Les Français gâtés

Le bruit des bottes .. et des bombes

Gné ? Ces dernières années en France, nous avons fait face à pas mal de crises : gilets jaune, pouvoir d’achat, covid19

Et de temps en temps, souvent même, un sentiment désagréable en est ressorti : celle d’une génération “coton“, toujours en train de se plaindre pour un oui ou pour un non, la bobologie dans toute sa splendeur. Il m’est même arrivé de sortir un “vous voulez savoir ce qu’est la vraie misère ? Allez donc faire un petit stage de 15 jours à Madagascar et on en reparle à votre retour“.

D’autres intervenants ont également évoqué les générations précédentes qui ont fait la guerre, et notamment la 2eme guerre mondiale. L’occupation, la Résistance, les rationnements et plein d’autres désagréments. La mort au quotidien aussi.

Et bien au vu de la tournure que prennent les évènements en Ukraine, la génération bobologie risque fort elle aussi de revenir aux heures sombres de la guerre. Sans doute pas sous le même format que lors de la seconde guerre mondiale, mais des désagréments il y en aura, c’est une certitude.

Et avec toujours en toile de fond l’image de ce psychopathe qui risque à tout moment d’appuyer sur le bouton du feu nucléaire comme, je cite, “s’il appuyait un bouton d’ascenseur“. Il ne faut pas se voiler la face : avec le nombre d’ogives nucléaires existant au monde, il y a de quoi faire péter la planète combien de fois ? 10 fois ? 20 fois ? Bonjour l’angoisse.

Pour en revenir à nos petits enfants gâtés, les répercussions économiques sont déjà là : l’énergie va coûter de plus en plus cher : carburant, gaz, les prix vont continuer à flamber. L’alimentation prendra aussi malheureusement le même chemin.

Oui je comprends l’esprit de la Révolution de 1789. Se lever, se battre, pour défendre ses idées.. ses idéaux même. Exactement comme ce que font les Ukrainiens aujourd’hui d’ailleurs : combattre l’envahisseur, l’agresseur.. défendre leur territoire, leur liberté, leur souveraineté. Tout ça sont autant de motifs valables pour aller prendre les armes.

Mais aller faire des barricades parce-que la baguette de pain coûte 1€ (je schématise), allons, soyons sérieux. Ne nous trompons pas de combats, réfléchissons et allons plutôt livrer les bons.

Pendant ce temps, dans d’autres pays qui eux n’ont jamais connu de guerre de leur vie, avoir de l’eau et de l’électricité chaque matin s’apparente plutôt à une espèce de loterie. Essayez de vous représenter ce cauchemar et comparez avec votre confort actuel.

Pour ceux qui me prennent pour un gros bourge “plein aux as” donneur de leçons, détrompez-vous : dans ma vie, il m’est déjà arrivé de vivre avec .. 100€ par mois, si si. Mais au lieu de me plaindre et d’en vouloir au monde entier, qui d’ailleurs ne pourra rien pour moi, je me suis retroussé les manches et je m’en suis sorti par moi même.

Et d’ailleurs je vous ai déjà aussi donné les clés pour vous en sortir vous même 🙂

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles