L’accueil clientèle connaît pas

(c) photo Afric Call Center

Ces quelques mois passés en France, avec le recul, m’ont permis de mettre le doigt, sur quelque chose qui manque cruellement à Madagascar : l’accueil clientèle.

Quand je dis l’accueil clientèle, c’est en fait l’accueil dans son sens le plus général. C’est l’accueil au restaurant, mais ça peut aussi être l’accueil dans une administration quelconque (mairie, fokontany) ou pourquoi pas tiens, puisque c’est d’actualité, l’accueil à l’aéroport.

Alors c’est quoi le problème ?

Le problème c’est qu’en général, nous les Malgaches ne sommes pas professionnellement accueillants, ne sommes pas souriants. Oui certes, il y a ce formidable cliché du peuple malgache accueillant et souriant, mais ça c’est peut-être dans un cadre non commercial, non formel.

Dès qu’il s’agit d’accueillir des clients, on ne sait plus faire. On ne sourit pas, on est revêche, « miavonavona » même, bref, pas du tout professionnel ! Désagréables même, quelle horreur.

Allez dans n’importe quelle boutique en France, dans un restaurant, un service public, vous y serez toujours en général bien accueilli. « Bonjour monsieur, bonjour madame, que puis-je faire pour vous » ? Je dis bien en général, la perfection n’est pas de ce monde, il y a certes toujours des exceptions.

Donc pourrait-on s’il vous plaît faire un effort sur cet accueil à Madagascar ? Les normes ? Les codes en la matière ? Ou à défaut, si c’est trop compliqué, inculquer le simple « bonjour, que puis-je faire pour vous, merci, au revoir » ?

Souriez, vous êtes à la elman school

Personnellement, à mon retour à Madagascar, j’ouvrirai une école où l’on apprendra à tout le monde à dire « bonjour, que puis-je faire pour vous merci, au revoir« . Aux petits .. mais également aux grands, surtout ceux qui sont amené à côtoyer des gens, des clients. 25 millions d’élèves potentiels, je ferai payer chacun 1€, ça y est, j’ai mon fonds de campagne pour 2028 🙂

L’intérêt de tout ceci ? Vous savez pourquoi on dit qu’en général les étrangers réussissent bien chez nous à Madagascar ? Pourquoi le restaurant de ce petit Français qui a débarqué à Madagascar il y a quelques mois à peine cartonne de la sorte ? Car le petit Français, lui, quand il accueille ses clients c’est avec un sourire, accompagné d’un « bonjour, soyez la bienvenue. Vous avez choisi ? Je vous recommande ceci. Merci. Il vous faut autre chose ? A bientôt, au revoir« .

Et non pas un « ahoana zay ? ». « Hay i sakafo ianareo, andraso hoe jereko raha mbola misy zavatra azo hoanina, tara be kosa ianareo vao tonga an« .

A partir de là, il n’est pas compliqué de deviner chez lequel on retournera avec plaisir. Faites moi confiance, ça a l’air d’un petit détail comme ça mais au final, ça fera toute la différence.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
36 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
blanchemanche
blanchemanche
2 années plus tôt

un plaisir de vous lire et de trouver des solutions pour le redémarrage économique de madagascar si vous passez par Tamatave on se descend une THB

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  blanchemanche
2 années plus tôt

Elman a donne une procuration pour voter a sa place, et je crois qu’il me donnera aussi une procuration pour 3 thb avec vous!hihihihihihi!

no name
2 années plus tôt

dans la catégorie professionnels, j’ai expérimenté
– des professionnels pas professionnels pour un sou qui savent pas de quoi ils parlent
– des perroquets,
– des miavonavona,
– des vendeuses et vendeurs des boutiques qui te dévisagent et te regardent des pieds à la tête avec l’air de te dire « t’as pas les sous pour acheter ici, me fais pas perdre mon temps »
– des agents d’accueil qui se précipitent pour servir les « vazaha, karana, sinoa » et qui te regardent comme quantité négligeable

et en tant que professionnels j’ai aussi eu droit à des specimens soit
– des clients qui te regardent de haut parce que tu n’es pas le patron
– des clients qui te hurlent (et te postillonnent dessus parce qu’ils ont rien compris à ce que t’es en train de leur expliquer)
– des clients qui ont oublié le « bonjour, s’il vous plait, merci » dans leur armoire
– des clients qui tiennent absolument à ce que tu laisses tomber celui que tu es en train de servir pour s’occuper d’eux

mais faut l’avouer aussi, dès fois tout se passe dans la bonne humeur et une ambiance sympathique

Raleva
Raleva
En réponse à  elman
2 années plus tôt

il y a le genre : « aza kitihina ny entana raha tsy hividy », « tandremo fa raha vaky dia manolo », « aza mbola itsahina fa mbola vao avy nodiovina ». la solution est simple : sortir tout de suite.

ramatoa
ramatoa
En réponse à  Raleva
2 années plus tôt

et les agents de sécurité de BRICO DECO d’Ankorondrano qui vous suivent et vous surveillent car vous venez dans leur magasin avec des sandales. Vous lisez tout de suite dans leurs yeux que vous êtes des voleurs
Et de même au SHOPRITE Ampefiloha,

no name
En réponse à  ramatoa
2 années plus tôt

le pire c’est dans les magasins chinois, des fois t’as envie de gifler les vendeuses et de fiche des coup de pied au c** des vendeurs

ramatoa
ramatoa
En réponse à  no name
2 années plus tôt

hahaha, c’est vrai
mais avec eux, c’est de vol total ou corruption, je ne sais pas le mot dont je devait classer leurs façons.
il y en a qui ose vous proposer des prix et de le payer à eux l’argent, ou déclare les faux prix au patron et vous payez le + à eux. Et vous ne connaissez pas s’ils vous volent ou volent au patron. Heureusement que la porte est grande pour sortir et chercher d’autre magasin

banksybeat
banksybeat
En réponse à  ramatoa
2 années plus tôt

C’est une pratique courant sur Ankorondrano sous la benediction du patron. Il savent que les malgaches aiment acheter en « bizina » et ils font semblant de vous proposer une affaire avec paiement au parking. Tous les grands enseignes d’Akorondrano le font. Si tu decides d’acheter le prix afficher, tu auras une reduction a la caisse.

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  no name
2 années plus tôt

hier, j’etais au fiangonandrazana pour les zanak’ampielezana, et quand j’ai demander une envellope pour mon ecot, la dame m’a ignore superbement, mais cela ne m’a pas refroidi, et j’ai pris quand meme une envellope que j’ai donnee a un copain pour qu’il la remet au responsable, et ce dernier de dire a mon copain pourquoi si tard?et le copain de repondre, quel est le probleme, c’est l’argent que nous demandons aux fideles non?
je ne parle pas des vendeurs(ses) qui vous prennent comme des gens qui les derangent alors que vous venez pour acheter, et pour moi, le plus simple, c’est de sortir comme le dit Raleva

Raleva
Raleva
En réponse à  Rafangy
2 années plus tôt

l’usage des toilettes c’est encore une autre histoire. « c’est encore fermé car on vient juste de nettoyer ». donc le pauvre endémique n’a droit qu’aux toilettes déjà sales? même à l’aéroport c’est pareil. et pour avoir du papier c* il faut passer par la préposée-en-chef de ce service si spécial.

Zainjafy
2 années plus tôt

Vao tonga eo @ épicerie ianao dia ny soratra hita voalohany « Tsy manao trosa anio » Ny an’ny sasany avy miampy hoe: « Miverena rahampitso » . Miverina ianao ny ampitson’iny dia lasa miboucle eo 🙂

andriana
andriana
2 années plus tôt

Pourtant ya des écoles d’hôtellerie installé à Madagacar, dont Vatel excuser du peu. Mais bon vu le prix de l’écolage c’est pas pour tout le monde.
Par contre soyez « vazaha » (blanc, chinois, indo-pakistanais…) et là où que vous irez on vous cirera les pompes, véridique.

no name
En réponse à  andriana
2 années plus tôt

vatel n’est pas non plus le nec plus ultra même si il y a des efforts. le savoir-faire et la culture des sortants laisse parfois à désirer (vécu)

ramatoa
ramatoa
En réponse à  elman
2 années plus tôt

hihih, vrai ainsi les lacunes laissées par les manques d’éducation civique

Raleva
Raleva
En réponse à  ramatoa
2 années plus tôt

izao no tena mahaga : ny endémique raha vao alefa any an-tany hafa dia mahay miaina tsara. mahay mandray olona, manaiky baikona. miova koa izy raha vazaha no sefony. fetsy ny karana dia maka vazaha izy hibaiko endémiques (cf Sanifer).

Debile Profond 2.1.5 ™
Expert
2 années plus tôt

J’ai connu énormément de commerces partout dans le monde ou vous entrez et vous avez la nette impression que vous dérangez et emmerdez le(s) vendeurs(euses).
Souvent je suis ressorti sans achat car avec un accueil de ce style je ne vois pas la raison de dépenser dans ces commerces la !

Raleva
Raleva
En réponse à  Debile Profond 2.1.5 ™
2 années plus tôt

mais s’il y a monopole en tout genre, alors là se plier aux règles.

kof
kof
2 années plus tôt

A Mada souvent le roi c’est celui qui accueille, pas le client. 🙂

Fondamentalement c’est un problème d’ignorance de la réalité économique. Les salariés du privé à Mada ont tendance à penser que c’est leur patron qui les paie. Ce qui est archi-faux. En réalité c’est le client qui les paie. Une fois qu’on a compris ça, on arrête de sourire béatement à son patron pour lui plaire et on est tout de suite motivé à bien accueillir celui qui vous paie vraiment pour lui plaire : le client.

Ianona
Gold
2 années plus tôt

Maurice est pire! Disons 85% des vendeu(se)s sont impolis, ils vous regardent d’un drôle d’air et vous parlent sur un ton siiiiii hostile, que ce soit resto, magasin. La plupart ne sont pas serviables, et vous avez parfois l’impression qu’ils vont vous sauter à la gorge quand ils vous parlent.

kof
kof
En réponse à  Ianona
2 années plus tôt

Peut-être parce que vous étiez Malgache? J’ai entendu dire que les Mauriciens n’aiment pas beaucoup les Malgaches.

mpijery
mpijery
En réponse à  kof
2 années plus tôt

oui et non. C’est vrai que certains Mauriciens regardent de haut les malgaches, mais pas tous heureusement, sinon ce serait invivable. C’est surtout la différence de culture qui favorise les malentendus

Raleva
Raleva
En réponse à  mpijery
2 années plus tôt

ça arrive souvent avec les petits, mal éduqués. petits français, petits mauriciens, petits réunionnais, sudaf noirs, c’est un vrai complexe. avec les martiniquais, petits ou grands, n’en parlons plus.

kof
kof
En réponse à  Raleva
2 années plus tôt

Euh j’étais en Martinique cet été. Vous êtes très bien accueilli en tant que client généralement. Aucune différence notable avec la métropole.

Raleva
Raleva
En réponse à  kof
2 années plus tôt

ah, je parlais de celui qui est derrière un comptoir, à la poste par exemple, en france. chez lui c’est sûr il est plus à l’aise.
pour le mauricien, c’est le fait qu’on a enfoncé dans son crâne qu’un mauricien est forcément riche et qu’un malgaches est toujours pauvre.

tsiozony
tsiozony
2 années plus tôt

Le pire c’était chez Airmad dans le temps quand ils considéraient que monter dans leur avion était un privilège qu’ils vous accordent.

Raleva
Raleva
En réponse à  tsiozony
2 années plus tôt

ça a changé? car en gp, ils ont priorité sur vous titulaire de billet.

banksybeat
banksybeat
En réponse à  elman
2 années plus tôt

aussi vrai si vous traversez la rue vers la compagnie qui a la cote en ce moment, c’est nettement moins cher en ligne

JOFA
JOFA
2 années plus tôt

Jadis,les cours d’éducation civique ou morale,dans les écoles ;apportaient beaucoup de bien à la société.

ACTUTANA