La prise en main de la ViewPad 7 de ViewSonic dévoile une tablette réellement d’entrée de gamme

Le prix de la tablette ViewPad 7 représente clairement ses qualités

Le constructeur ViewSonic avait dévoilé son modèle de tablette tactile dénommé ViewPad 7 durant l’édition 2010 du salon de l’électronique berlinois IFA. Présentant un excellent rapport qualité prix, cette solution est actuellement disponible sur le marché français et de ce fait, on a eu l’occasion de la prendre en main.

Avant de révéler les impressions quant à l’utilisation de la tablette tactile de la maison ViewSonic, il serait judicieux de faire un retour sur les caractéristiques techniques de la solution au préalable. Comme le souligne parfaitement sa dénomination, l’ardoise électronique ViewPad 7 s’articule autour d’un écran de 7 pouces de diagonale. Cette dalle, bien évidemment tactile, est de type capacitif et multitouch, mais gère uniquement deux points de contact, autrement dit, deux doigts au maximum. Concernant le processeur qui propulsera la solution, c’est le MSM7227 de la série Snapdragon de la firme Qualcomm. Ce CPU est un modèle d’entrée de gamme cadencé à seulement 600Mhz, ce qui explique le prix très attractif de cette ViewSonic ViewPad 7. Le GPU intégré dans cette puce est l’Adreno 200, dont les performances graphiques sont plus ou moins dépassées actuellement. Le processeur est conjugué avec 512Mo de mémoire RAM et une unité de stockage de capacité similaire, qui est heureusement extensible à 32Go par le biais d’une carte mémoire externe. La ViewPad 7 embarque deux capteurs dont le facial, dédié à la visiophonie, gère une définition VGA tandis que le principal, est de 3Mp. Les spécifications techniques restantes font état d’une puce GPS, de la gestion du réseau 3G, d’un port micro-USB, d’un module Bluetooth 2.1 avec EDR et d’un dispositif Wifi norme b/g. Il est important de souligner que la tablette est pourvue d’un emplacement SIM puisqu’elle fait partie des rares ardoises électroniques à gérer la fonction téléphonie.

La tablette tactile ViewPad 7 de ViewSonic offre une prise en main agréable grâce à ses dimensions acceptables, se manifestant par ses 17,94cm de largeur, 11cm de hauteur et ses 1,15cm d’épaisseur, le tout pour un poids de 380g. La finition semble être de bonne facture et la tablette dégage une bonne impression de solidité. En tant que solution d’entrée de gamme, la ViewPad 7 embarque une dalle dépourvue de la technologie IPS et de ce fait, propose un angle de vision considérablement restreint. Ce dispositif a également reçu un traitement brillant, qui n’est pas réellement judicieux pour un terminal nomade destiné à être davantage utilisé dans un environnement lumineux. Le taux de contraste moyen de cet écran est de 630:1, ce qui n’est pas trop mal certes mais la fidélité des couleurs est loin d’être optimale en raison de son Delta E, qui est de 10,5. Au niveau de l’interface utilisateur, on retrouve de l’Android Froyo « pur » sans surcouche logicielle. Seul un design de type volet roulant apporte un minimum de singularité. On regrette qu’aucun lecteur vidéo n’est fourni nativement dans la tablette et par conséquent, il faudra impérativement passer par la case téléchargement d’application, ce qui n’est heureusement pas le cas pour la musique et les photos. Côté navigation web, le temps de chargement en Wifi se révèle légèrement plus rapide qu’en 3G malgré le fait que le signal se perd facilement. Le mode portrait n’est pas le plus optimal pour consulter les pages web d’où il vaut mieux surfer en mode paysage au lieu de perdre son temps à zoomer.

Concernant le capteur, il ne faut pas s’attendre au résultat d’un appareil reflex puisque 3Mp, c’est pas ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Il en est de même pour les haut-parleurs qui ne sont vraiment utilisables qu’en cas de force majeur. Le constructeur ViewSonic avait annoncé une autonomie de 6h pour sa tablette ViewPad 7. Cette durée n’est valable que dans un contexte d’utilisation « normale » puisqu’en visionnant des vidéos, elle descend à 3h et demi au maximum. En ce qui concerne enfin la fonction téléphonie, l’accroche réseau de la ViewPad 7 laisse à désirer et n’est seulement pas opérationnelle dans les endroits difficilement accessibles pour les ondes pour ne citer que le métro. A noter que la conversation dans le kit main libre est polluée par des souffles gênantes.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!