La frustration à la sauce Madagougou

Aucun rapport avec la chronique. Quoique …

Lol, encore une chronique polémique ? Absolument 🙂 Aujourd’hui je vais vous démontrer encore une fois le cercle terriblement vicieux constitué par la pauvreté et la frustration.

Le débat n’est pas de savoir qui de la pauvreté et de la frustration est venue en premier. Ce qui est sûr par contre, c’est que la pauvreté entraîne de la frustration. Énormément de frustrations. Le matin au réveil, tu n’as même pas d’eau, tu peux même pas te laver, première frustration de la journée. Dans le taxibe, tout le monde est logé à la même enseigne, ça sent pas la rose, frustration collective.

L’électricité on en parle même plus. Tu étais bien concentré à faire quelque chose de prenant, hop, tapaka ny jiro. Méga frustration !

La société de consommation te fait également miroiter plein de choses, de trucs et de bidules que tu pourrais acheter. Mais que tu ne peux pas acheter car avec ton pouvoir d’achat de 1€ par jour, tu ne pourras pas aller très loin avec ça. Wow, une mega frustration encore.

Quoi d’autre encore ? Toutes ces choses dont on a envie, ces projets à réaliser, ces trucs dont on rêve … et bah rien, tsy afa manaotra ê ! Et ça dure depuis des années, des décennies, des générations … c’est terrible hein ? Ça se transmet même de génération en génération, wow.

Et puis soudain vous voyez des gens qui « réussissent » à côté, ou du moins qui semblent donner les signes extérieurs de réussite, de richesse. Grosse 4X4, grosse villa, 2ème bureau, téléphone dernier cri, vola, v***, voninahitra. Comment ne pas haïr et jalouser ces gens là, qui ont tout ce que vous n’avez pas, et que vous rêvez d’avoir ? Frustration apocalyptique ! Scandale, haro sur le baudet, c’est indécent, dépêche toi de redescendre dans le panier mon saloupiaut !

Et le problème c’est que quand tu balances tout ça à la face des gens, évidemment la première réaction c’est le déni, et ensuite la frustration se transforme en violence verbale, il suffit de lire par exemple les commentaires enragés sur « Madagascar Liberté » ah ah. Les gars ils se tapent une crise d’apoplexie… moi je m’enrichis encore plus grâce à eux 🙂

Mais revenons en à Madagougou. Donc on veut développer le pays avec une armée de frustrés ? Aucune chance en l’état malheureusement. Le seul moyen d’inverser, que dis-je, d’avoir un début de chance d’inverser la vapeur, serait déjà de nourrir correctement toute la population, lui donner de l’eau, de l’électricité et de la sécurité. Level 1 et 2 réellement réalisés, ooooh, on pourrait enfin commencer à rêver d’aborder ce fameux niveau 3.

Dans l’attente, ce sera du « biby mitorina », vous savez comme les chiens là, qui courrent … après leur queue.

Voila. Les esprits éclairés auront compris que je décris crûment une réalité dans cette chronique. Et que la solution n’est ni implicite ni en filigrane, elle est bien explicite.

Les aboyeurs frustrés eux, continueront d’aboyer leur frustration endémique 🙂 Qui m’ont permis par exemple hier de gagner en plus un smic mensuel endémique … en 24 heures, ah ah, misaotra eee..

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
16 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
libertad

Et puis soudain vous voyez des gens qui « réussissent » à côté, ou du moins qui semblent donner les signes extérieurs de réussite, de richesse. Grosse 4X4

en principe, pour moi perso, je ne jalouse pas, au maximum un peu mais pas trop a point de rager, il n’y a rien de mal a devenir prospère du moment qu’on la gagne honnêtement et noblement, après avoir bossé sérieusement et tout le toutim. On n’est pas forcément obligé d’avoir son diplôme, mais bon. Le problème a madagougou c’est la façon d’obtenir la richesse; la plupart emprunte des voix pas très nettes, par exemple, prostitution en ligne, ça rapporte des euros comme t’imagines pas, pas besoin d’étudier 4 ou 8 ans et après galérer pour trouver un boulot décent, avec ça ne t’étonnes pas s’il y a des filles qui se balladent en 4×4 dernier cri et faire du shopping alors que toi tu dois travailler lol

libertad

ce n’est pas étonnant, a madagougou, tout est inversé, ceux qui s’enrichissent normalement sont traités de mpaodikodim-bola et ceux qui obtiennent la richesse par la voie du 3V sont les « niasa mafy tamin’ny v**** fiainana », ceux qui les critiquent sont des ory-hava manana

mpijery

Grosse 4X4, grosse villa, 2ème bureau, téléphone dernier cri

Il y a comme un intrus là, ce n’est pas du tout un signe de réussite 😛

mpijery

mdr! Je ne comprendrai jamais ce truc là, ça complique la vie plus qu’autre chose




Je Comprends Pas Et...

C’est vrai que ça se déchaîne sur Madagascar Liberté.

« Les chiens aboient, la BMW passe… »

babakaty

Mais qui est derriere cette page Madagascar Liberté,un actunaute byebyé qui essaie de prendre sa revenche ?

mpijery

je ne crois pas que c’est pour prendre une quelconque revanche, la page ne fait que rapporter des chroniques d’ici de temps en temps, mais je peux me tromper

Modifié 25 jours plus tôt par mpijery




mangableu

C’est tellement facile aujourd’hui d’aller en prison avec fb à Mada, donc si personne n’est inquiétée, on saura (in)directement qui est derrière tout ca.

rakotosambany

mais ici, plus précisément CUA, les chiens ne peuvent plus aboyer la bm peu passer tranquilou.
na alika ary efa tsy manana liberté d’expression intsony.

Modifié 25 jours plus tôt par rakotosambany
gasy

il ne faut pas que babakoto mesure son indice de bonheur avec le fric, pour eviter le frustration.

puis, l’argent est un outil et non un objectif.

il faut avoir un plan, l’argent aide a realiser ce plan.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!