La Grande Faucheuse … a beaucoup fauché cette année

Salut l’artiste – photo Mika Sary

Le décès de Fafa (sans h?) du groupe Mahaleo et la fin de l’année qui approche nous rappellent que nous sommes si peu de chose et combien certaines années peuvent être … difficiles ?

Comme vous le savez, à titre personnel et familial, cette année ne m’a pas épargné. Mon défunt père, mais aussi d’autres membres de la famille, des amis, des connaissances. Ce sont hélas des étapes obligées dans notre propre vie d’adulte, et qui nous renvoient à notre propre finalité. Bien entendu, personne ne peut prétendre qu’il y est préparé, l’annonce d’un décès est toujours quelque chose de choquant par son aspect brutal, la plupart du temps inattendu.

Mais c’est comme ça. Il y a la vie. Il y a aussi la mort. L’un va avec l’autre. Et à moins que les surdoués de chez Google ne nous inventent rapidement l’élixir de jouvence, nous disparaîtrons tous, chacun d’entre nous, quand son heure aura sonné.

Où je veux en venir aujourd’hui ? A vrai dire je ne sais pas trop. Ah si, je sais. En écrivant une brève de la matinée à propos de Fafa toujours, j’évoquais son héritage musical à travers le groupe Mahaleo qui traversera encore de nombreuses générations. Et du coup ça m’a amené à une autre interrogation : et moi je laisserai quoi à la postérité quand je partirai ?

Non pas par mégalomanie, par pédanterie ou je ne sais quoi d’autre, je ne sais pas vous mais j’aimerais bien qu’on se rappelle de moi quand je ne serai plus là. Et eeuuh, en bien s’il vous plaît hein 🙂 On se rappelle de Hitler mais sûrement pas en bien.

Pour être reconnu et que l’on se souvienne de vous, il faudrait donc faire une oeuvre ? Une réalisation ? Mmmhh.. je pense plutôt que si on souhaite que les gens se rappellent de vous en bien, alors il faut que de votre vivant vous fassiez le bien à un maximum de gens.

Hélas, je ne suis ni le Mahatma Gandhi ni le Père Pedro mais je suis sûr d’une chose : il n’est jamais trop tard pour faire le bien autour de soi.

Bon c’est sûr que quand on n’a plus d’eau, d’électricité et d’essence on est pas forcément prédisposé à faire le bien autour de soi, on serait même prêt à tuer quelqu’un (manière de parler) mais bon … moi aujourd’hui j’ai la chance d’avoir de l’eau, de l’électricité et de l’essence.

Allez, elman en mode zen et méditation. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour avoir un bon karma 🙂

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
29 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Joany

Avec les temps qui courent, une bonne révolution à partir de actutana vous laissera à jamais dans l’histoire de Madagascar

Joany

Me concernant, sûrement mais s’agissant de vous, ce n’est qu’un simple devoir de citoyen

mpijery

Vous allez prendre le masque de l’ancien Admin? 🙂

rakotosambany

mes excuses




Joany

Euh! Charles est toujours en vie et bien portant an

rakotosambany

désolé @ Charles izany dia ho lava andro iainana izy raha izany. merci info.

mangableu

Quand vous mangerez des huitres pour penserez à….. 🙂

mangableu

Vaventy tsara izy izany marina!




barman

Les Malgaches (du moins les 92% moa sa firy ?) sont déjà fauchés, avec ou sans grande faucheuse.

Beeline

Moi qui vis avec une triple épée de Damoclès médicale au dessus de la tête, je suis obsédée par le fait de laisser mes affaires financières en ordre pour mes fils. De plus, je n’ai pas d’autre talent… Quant au fait de laisser le souvenir d une bonne personne, je pense que ça se construit sur toute une vie, sans même que tu t’en rendes compte…

The Man

Mirary fahasalamana sy tombon’andro maro ho anao. Sinon, je suis entièrement d’accord avec vous quand vous dites: “Quant au fait de laisser le souvenir d une bonne personne, je pense que ça se construit sur toute une vie, sans même que tu t’en rendes compte”

Beeline

Thx pal. Hafa mihitsy lay priorité rehefa ohatran’izay…

jurassic park

love is stronger than pride.Merci Ardine et Elman,restez toujours comme vous êtes sans frime et plein d’amour




Lita Z.

Comme on dit : la mort est la seule certitude que l’on puisse avoir … dans la vie.

sniip

Et à moins que les surdoués de chez Google ne nous inventent rapidement l’élixir de jouvence

Pas si doué que ca apparement ….

comment image

ramatoa

c’est ainsi la vie malgré la tristesse qui va avec la perte d’un(e) cher(e)
moi aussi, je viens de perdre ma mère une semaine avant le décès de Fafa

mpijery

Oh, toutes mes condoléances

ramatoa

merci beaucoup

kof

Mes condoléances.




ramatoa

Merci beaucoup

rahim

Combien m’aiment réellement, malgré ce que je suis?
Combien me regretterons, quand je quitterais cette vie?
Combien m’ont entendu, mais ne m’ont pas compris?
Combien de temps, avant qu’on m’oublie?
Combien sont rentrées dans ma vie?
Radieuses comme le soleil
Illuminant mes jours, la nuit troublant mon sommeil
Alors j’ai espérer pouvoir changer
Aimer sans retenue, sans me sentir en danger
Pourquoi n’était-ce qu’un mirage?
Un vent de bonheur précédent l’ouragan de rage
C’est fou comme on peut se tromper
C’est fou comme on peut se tromper
Une même phrase pour deux sens différents
Que chacun peut interpréter selon son expérience
L’amour, une plante que je n’arrive plus à semer
Je me suis perdu au jardin des désabusés
Combien m’ont côtoyé mais ne m’ont pas connu?
Pour combien d’entre-elles resterais-je un inconnu?
Combien m’ont écouté mais ne m’ont pas compris?
Combien m’ont donné de l’espoir mais me l’ont repris?
Combien de cœurs j’ai brisés?
Combien j’en ai déçu?
Combien de cœurs j’ai gagné?
Presque autant que j’en ai perdu
Le monde m’a volé ma confiance
Ôté du berceau de l’insouciance!

The Man

Tiens! Il ne me semble pas avoir vu notre rasta national, député, artiste juriste parmi les “mpitsapa alahelo” lors de la veillée de la dépouille du regretté Fafah, au Palais des sports ou peut-être qu’il était au “fandevenana” à l’instar de Vanf qui, selon ce qui a été reporté, représentait le “sôvaly be tongotra” de l’IRD.

Les moins de 20 ans pourraient ne pas le savoir mais lors des communales à Tana en 1999, Vanf était comme le “directeur de campagne” de Ravalo et “mamim-bahoaka” celui de Lalatiana Ravololomanana.

[…] nous voici donc 5 mois plus tard, avec ces 2 disparitions brutales, coup sur coup. La Faucheuse semble encore s’acharner injustement mais c’est comme ça, il n’y a rien d’autre à dire. En fait si, je mesure […]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!