L’énigme de la Covid 19 à Madagascar

Elle est toujours là

Quelle énigme ? Celle des chiffres de la Covid 19 qui jusqu’ici, ne semblent pas exploser à Madagascar.

17 310 cas et 250 décès à ce jour : la faiblesse des indicateurs épidémiologiques à l’échelle nationale ainsi que du faible nombre de tests effectués peuvent bien entendu expliquer ces modestes chiffres annoncés officiellement.

Indépendamment des chiffres officiels, le taux de pression hospitalière devrait pouvoir également donner une idée des vraies réalités mais malheureusement, cette information n’est pas non plus disponible en temps réel.

Quand au nombre de décès, là aussi il est compliqué dans ces conditions de connaître le nombre de décès journaliers ainsi que les causes réelles de ces décès.

Le problème c’est qu’au moment où nous parlons, il n’y a donc aucune certitude sur la situation réelle de la Covid19 à Madagascar. Les faibles chiffres annoncés officiellement ne sont-ils que l’arbre qui cache la forêt ou bien il y a-t-il effectivement un « miracle » sanitaire à Madagougou ? Joanna, es-tu là ?

Est-ce que les Malgaches sont-ils réellement exceptionnellement résistants à ce virus ? Si oui, est-ce grâce à leur mode de vie, à la dure ? Est-ce leurs recettes de grand-mère séculaire comme les hevoka, les plantes médicinales, la nivaquine et autres ? Et tant qu’on y est, pourquoi pas le Covid Organics polémique ?

Est-ce un peu de tout ça ? Le problème est qu’au moment où nous parlons, nous connaissons les conséquences, à savoir que « les chiffres de la Covid19 sont faibles à Madagascar« , mais nous ne connaissons pas les vraies causes, à savoir « comment, pourquoi » ?

Ceci étant, méfiance, si les chiffres officiels et les tests sont faibles, on enregistre quand même sporadiquement des nouveaux cas ici et là dans les chiffres hebdomadaires. Et nous savons tous que beaucoup de nouveaux cas augmenteront automatiquement hélas le nombre de décès.

En France aussi, grâce au premier confinement, la progression de l’épidémie a quasiment pu être stoppée nette. Mais le relâchement estival a fait que les chiffres sont de nouveau repartis au triple galop. Et malheureusement, Madagascar prend lui aussi ce chemin, avec ces immenses mouvements de foule observés ces derniers temps. Le sentiment général étant sans doute que ça y est, le pire est passé, la vie normale peut reprendre son cours, on peut laisser tomber le masque et les distanciations physiques.

On en reparle dans 15 jours ?

C’est tout le mal que l’on souhaite : que la vie reprenne son cours normal. Malheureusement, tant qu’il n’y aura pas de vaccin accessible pour tout le monde et qu’il suffise qu’il y ait un seul cas qui se balade dans la nature, alors l’épidémie reprendra automatiquement, comme un incendie mal éteint.

Dernier point qui donne raison à Andry Rajoelina : les limitations horaires ainsi que son couvre-feu, souvent moqués (« le virus fait la sieste le matin et se réveille l’après-midi« ), mais qui a posteriori se révèlent bel et bien efficaces : tout ce qui peut contribuer à limiter les déplacements des populations est effectivement efficace pour casser l’épidémie.

Bref, tout ceci, une fois de plus, devrait inciter tout un chacun à l’humilité et à la prudence face à cette Covid19. On en sait beaucoup plus par rapport à il y a 8 mois mais ne nous leurrons pas : elle n’est pas encore vaincue, loin de là.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ilpensiero

C’est le calme avant la tempête, on ne peut pas se fier aux chiffres, vu que ces derniers ne reflètent pas forcément la réalité. Le psychose atteindra son summum quand on verra des gens tomber dans la rue. Je ne comprends pas pourquoi ne pas prendre leçon sur ce qui est arrivé a la france avec cette 2ème vague? pourquoi on utilise seulement la france comme référence quand il s’agit de comparer le nombre de décès comme quoi a Madagougou le nombre de morts est faible par rapport a la France?

Modifié 5 jours plus tôt par ilpensiero
gasy

les avis divergent, le temps donnera raison a certains et pas a d’autres.

on se redonnera rdv dans 15 jours dans 15 jours.

Tabraka

Selon les « Merci Mr le Président », les délégations malgaches et ivoiriennes n’ont pas eu de contact avec la population locale

gerard

de gentils garçons bien sages qui sont restés dans leur chambre
une virée au Neptune ou au Queens n’est certainement pas dans leur genre




ilpensiero

Donc, selon cette logique a 2 balles, si on ne se met pas en contact avec les français par exemple, on devrait pouvoir débarquer en france?

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!