Le seul moyen de s’enrichir c’est en investissant – 18ème partie

En partant d’une épingle à cheveux …

De temps en temps, il est bon de rappeler les fondamentaux du capitalisme : pour gagner beaucoup d’argent il faut travailler certes, mais il faut investir surtout.

Investir dans quoi ? Investir dans tout ce que vous voulez. Investir dans un produit, investir dans un service, peu importe, il faut commercer tout simplement. Acheter par exemple quelque chose au prix de 1, le revendre au prix de 10, et se faire un bénéfice de 3, toutes charges déduites. C’est comme ça que ça marche.

Encore faut-il avoir le 1 pour acheter initialement ? Ça, je vous l’ai déjà appris 20 fois, en vous payant d’abord. Vous avez les fonds de départ, vous achetez des actifs et/ou des produits et/ou des services qui créeront de la valeur, qui produiront de l’argent, que vous réinvestissez afin que vous puissez gagner encore plus d’argent. Bah oui, encore une fois les riches deviennent toujours plus riches, c’est comme ça, je n’y peux rien, c’est comme ça depuis la nuit des temps de la société de marchés.

Mais attention, il n’y a pas de science exacte et mathématique de la richesse assurée à 100%. Des fois ça marche, des fois ça ne marche pas, c’est comme ça. Si ça marchait tout le temps ça se saurait.

Il y a une anecdote dans ce milieu du business, ou une légende urbaine je ne sais pas, celle de cette personne qui en partant d’une simple épingle à cheveux… s’est achetée une maison à la fin ! Elle a échangé l’epingle pour des boucles d’oreilles, échangé les boucles pour des verres, toujours de valeur supérieure à l’article précédent, ainsi de suite, et jusqu’à s’acheter une maison à la fin.

Lire : Cette Canadienne veut s’acheter une maison grâce à… une épingle à cheveux !

Ça semble un peu tiré … par les cheveux, je vous l’accorde, mais le principe est bien là ! Et d’ailleurs, à Madagougou quelqu’un l’a bel et bien fait je crois, si quelqu’un pouvait retrouver le lien parlant de cette ramatoa qui a commencé par vendre des yaourts dans la rue et qui à la fin s’est acheté un ou plusieurs … immeubles !

L’argent est là tompokolahy sy tompokovavy. Je ne dis pas qu’il suffit de se baisser pour le ramasser mais en s’enlevant les doigts du nez, en réfléchissant quelques secondes, en ayant la bonne idée au bon moment, cela marchera ! Et si ça ne marche pas, essayer autre chose encore et toujours. Les yaourts ne marchent pas ? Essayez les fromages alors. Et ainsi de suite.

Et je rappelle encore l’ultime étape : quand vous serez riche, veillez à le rester, en sécurisant votre pognon. Nous autres à Madagougou nous avons cette malheureuse propension à flamber avec le 3V, hors le 3V ça vous ruinera en beaucoup moins de temps que vous avez depensé pour acquérir votre petite richesse.

Donc soit vous réinvestissez intelligemment (en partie) pour gagner encore plus d’argent, soit vous placez prudemment dans le foncier et l’immobilier, qui d’ailleurs peuvent aussi vous rapporter (loyers, achats/ventes), etc.

Amasser, amasser, amasser, pour quoi faire à la fin ? Pour emmener tout ça dans la tombe ? Non, simplement pour s’assurer une existence confortable en attendant la tombe, c’est tout. Et si tout le monde s’y mettait, la somme de tous ces intérêts particuliers contribuera forcément à l’intérêt général au final.

Voila.. il ne vous reste plus qu’à aller chercher .. une épingle à cheveux 🙂

Lire aussi : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Lire aussi : “Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Lire aussi : Janvier 2018 : cette année, je me paie d’abord  – 3ème partie

Lire aussi : Ce mois-ci je mange des madriers et des tôles – 4ème partie

Lire aussi : Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

Lire aussi : Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Lire aussi : 7ème partie : acheter une maison ou pas ?

Lire aussi : 8ème partie : devenir (vraiment) riche

Lire aussi : 9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Lire aussi : Ça y est, je suis riche – 10eme partie

Lire aussi : Voir les choses en grand : 11ème partie

Lire aussi : Il faut absolument s’enrichir et devenir rentier – 12ème partie

Lire aussi : Établir un budget de combat : 13ème partie

Lire aussi : Vous gérez comment votre budget dans votre couple ? 14ème partie

Lire aussi : Hier j’ai halluciné : 15ème partie

Lire aussi : « Votre solde est créditeur de 300 000€ » – 16ème partie

Lire aussi : Budget : un petit mot sur la rubrique divers – 17ème partie

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
12 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
gasy

eviter de faire a la malgache aussi, X a fait ca donc je fais aussi.

gasy

on peut investir aussi sur ses enfants, leurs talents, mais pour ca il faut leur faire faire pas mal de truc pour savoir dans quoi ils excellent.

Investir sur ce qui constituera un enjeu pour l’avenir (l’eau, la bouffe, le riz)

C’est juste pour donnez un peu d’idees a certains qui cherchent desesperement une epingle ou s’acheter un terrain a Tana, une ville qui est en train de mourrir.

Normalement, je ne partage pas mes idees, mais pourquoi pas apres tout.

gasy

oui, mais on demenage au pakistan ou au nigeria alors 🙂

gougou n’aime pas se creuser la tete (sauf pour donner des conseils techniques au coach barea), il se contente juste de copier ou de saboter le voisin.

les malgaches reussissent ailleurs et les etrangers reussissent a mada. vous trouvez pas ca bizarre?




zo.zefa

Selon la version de son cousin,saviez-vous que le fils de « l’abruti » a déjà changé d’écoles (3fois) depuis la rentrée? madagougou doit il s’investir dans le bien-être général, dans l’économie ou dans les kifafan-tsekoly?

zo.zefa

oui mais quand c’est les vazaha qui créent leclerc, auchan, carrefour etc… ça va (100 caissières et 500 autres personnels) ils investissent mais quand ce sont les malagasy qui vendent à peu près la même chose (2à10 emplois), c’est pas bon?!

gerard

il me semble que « Gastro pizza  » soit un exemple Malgache de réussite à partir de presque rien, malgré un nom …. heu…. à vomir ?

carole

J’adore cette série sur comment s’enrichir. Qui donne des idées, même si la vitesse d’enrichissement n’est pas pareil.
Il faut aussi penser à comment on sera à la retraite. Je me rends compte qu’il y a beaucoup de gens, ici à Mada, qui ne prévoient pas comment sera la vie à partir de 60 ans. Des messieurs qui changent de vady à la cinquantaine et qui ont des enfants à l’école primaire alors qu’ils ne vont plus travailler. Des gens qui ont flambé leur pognon et se trouvant encore à payer des loyers, etc.




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!