Les 5 applications Android gratuites et indispensables pour les néophytes

Android MarketPlace est actuellement riche de plus de 100000 applications

Qui dit smartphone dit nécessairement applications. Pour rappel, ces dernières sont des programmes additionnels destinés à un système d’exploitation en particulier et sont développées par des organismes tiers. L’intégration d’applications au sein de son terminal convergent présente de nombreux avantages, notamment l’élargissement des fonctionnalités gérées. En règle générale, ces logiciels spécifiques sont mis à la disposition des utilisateurs par l’intermédiaire d’une plateforme mise en place par le fabricant de l’OS et dont la dénomination contient le plus souvent le terme angliciste Market. Pour le cas du système embarqué du géant des moteurs de recherche, ladite plateforme est connue sous le nom Android Market Place. On recense aujourd’hui aux alentours de 100000 applications disponibles sur cette boutique en ligne dont la grande majorité est gratuite. Il s’avère par conséquent très difficile pour les nouveaux androphiles de porter leur choix par rapport à ce large catalogue proposé par Google, la raison pour laquelle on a jugé utile de réaliser une présentation des 5 applications gratuites considérées comme incontournables par la communauté d’utilisateurs. Il est nécessaire de préciser que cette présentation est basée sur un dossier réalisé par un portail de notoriété dans le milieu Android et que le choix des 5 applications se révèle plus ou moins subjectif. Il existe effectivement plusieurs alternatives, en termes d’applications, pour une même fonction.

Aldiko eBook Reader

Comme le souligne clairement sa dénomination, l’application dénommée Aldiko eBook Reader est un liseur de livres électroniques ou numériques, c’est selon. Développé par Aldiko et disponible, moyennant paiement, sous une version Premium, ce programme fait l’unanimité auprès de la communauté androphile. Malgré le fait que les écrans des terminaux convergents ne soient pas réellement confortables pour s’adonner à cette activité, elle fait partie des principales fonctionnalités utilisées aujourd’hui. La principale force de l’application Aldiko eBook Reader repose sur le large choix d’ouvrages disponibles gratuitement qui sont, il faut le souligner, classés comme étant du domaine public ou auto édités. L’interface adopte la présentation classique de la bibliothèque et présente une ergonomie optimale. Par conséquent, on n’aura pas réellement de mal à prendre en main l’application. Les livres numériques sont donc rangés dans les étagères virtuelles et sont classés selon les 21 catégories composant le catalogue. Pour que les utilisateurs puissent facilement se décider par rapport au large choix de livre numériques, chaque ouvrage est accompagné de diverses informations indispensables pour ne citer que l’auteur, le titre, la date de publication ou encore, un résumé. Une barre de recherche permet de connaître rapidement la disponibilité d’un livre et de ne pas perdre de temps, si une acquisition s’impose. Pour les utilisateurs qui n’ont pas d’objectif particulier, un système de filtres est mis à leur disposition. Ce dispositif filtre les « bouquins » disponibles en fonction de la thématique, des derniers ajouts, de la popularité ou de l’auteur, le tout en différentes langues. Si l’on ne trouve pas son bonheur parmi les milliers de titres proposés, il est tout à fait possible d’importer ses propres livres, fraîchement acquis, dans l’application. Ces derniers devront cependant être en format ePub et exempt de tout protection DRM. Les fonctions proposées par l’application Aldiko eBook Reader sont nombreuses tels que le paramétrage des polices d’écriture ou de la mise en page, le réglage de la luminosité, la personnalisation du thème de l’application ou l’orientation de l’affichage. On note également l’accès rapide à un chapitre, le mode jour/ nuit et la mémorisation de la dernière page lue.

La fameuse interface bibliothèque

Dr Web Antivirus

Même si les smartphones ne sont pas les cibles privilégiés des logiciels malveillants, il est toujours essentiel de protéger son terminal. Ne dit-on pas d’ailleurs que prudence est mère de sureté? Il ne faut pas croire que les virus pour solution convergente nomade ne sont que des mythes puisque, comme on l’a déjà souligné dans un précédent article, ils existent bel et bien. Parmi ces derniers, un virus identifié sous le nom Geimini a dernièrement fait parler de lui puisque d’une part, il s’attaque exclusivement aux androphones et d’autre part, les préjudices causés portent réellement atteinte à la vie privée de l’utilisateur. Ces infractions consistent principalement à collecter les données personnelles et à les transmettre à une entité tierce, entre autres l’identifiant unique du smartphone, la position géolocale de l’utilisateur ou encore la liste des applications présentes sur le terminal. Si ce virus n’est encore présent que sur le territoire chinois et qu’il a été fortement médiatisé, les autres programmes malveillants se présentent également comme des menaces réelles. L’application Dr Web Antivirus se révèle par conséquent pertinente. Développé par la maison russe Dr Web, ce logiciel de protection gratuit dispose d’une interface ergonomique et est particulièrement simple d’utilisation. Le seul tort que l’on pourrait lui reprocher reste sa mobilisation d’une importante quantité de mémoire pour une application. Un petit sacrifice qui en vaudra toutefois la peine en raison de la performance du programme de protection Dr Web Antivirus. Toutes les fonctions sont proposées d’emblée sur l’interface d’accueil. Ainsi, il est possible de désactiver l’application ou au contraire d’activer la protection résidente via une seule touche, de consulter les statistiques du scan mais également du fonctionnement de protection, d’accéder rapidement à la fonction analyse à la demande et de mettre à jour manuellement la base virale. Trois modes de scan sont proposés à l’utilisateur, à savoir Complet, qui passe en revue tous les fichiers présents sur le terminal, Rapide pour analyser exclusivement les applications et Personnalisé, offrant l’opportunité de scanner uniquement des fichiers ciblés.

Un aperçu de l'interface de l'application Dr Web Antivirus

RockPlayer Lite

Pratiquement tous les terminaux convergents basés sur l’environnement Android disposent de leur propre lecteur multimédia natif. Toutefois dans la majorité des cas, ce dernier est limité en termes de formats gérés et de ce fait, l’utilisateur se doit de réencoder constamment ses fichiers multimédias pour pouvoir les lire sur son terminal. Pour que l’on n’ait plus à modifier sans cesse ses vidéos et musique, il existe sur Android Market Place une application gratuite gérant la fonction de lecteur multimédia et qui s’avère particulièrement performante. Cette dernière répond au nom de RockPlayer Lite. Le principal atout de ce programme reste sa gestion d’une multitude de formats et conteneurs, au nombre de 39 pour être un peu plus précis. Pratiquement tous les formats numériques courants sont pris en charge par ce lecteur multimédia pour ne citer que l’AVI, MKV, MPEG2, FLV, MP4, Wave, MP3 ou Xvid. On retrouve également des formats moins usuels s’adressant aux utilisateurs avertis tels que le Flac, Dsm, Lvf ou Roq. Il est cependant essentiel de préciser que la qualité du service est fortement tributaire de la performance de la puce graphique gérant les tâches associées. En clair, un modèle d’androphone moins véloce ne pourra pas gérer une vidéo en HD 720p ou à la limite, présentera de vilaines saccades inconfortables. On note également un petit problème de gestion d’accents au niveau des sous titres mais ce dernier sera assurément corrigé par les prochaines mises à jour de l’application RockPlayer Lite. Lorsque l’on explore les fichiers multimédias par le biais du programme, ces derniers sont accompagnés de plusieurs informations, à savoir le titre, la taille et le format. Les fonctionnalités classiques d’un lecteur multimédia conventionnel sont proposées par l’application. On retrouve entre autres l’adaptation automatique de la dalle par rapport à la résolution du fichier, la barre de progression de la lecture, le retour automatique à la position d’arrêt ainsi que les boutons usuels pause, avancer et reculer. Pour davantage de praticité, les informations essentielles: l’heure et l’autonomie restante, restent affichées sur l’écran en cours de lecture. Il est cependant possible de les masquer. Les possibilités de paramétrage sont toutes aussi complètes et permettent d’optimiser l’utilisation de RockPlayer Lite. On peut citer à titre d’exemple l’accélération matérielle, la modification des caractéristiques des sous titres ou encore, le lancement automatique de cette fonction.

Le menu du lecteur RockPlayer

Quick Settings

Le véritable cauchemar des utilisateurs néophytes de Google Phone réside essentiellement au niveau du paramétrage. En effet, quel que soit le modèle de smartphone propulsé par Android OS, le volet paramètre est généralement constitué d’une panoplie de rubriques et de sous catégories, au point que l’on ait clairement du mal à s’y retrouver. Qui plus est, le paramétrage se fait généralement en fonction d’un besoin ponctuel et si l’on doit passer tout l’après midi à explorer le terminal pour trouver la bonne rubrique, autant rester fidèle aux bons vieux GSM. Dans l’optique de résoudre le problème présenté supra, le développeur d’applications Sergey Shafarenka a mis au point une application des plus pratiques: Quick Settings. Cette dernière a pour fonction principale de centraliser au sein d’une unique interface tous les niveaux de paramétrages disponibles et permettre d’y accéder en un simple clic. Terminés donc les innombrables Widgets qui polluent l’écran de son androphone puisqu’il suffit maintenant de lancer le programme si l’on souhaite accéder rapidement à un paramètre. La réactivité de l’application est exemplaire et son utilisation s’avère enfantine. Par défaut, ce sont les paramètres liés aux fonctions de connectivité: 3G, Wifi, GPS, Bluetooth mais également la sonnerie ainsi que la luminosité qui sont présentés dans l’interface d’accueil. Il en existe toutefois 6 supplémentaires, pour ne citer que la rotation d’images automatique, les modes d’utilisation ou encore, la programmation de l’arrêt automatique. L’interface est entièrement personnalisable et il suffira de réaliser des glisser déposer pour remplacer un module de paramétrage affiché. A titre d’exemple, si l’on ne dispose pas de l’application dédiée à la détermination automatique de la sonnerie adéquate selon le lieu dans lequel on se trouve, on pourra toujours activer le mode de sonnerie approprié au contexte rapidement. Le développeur ne s’est pas contenté de centraliser les paramètres dans une unique interface mais a également implémenté la fonction torche dans le programme, afin que l’on puisse utiliser son flash LED en tant que lampe de poche. Une fonctionnalité additionnelle pratique qui dispense de l’installation de l’application conçue à cet effet.

Gérer rapidement les paramètres de son androphone, rien de plus facile

Barcode Scanner

Les codes barres ont toujours été considérés comme des outils s’adressant exclusivement aux professionnels. Par conséquent, on imagine mal l’intérêt de ces derniers au niveau du quotidien du grand public. Ce contexte n’est désormais plus valable puisque les codes barre et autres code QR font partie intégrante des activités numériques et surtout, informatiques actuelles. Ces petits carrés, composés de multiples barres noires pour le premier et divers carrés noirs pour le second, renferment des informations importantes concernant un objet, généralement un produit de consommation, un service ou une personne. En clair, il suffit de scanner ces derniers pour obtenir rapidement les informations véhiculées par ce code. A titre d’illustration, les applications Android présentées sur les nombreux portails spécialisés sont accompagnées d’un code QR, dans lequel sont cryptées les informations concernant le programme. En règle générale, il s’agit d’un lien URL menant directement vers l’application sur la plateforme Android Market Place. Pour les personnes, au niveau privé ou professionnel, le code QR offre l’opportunité de transmettre leur carte de visite virtuelle en toute discrétion. Enfin au niveau des services, ce fameux code dispose d’un large champ d’application pour ne citer que l’indication de la localisation du distributeur du produit ou encore, de l’utilisation en tant que bon de réduction. Pour ce faire, il suffit de disposer de l’application dénommée Barcode Scanner et d’un appareil photo sur son terminal Android. Une fois le programme mis en marche, il ne reste qu’à cadrer le code QR et ce, en faisant en sorte que le rectangle transparent soit placé autant que possible au milieu. Le scintillement de la ligne rouge indique que l’opération de scan est réussie et le résultat du décryptage s’affichera sur l’interface. Trois modes de communication sont proposés pour partager ou accéder au portail indiqué dans le code QR, à savoir le courriel, le SMS et le navigateur Web. Conjuguée avec le service Google Shopping du fabricant de l’OS Android, l’application Barcode Scanner permettra de comparer le produit indiqué avec celui de la concurrence. Il est indispensable de souligner que le code barre traditionnel est géré mais dans ce contexte, le fonctionnement sera un peu plus lent.

Le scan du code QR en progression

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!