Les 3/4 des gens que je connais qui sont rentrés à Madagascar …

Ah, il y a une diaspora malgache en Egypte ? Enchanté

Gné ? Non, l’habituelle petite réflexion dominicale nocturne.. qui m’a donc semble-t-il été inspirée cette fois par l’incitation du Ministre des Affaires étrangères, qui, depuis l’Egypte, “incite donc la diaspora à revenir au pays“.

Et du coup, après une rapide réflexion, c’est le constat auquel je suis parvenu : “Les 3/4 des gens que je connais qui sont rentrés à Madagascar … ont tous morflé“.

Re gné ? Morflé comment ? Bah morflé dans tous les sens. Entre ceux qui n’ont jamais pu y trouver un travail qu’on leur avait promis (un paquet!), ceux qui ont entrepris sans jamais percer, ceux qui ont tout perdu (le camion, la 205 GTI, la moto, ils sont piétons maintenant), ceux qui se sont tout fait volé, ceux qui se sont fait emprisonné, et pire, ceux qui sont morts, cancers, AVC, assassinats, la liste est longue.

Attention j’ai bien dit “les 3/4 qui ont connu ces mauvaises fortunes“. Donc pour les 1/4 qui sont rentrés, ça va, ils ont réussi à s’accrocher tant bien que mal, à composer avec ce quotidien infernal, à monter des bidules et des trucs qui ont plus ou moins tenu sur la durée.

Certains se sont également lancés dans la politique, avec là aussi des fortunes diverses. Certains se sont constitués des services 3 pièces en platine, d’autres ont navigué de régimes en régimes mais sans vraiment percer. D’autres encore sont devenus fous avec le 3V, du coup, de la catégorie des 1/4 dont ils faisaient partie, ils sont hélas venus grossir les rangs des 3/4.

En écrivant cela, effectivement, beaucoup basculent d’une catégorie à une autre… D’ailleurs moi même … 🙂 Il m’a d’ailleurs semblé avoir déjà dit qu’il m’est arrivé de vivre avec 100€ par mois … et des fois avec 6 000€ par mois… voire 10 000… puis de nouveau replonger à 100… Une instabilité effarante, comme vous pouvez le constater. Mais ma vie va beaucoup mieux depuis que j’ai appris à me payer d’abord, du coup que ce soit en gagnant 100€ par mois … ou 10 000, cela ne fait plus aucune espèce de différence. Enfin si, c’est mieux à 10 000, je vous le concède 🙂

Donc voila.. 75% de chances de morfler..  contre 25% de parvenir à s’adapter. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j’apprécie à 100% mon petit fiainana tsotra, milamina et mirindra d’aujourd’hui en France.

Ce n’est pas simplement une histoire de gagner des €, non, c’est tout simplement pouvoir mener une vie stable, sans risquer par exemple un AVC de colère chaque matin en s’apercevant qu’il n’y a ni eau ni électricité, et que des trucs et des bidules ont encore été volés la nuit dernière.

Avec le recul, non, le vrai problème de vivre à Madagascar, ce n’est pas tant l’argent, on l’a vu, on peut même y gagner un pognon de dingue, non, c’est vraiment la vie au quotidien qui n’est pas du tout tsotra, milamina et mirindra. Aucune stabilité, aucune possibilité de projection, tout est combat au quotidien. On ne parlera même pas de ce qui est système de santé ni de l’insécurité. Là Noël approche, c’est déjà l’angoisse puissance 10 des attaques et braquages qui se multiplieront jusqu’au 31/12. C’est une vie ça ?

Donc l’invitation de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères est très louable et sympathique mais non, désolé, pour toutes les raisons que je viens d’évoquer, aucune chance que j’échange dans ces conditions mon petit fiainana 100% tsotra, milamina et mirindra

…. contre 75% d’aller droit dans le mur. J’ai déjà donné et comme l’a dit rnaivos, je passe mon tour ce coup ci 🙂

Subscribe
Me notifier des
guest
43 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy
Rafangy
2 mois plus tôt

le MAE, lui il a reussi a etre enfin ministre! c’est pour cela qu’il encourage les autres à revenir, mais, moi qui suis sur place, , je dis, et le redis: restez où vous etes en ce moment, n’ayez aucune pensée de revenir, meme pour revoir la famille, car sous savez qui vous attend dès que vous posez votre orteil à Ivato

rnaivos
2 mois plus tôt

J’ai déjà donné et comme l’a dit rnaivos, je passe mon tour ce coup ci

Rentrer au pays est un choix personnel et un choix de vie, même si les statistiques indiquent 100% d’échec. Quand on est motivé et préparé, il ne faut pas hésiter car une statistique reste une statistique. Derrière chaque cas, il y a une vie et une expérience humaine. L’essentiel, c’est de partir en connaissance de cause et d’avoir anticiper un plan B au cas ou ça tourne mal.
Quoi qu’il en coûte soit et quelque soit l’issue, je pense vraiment que c’est une experience à vivre, si j’ai quitté un job de cadre pépère dans la banque, c’est surtout parce que j’en avais marre du Métro,Boulot, Dodo en attendant ma retraite qui n’est pas pour demain.
Là, rien que dans la perspective du “Grand” départ, je me sens revivre et je retrouve mon âme de jeunesse dans tout ce qui est préparation et surtout les surprises rencontrés bonnes ou mauvaises.

rnaivos
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

Je n’ai pas de connaissance proche ayant vécu ce genre de mésaventures au prix de leurs vies. Et je ne veux pas prendre mes décisions sur ce qui serai arrivé aux amis d’un ami qui a un ami :-). Je réitère il faut le vivre personnellement comme vous l’avez fait vous même et prendre les décisions idoines le moment venu le cas échéant.

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

On vous répond sans cesse que votre cas est exceptionnel … alors que l’exceptionnel est normal dans les faits

rnaivos
En réponse à  justice-madagascar.org
2 mois plus tôt

Je ne saisi pas le sens de votre phrase, mais j’ai cru savoir que vous avez vécu l’enfer sur place. J’espère ne pas vivre les mêmes expériences que vous.




Rafangy
Rafangy
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

justice-madagascar a failli etre en prison, son associé a tout perdu, enfin , a tout “donné” à des deba, et justice-madagascar n’est pas pret de revenir au pays! et je le comprends

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
En réponse à  Rafangy
2 mois plus tôt

Justice-Madagascar a connu (et non a failli) les affres de la prison d’Antanimora pendant près de 5 mois et il a tout perdu sauf la vie (qui est la plus précieuse).Croyez nous, les conseils d’Elman sont de bon aloi pour ceux qui aspirent à une vie simple et qui ont encore moins de 77 ans.

Rafangy
Rafangy
En réponse à  justice-madagascar.org
2 mois plus tôt

mes excuses, 5 mois dans l’enfer pour un délit qu’on n’a pas commis! pauvre pays! heureusement que vous êtes très très courageux!

Banksybeat
Banksybeat
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

Et je vous assure que les pactes de camaraderie ne servent plus à grand chose quand vous êtes dans la mouise, à peine vous reconnaissent-ils/elles dans la rue.




mpijery
mpijery
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Je n’ai aucune intention de revenir vivre à Madagascar pour le moment, mais si la situation me l’impose un jour, ce ne serait pas la fin du monde non plus, j’ai bien vécu là-bas pendant 30 ans (presque) sans problème

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

il y a 10 ans (plus ou moins)

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

oui, je suis d’accord, j’y passais plus ou moins tous les ans avant 2019, c’est de plus en plus dur. J’ai vu le début de la chute en 2009, c’était spectaculaire. Mais après, ceux qui restent se débrouillent quand-même comme ils peuvent

rnaivos
En réponse à  mpijery
2 mois plus tôt

Voila…. Idem j’ai vécu les 30 premières années de ma vie à Madagascar, et on est d’accord que la vie sur place s’est beaucoup dégradé depuis.
Mais le fait même de penser que je vais faire mon “ALYAH” me motive tout les matins et ça ca n’a pas de prix. et surtout le travail qui m’attendra sur place avec tout les bad buzz qu’on m’a ressasser depuis la prise de décision me renforce dans ma décision …

Je réitère, je ne pars pas sans parachute car ne suis pas une tête brulée non plus, d’ou le retard dans le départ (annoncés 1er trimestre 2022 maintenant) car il faut bien tout preparer aussi bien ici que la bas.




rnaivos
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

c’est bien reparti pour une énième fermeture des frontières

Si ça ne tenait qu’à moi, je serai déjà à Mada en ce moment, mais c’est un projet familiale et je me dois de composer avec la famille.
Avec ce genre de projet on n’est pas à un jour près, j’aurai toute ma vie pour y être 🙂 l’essentiel c’est d’avoir mis tout les atouts de mon coté le moment venu.

Modifié 2 mois plus tôt par rnaivos
Rafangy
Rafangy
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

je ne cesse de vous souhaiter bon courage rnaivos ( et je serai le premier à vous encourager à repartir aussi au cas où….)

mpijery
mpijery
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Sinon, pratiquement 100% des gens que j’ai connu qui sont rentrés ne pensent pas à repartir jusqu’ici, dont un membre de ma famille élargie qui habitait en France depuis les années 90 (il rentrait vers 2010 mais n’habite pas à Tana)
Un de leurs points communs: ils ne sont pas locataires

Modifié 2 mois plus tôt par mpijery
Kolitsy
Kolitsy
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Il faut écouter son coeur et se dire on verra bien !




CLAUDE
CLAUDE
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Bonne chance !

rnaivos
En réponse à  CLAUDE
2 mois plus tôt

J’aurai préféré “bon courage” 🙂 car ayant un esprit cartésien, je ne mise pas beaucoup sur la chance dans ce que j’entreprends.
Mais merci quand même 🙂

Rakotomangamijoro
Rakotomangamijoro
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Bon courage e!

CLAUDE
CLAUDE
En réponse à  rnaivos
2 mois plus tôt

Bon courage alors !

Coco
2 mois plus tôt

Donc l’invitation de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères est très louable et sympathique mais non

Dans ces 75/25%, vous avez omis de souligner qu’il existe un pourcentage qui rentre momentanément, le temps d’une place au soleil, avant de filer en douce dès que le vent soufflera. Ceux-là, ils ne sont ni jamais partis, ni jamais rentrés véritablement.

Modifié 2 mois plus tôt par Coco




rnaivos
En réponse à  elman
2 mois plus tôt

Exactement, on a déjà débattu du sujet précédemment, et ce que vous énumérez là font parti des prérequis (à mon sens) avant d’envisager de quitter le fiainana tsotra sy milamina de l’occident

Modifié 2 mois plus tôt par rnaivos
zafimbaza
zafimbaza
2 mois plus tôt

Je ne reviendrai pas sur le cas que j’ai cité il y a qq mois : un neurologue qu’on a installé dans un trano fanitso à Befela et qui est mort d’alcoolisme .Je pense qu’à Mada tout gouvernement qui arrive ne regarde pas la valeur potentiel d’un être mais plutôt ce qu’il
peut rapporter en espèces sonnantes et trébuchantes.Et moi , et moi , et moi .

Rakotomangamijoro
Rakotomangamijoro
2 mois plus tôt

Mes parents font partis des 25% qui ont réussis alors. Mais d’après vous, qu-est ce qu’ils nous (enfants) ont dit après? Foutez le camp de ce pays et ne revenez plus. Izay vita 😀




dtesfa
dtesfa
2 mois plus tôt

J’ai côtoyé la majorité de ces personnes pendant la CAN en Egypte et la grande majorité n’ont aucunement l’envie de revenir au bled. Certaines veulent même s’en éloigner et venir en Europe, car certaines personnes ont du mal à renouveler leurs papiers pour pouvoir y rester.
Donc, sauf pour des postes clés, l’invitation du ministre restera vaine.

On est encore loin des pays comme le Vietnam qui aident et accompagnent financièrement le retour. Pour Mada, c’est rentre d’abord et on verra sur place lol.

mangableu
2 mois plus tôt

Dans la vie on a toujours le choix et il faut toujours s’attendre au pire; donc il faut bien se préparer pour l’aventure. Avant nous etions tous a Mada, donc le cadre de vie nous est deja familier,(malgre le fait que tout s’est degrade), donc on peut toujours s’adapter a la realite sur terrain.

angady
angady
2 mois plus tôt

avec tout ce que je paie comme impôts ici à l’étranger, je me désole que cet argent ne profite pas au pays qui m’a vu naître et où je me sens véritablement chez moi. mais que veux-tu, j’ai un avenir et une descendance à assurer, la vie là-bas ne me le permettait malheureusement pas.

gerard
En réponse à  angady
2 mois plus tôt

bien sûr !
je connais plusieurs Malgaches, très diplômés, qui ont fait le choix de la réussite à l’étranger plutôt que de végéter ici et qui en conçoivent une certaine culpabilité
et c’est souvent l’avenir des enfants qui a fait la décision
l’une de mes amies, qui vient d’acquérir la nationalité américaine, dégoutée par l’extraordinaire différence faite ici entre un “local” et un “expat” hésite à prévoir un retour quand l’age de la retraite approche
mais, quand les enfants sont dans des universités américaines, comment rentrer ?

Rafangy
Rafangy
En réponse à  gerard
2 mois plus tôt

une amie aussi a preferé s’expatrier aux usa, elle m’a déjà dit que là-bas, si on ne travaille pas, on n’a rien, et je lui ai conseillé d’y rester plutot que de penser à revenir ici




mpijery
mpijery
En réponse à  Rafangy
2 mois plus tôt

Pourquoi? à Madagascar, il y en a un paquet qui ne travaillent pas mais qui ont tout. 😛 bon, il faut juste savoir “nager”

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles