Les Malgaches sont-ils voués à rester comme cela ?

Les Malgaches sont-ils voués à rester comme cela ?

Les Malgaches sont-ils voués à rester comme cela ?

“Comme cela” comment ? Et bien pauvres, misérables, sous-éduqués et moyenâgeux.

Moyenâgeux, le mot est lâché. Vivant chichement comme au Moyen-âge, pauvres comme au Moyen-âge, malades de la peste comme au Moyen-âge.

Donc dites moi, en toute lucidité, comment voulez-vous passer du Moyen-âge au Vingt et unième siècle ? En un claquement de doigt ?

Nous conservons encore le mode de vie du Moyen-âge, la manière de penser du Moyen-âge, les us et coutumes du Moyen-âge. Donc pour les rares personnes dans ce pays qui ont réussi à accéder au XXIeme siècle, comment pouvons-nous faire pour que nous ne soyons pas des exceptions mais pour que toute la population soit comme nous ?

Je ne prétend pas imposer ma pensée et mon mode de vie moderne, mon éducation moderne, mes connaissances modernes à ces pauvres hères car après tout, ce n’est peut-être pas ce qu’ils veulent.

Mais il est de notre devoir de faire en sorte que la majorité de nos compatriotes disposent d’un minimum pour vivre dignement.

Que leurs besoins primaires soient au moins satisfaits : manger, boire, faire pipi et caca décemment, se soigner et vivre en toute sécurité. Des basiques auxquels nous, qui habitons dans les grandes villes, sommes relativement habitués mais croyez-moi, pour la très grande majorité de nos compatriotes, ce que je viens de décrire s’apparente à un luxe suprême !

L’Etat doit donc tout mettre en oeuvre pour que ce minimum soit atteint. Non pas en jouant à l’Etat providence qui va assister gratuitement une population qui se complaira ensuite dans la paresse et l’oisiveté mais plutôt en mettant tout en oeuvre pour que le citoyen ait une chance de pouvoir se prendre lui-même en main.

Et les mots clé sont simples : infrastructures, accompagnement, éducation, orientation, incitation, et le tout avec douceur.. mais fermeté.

On nous parle souvent de “projets structurants”. Certes l’idée est bonne mais il faut savoir être réaliste aussi : quels projets structurants voulez-vous mettre en oeuvre dans un pays plus grand, en termes de superficie, que la France et la Belgique réunis ? Combien de siècles cela prendra-t-il pour “structurer” toutes ces infrastructures sur tout le territoire ? Surtout avec pas grand chose dans les caisses ?

Personnellement, avant tout travaux, je pense qu’il convient au préalable de porter une réflexion sur la répartition démographique et spatiale dans ce pays et agir différemment pour nous développer plus rapidement et en toute sécurité.

Et pour ce faire, je pense que le moyen le plus rapide serait de partir des grandes villes dans tout Madagascar.

L’idéal serait de partir de ces grandes villes et périphéries et de procéder à leur extension, en augmentant progressivement le rayon d’extension.

Vous savez, un peu comme sur la photo, quand on jete un caillou à la surface de l’eau : vous crééz une onde circulaire concentrique qui part du centre et s’agrandit de plus en plus, harmonieusement.

La nature nous donne le modèle de développement à suivre, alors pourquoi ne pas suivre tout simplement ce modèle ?

A noter enfin que la création d’autoroutes devrait aussi faciliter la propagation de ces ondes concentriques.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017