Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
despote

Tant qu’on ne pensera pas à construire des réseaux d’égouts dignes de ce nom, il ne faut pas espérer des miracles.

elman

Je ne sais pas si on peut construire des égouts .. après avoir construit la ville

elman

C’est pour cela que je dis que ce Tana n’aura aucun avenir. Et que quand on construira des villes nouvelles, prière de construire d’abord les égouts sinon rebelote

ramatoa

Tena mampiteniteny foana hoe : aleo ho tondraka any. Ireo mpanao trano be mpanototra ireo mihintsy no tsy miraharaha ny resaka évacuation. Amin’izay samy hihezaka hijery solution ireo mpanambola nanototra sy ny fanjakana, fa samy be marenina na ny fanjakana na ny mpanototra nanao trano be

Fony vao nanomboka ireny fanotorana ireny dia tokony efa noheritreretina ny fanalebeazana ireny dalots, canaux, égouts sns ireny. Tokony ho nitaky ny fanaovana izany ny fanjakana ho takalon’ireny tany nototorana etsy sy eroa ireny fa tsy vola natao am-paosy foana

despote

On aime bien se charrier sur Actutana sur l’aspect moyenâgeux de babakotoland, mais il semblerait que les premiers égouts de Paris ont été construits pendant l’Antiquité. Ce n’est plus un fossé qu’il faut combler pour rattraper notre retard, c’est carrémment la fosse des Mariannes.
Pour revenir à votre question, il me semble tout à fait possible de construire les réseaux d’égouts après avoir construit la ville. C’est d’ailleurs ce que fit Joseph Bazalgette à Londres.

(À cette époque, la Tamise représentait un risque sanitaire évident pour les Londoniens. Ce n’était qu’un gigantesque égout à ciel ouvert déserté par les poissons et toute autre forme de vie sauvage. La solution de Bazalgette (similaire à une idée du peintre John Martin proposée 25 ans avant) consistait à construire 1 800 km d’égouts souterrains principaux en briques pour recevoir les eaux usées et 1 800 km d’égouts au niveau de la rue pour capter les matières qui coulaient jusque-là librement avec les eaux usées à travers les rues et les artères de Londres. Les décharges étaient détournées en aval pour être évacuées sans avait été traitées, dans la Tamise. Ce n’est que quelques décennies plus tard que devaient être construites de vastes installations de traitement des eaux usées
https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Bazalgette)

Après, il faut tenir compte de plusieurs paramètres : nature géologique du sous-sol tananarivien, coût des travaux…




Ianona

Comme je le disais dans un post, ils se sont contentés d’approfondir les « tatatra » présents pour recueillir les eaux usées et l’eau de pluie, mais sans prévoir aucune évacuation de l’eau.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!