Les Français se laissent de plus en plus tenter par l’expérience du livre numérique

Les livres imprimés ne sont pas encore prêts de disparaître en France

A l’occasion du Salon du livre de Paris, l’institut français IPSOS, en collaboration avec l’hebdomadaire Livre-Hebdo, a dévoilé les résultats d’une étude portant sur la situation du livre numérique en France. Selon ces derniers, la consommation d’ouvrages numériques connait une nette hausse dans l’Hexagone mais n’est pas encore ancrée dans les habitudes des Français.

Cette étude sur le livre numérique, réalisée par l’enseigne spécialisée dans les sondages: IPSOS, a été entreprise entre le 21 janvier et le 7 février dernier, auprès de 3032 individus. Cet échantillon d’enquête se veut être représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Ainsi, 8% des personnes interrogées affirment avoir lu, au moins une fois, un ouvrage sur un support numérique, que ce soit un smartphone, une tablette tactile ou encore une liseuse numérique. Ce taux confirme que cette pratique reste encore marginale en France mais est déjà supérieur de 3 points, par rapport aux résultats de la même enquête menée au mois de septembre 2009. Par ailleurs, ce sondage a également permis de dresser le profil des consommateurs français de livres numériques. Ainsi, ce sont surtout les jeunes hommes résidant dans la banlieue parisienne et appartenant à la catégorie socioprofessionnelle qualifiée de PCS+ qui lisent les ouvrages numériques sur leur terminal. Il est néanmoins important de souligner que ces derniers sont des passionnés de lecture et que la lecture d’ouvrages numériques n’est jamais intégrale mais plutôt partielle. On en déduit par conséquent que les livres numériques sont pour le moment destinés à la consultation, histoire d’avoir un aperçu de l’ouvrage.

Ce sondage, réalisé par IPSOS et Livre-Hebdo sur la situation du livre numérique en France, a également permis de connaître l’avis des Français concernant les forces et faiblesses de cette nouvelle génération d’ouvrages. Ainsi, 43% des personnes enquêtées considèrent la facilité de transport comme l’avantage principal des livres numériques, 36% évoquent la facilité d’accès aux livres sollicités et 28%, penchent pour l’importante capacité des bibliothèques numériques ainsi que la diversité de titres au niveau des catalogues proposés. 24% des sondés optent pour le prix moindre du livre numérique par rapport à son homologue papier en tant que principal atout et 21%, évoquent la disponibilité des titres qui ne sont plus disponibles sur le circuit traditionnel. Côté inconvénients, 58% des Français interrogés avancent la lecture fatigante à cause de l’écran, 21% parlent d’offre restreinte, 56% évoquent l’absence de rapport physique avec l’ouvrage, 18% seraient freinés par le prix relativement élevé de l’ouvrage et 19%, considèrent le fait de ne pas disposer « réellement » du livre comme principal inconvénient du phénomène des livres numériques. De manière générale, 61% des Français interrogés connaissent ou à la rigueur, ont déjà entendu parler des livres numériques alors que ce pourcentage était seulement de 47%, lors du sondage de 2009.

Par contre, le pourcentage de Français qui pourraient se laisser tenter par l’expérience du livre numérique reste relativement faible en France puisqu’il est de 16% en 2010, contre 15% durant l’enquête précédente. Cette étude d’IPSOS Livre-Hebdo était également une occasion pour connaître les types d’ouvrages que les Français souhaiteraient voir davantage dans un format numérique. Ainsi, les livres d’histoire, pratiques, scientifiques, littéraires et les bandes dessinés sont les plus appréhendés.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!