Survie avec le virus SRAS cov 2 et ces variantes ?

ce n’est pas la même chose donc tu peux te permettre d’attraper la bouée car dans l’océan Atlantique Nord tu te refroidis rapidement et c’est la mort assurée…

ce qui n’est pas forcément le cas avec un produit expérimental qui ne te donnera pas le même taux de survie VS les effets secondaires…

Les effets secondaires il y a 40 ans c’était du 1 pour 1 million (1/1.000.000) se vantait leurs partisans… Sauf qu’aujourd’hui c’est du 1/10.000 ou 1 sur dix mille… Ce ratio 100 fois + élevé est passé comme une lettre à la porte et on trouve cela normal ? La stratégie de la peur fait bien son travail…

Il est anormal de décéder d’un geste censé te protéger d’un risque futur, à ne pas confondre avec le geste te sauvant d’une mort certaine comme un bateau qui coule dans l’océan Atlantique Nord sans secours à porter de main

mpijery
mpijery
En réponse à  JEAN-MARC ROLLAND
1 mois plus tôt

Vous avez complètement resumé la situation, toutefois, ma position sur la question a évolué: en voyant le nombre de morts de la première vague et celui de maintenant dans le reste du monde, il y a quand-même une sacrée différence: est-ce à cause de la vaccination? ou les gestes barrières plus efficaces?
Ceci dit, avec un taux de vaccination ridiculement bas à Madagascar, on n’observe pas non plus l’hécatombe annoncée, il y a eu un vrai pic vers août 2020 et après, plus rien. Je parle là bien sûr d’un ressenti général car les statistiques ne sont pas fiables à Madagascar

Coco
1 mois plus tôt

Moi j’ai ça à tous les arrêts bus… et vous ?

S’il y avait ça, vous imaginez bien que depuis longtemps ils ne seraient plus là. 😀

Modifié 1 mois plus tôt par Coco
Rafangy
Rafangy
1 mois plus tôt

(est ce que j’ai la berlue? je lis 29/11/2021 12:52,donc le elman il est en extrême orient?)
jouer à la roulette russe comme vous le dites, les gougous sont reputés etre des joueurs, ou encore en malagasy:mitsapa vintana




Banksybeat
Banksybeat
1 mois plus tôt

C’est quand même terrible tous ces pays qui ont fermé leurs frontières avec l’Afrique alors qu’on n’a rien de solide sur l’hypercontagiosité d’omicron.

Cupidon25
Cupidon25
En réponse à  Banksybeat
1 mois plus tôt

L’Afrique est le continent le moins vacciné Omicron tombe bien

Doraadm
Doraadm
1 mois plus tôt

Il faut souligner que Madagascar n’a jamais fermé ses frontières, il y a avait toujours eu des vols réguliers de Air France et Ethiopian airlines, oui régulié mais seulement un peu moins qu’en période normal.
Beaucoup de français ont fait le va et viens entre la France et Madagascar entre 2019 et 2021, donc c’est quoi férmé les frontières éxactement?

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles