Les nouvelles qui me parviennent de Tana ne sont pas bonnes du tout

Et en 2019 ? 99% ?

Quoi, encore les problèmes d’eau, d’électricité et tout le tralala ? Oui mais pas seulement.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire au détour d’un commentaire, j’ai encore mon petit réseau d’information (et d’informateurs) à Madagascar. Autant que je précise bien les choses, ce sont pour la plupart des gens issus comme on dit de la classe moyenne. Du moins jusqu’ici.

Et le ressenti de ces gens là, je le ressens parfaitement puisque moi-même j’en faisais encore partie il y a moins de 2 ans. Donc je comprends parfaitement quand ils me font ressentir que c’est de plus en plus dur de vivre à Madagascar.

A quel niveau ? A tous les niveaux. La cherté incessante du coût de la vie, les services de base (eau, électricité) qui ont fichu le camp, les embouteillages, les charges qui augmentent, l’inflation et les dépenses imprévues qui vous plombent votre budget dès le 10 du mois, même à 10 000 kms, je comprends parfaitement tout ce que cela signifie. Quand certains de mes collaborateurs à Tana ont du mal à m’envoyer ne serait-ce qu’un email, je comprends immédiatement la galère de délestages, voire de coupure électrique totale qu’ils traversent.

Et pour certains de mes contacts, c’est le marasme économique qui est le plus inquiétant. Ce sont des opérateurs et des chefs d’entreprises qui m’en font part,  l’absence de marchés et de visibilité n’est pas sans conséquence sur leurs activités, à très court terme. Dès le début de l’année prochaine même.

Donc l’élection et la  victoire de Andry Rajoelina n’auront pas été synonyme d’une belle reprise économique, du moins pour cette première année au pouvoir. Les belles promesses d’IEM et de velirano sont restées lettre morte jusqu’ici.

En substance, certaines de ces connaissances qui évoluent dans les arcanes de l’Administration me confirment également que les caisses de l’État sont vides, que l’argent qui est là sert uniquement à faire tourner l’Administration, mais sans grandes perspectives d’investissement dans les grands chantiers et velirano promis. Il suffit de voir la faillite totale de la Jirama par exemple.

Bref, exactement tout le contraire de tout ce que l’on nous avait promis durant la campagne présidentielle de 2018, où l’on nous avait fait miroiter que les financements étaient déjà prêts, et qu’il suffisait d’envoyer un MP pour procéder au décaissement.

Oui il y a le parcours des Barea et l’ouverture du KFC (sic) qui nous font un peu oublier la grisaille au quotidien mais attention aux lendemains qui vont gravement déchanter. Nous allons passer bientôt les fêtes de fin d’année, boire, manger, s’amuser mais la gueule de bois dès le 1 janvier 2020 risque d’être assez rude. Violente même.

Je ne suis pas là pour donner des leçons ni des solutions, je ne suis pas (encore) le Président de la République. Je remarque simplement que des projets comme le « Fihariana » sont certes intéressants, mais à l’échelle nationale, c’est largement insuffisant. Et je remarque également que, comme tous les gouvernements précédents, on se contente de « presser comme des citrons » les entreprises, c’est tellement plus facile, au lieu d’innover et d’inciter à la création de richesses à l’échelle nationale. Bref, aucune imagination, aucune vision ni plan de relance économique. Où sont les mesures pour inciter à l’embauche ? Où sont les plans de formation continue pour les adultes ? Rien, zéro la barre. Augmenter les taxes et les droits d’accises c’est tout ce que l’on sait faire ve ?

Dernier point et je termine là-dessus : je disais que mes contacts sont pour la plupart issus de la classe moyenne. Donc si déjà eux à leur niveau ils me disent qu’ils souffrent… le petit peuple il mange son IEM alors ?

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

71
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
sahia
Invité
sahia

Aucune priorité dans la gestion de l’Etat, style no be dia be… comme je le dis toujours , on arrive au pouvoir avec des solutions, on y arrive pas pour faire semblant d’être surpris par les ordures laissées par les autres et en faire un prétexte pour cacher sa propre incompétence.
Quand l’EAU C’EST LA VIE et que la Jirama n’arrive meme plus a desservir ses abonnés ou en desservir mais avec de l’eau non potable, doit on dire que le pouvoir mérite d’y être encore?
T** amn ** S** B** qu’il disait l’autre 😉

barman
Membre
Certifié
barman

Sauf que l’autre, il est de l’autre côté ou bien au dessus des T*A*S*B*. On parle d’Astérix là hein ?

Rafangy
Membre
Rafangy

« Aucune priorité dans la gestion de l’Etat, style no be dia be… comme je le dis toujours , on arrive au pouvoir avec des solutions, on y arrive pas pour faire semblant d’être surpris par les ordures laissées par les autres et en faire un prétexte pour cacher sa propre incompétence. »
mais ce c’est qu’il a fait le mamimbahoaka quand il était élu maire au dernier trimestre de l’année 2007:il a dit qu’il était surpris par l’état des accès à andralanitra , c’est pôurquoi les ordures se sont amoncellées pendant des semaines, actuellement, il rejette tout sur le tim et marco l’infame

afistardni
Membre
afistardni

Tena tsy fantany mihitsy izay ataony, faly ery ry zareo fa manantanteraka ny velirano nataony ny filoha, fananganana terrains synthetiques manerana an’i Madagasikara kanefa ny fahorian’ny mponina efa mampahiratra ny jamba. Hoy ilay raikalahy tsy tia fandrosoana iny hoe ny famoronana asa ihany no vaha olana, ny an’ny fitondrana kosa manomana ara-batana ny mpisam no ataony. Merci prezdà.

ramims
Invité
ramims

Gouverner c’est aussi prevoir, donc si t’es pas foutu de régler les problèmes de base de la population, tu sers a rien, mais je parie qu’il y a des idiots genre, il reviendra encore dans 10ans et ils diront « lasa matotra sy nahazo experience izy, tena itako fa niova »

erik13
Membre
Certifié

mais non il ne faut pas s’inquiéter! le fric va venir, ils commencent déjà à presser un citron qui s’appelle QMM… d’autres viendront 😀




sarah
Membre
sarah

raison de la suspension de Base Toliara?

okotar
Invité
okotar

Les Russes veulent leur part de gateau

Afist
Invité
Afist

Et pour enfoncer le clou, programmer les élections communales un mercredi et laisser les entreprises se débrouiller avec une journée chômée mais payée, une façon bien endémique de combattre la pauvreté

no name
Membre

très belle chronique. très réaliste pour quelqu’un qui vit à 10 000kms. je fais partie de cette classe moyenne dont vous parlez Elman et malgré les efforts pour gérer le budget mensuel, ces derniers mois, c’est vraiment galère. Avec les principaux IEM (insuffisance d’eau, d’électricité) plombent les journées de travail, les PPN pratiquement hors de prix, les embouteillages qui font perdre du temps, et j’en passe, la classe moyenne est vraiment en voie de disparition.
Ajoutez à tout cela le manque d’éducation et la gabegie de la communauté madinika (non, je ne regarde pas ces gens de haut) et de la communauté nouveaux riches parvenus (et non je ne suis pas ory hava manana) qui ont réussi à tirer encore plus vers le bas une société déjà pourrie, augmentant l’anarchie dans les rues… bref, la classe moyenne est en mode « survie ».
N’en déplaise aux activistes de salon pro-orange, leur grand manitou n’est rien d’autre qu’un petit prétentieux, m’as-tu vu. Qu’ils ne viennent pas dire qu’il ne fait que commencer à travailler, depuis 10 mois, il ne fait que brasser de l’air, se comporter comme dans une campagne électorale et poser des pansements là où ça ne fait pas mal. Et si encore ces pansements étaient pour la prévention des maladies ou des blessures, j’aurais peut-être apprécié, mais là, rien, nada, que dalle… Je pensais lui donner une chance après son élection (j’ai pas voté pour lui), mais là, je suis plus que déçu.

sarah
Membre
sarah

Courage tsika. Je vis aussi à Tanà et fais partie de la classe moyenne. Le prix de la viande de bœuf s’envole déjà. Avec 2 ou 3 semaines de pluie, le riz et le charbon vont suivre et tout le reste avec. Il faut bien équilibrer le budget du ménage sinon on se casse la figure.

ranicks1
Membre

Et je remarque également que, comme tous les gouvernements précédents, on se contente de « presser comme des citrons » les entreprises, c’est tellement plus facie, au lieu d’innover et d’inciter à la création de richesses l’échelle nationale.

Depuis longtemps, je trouve que ce sont les entreprises et les salariés qui paient surtout les impôts dans le pays. Le reste, à savoir 90 % de la population et des activités, ne paie rien. Comment voulez-voulez qu’on puisse simplement envisager un semblant de développement ? Je préconise que tout le monde paie des impôts, en rapport à ses activités. La vendeuse de brèdes ou le propriétaire de charrettes à main devrait par exemple payer 5 000 ar par mois tandis que les taxiphones paient 10 000 ar par mois. Enfin, chacun à son niveau devrait participer à l’effort de développement, quel que soit le dirigeant en place. De cette façon, chacun a le droit de réclamer des résultats auprès des dirigeants. Parce qu’à l’heure actuelle, la plupart des gens disent avoir des droits mais ne font pas face à leurs obligations, ne serait-ce qu’en payant des impôts.




mangableu
Membre

… et c’est pourquoi j’ai dit dans un autre sujet sur actutana: “est ce que les fonctionnaires paient aussi des taxes?” Car on dirait que c’est seulement ceux qui sont dans le privé qui voient leur salaire diminuer chaque mois.

Florent
Invité
Florent

Il y a 27 ans c’était prélevé à la source mais depuis, je ne sais pas.

Florent
Invité
Florent

Je suis à 200% d’accord. On ne peut pas laisser croire que tout le monde a le droit de réclamer quelque chose sans avoir la contrepartie: L’IMPOT qui fait tourner une société.

rafa
Invité
rafa

Votre analyse est tout à fait crédible
Mais , hélas comme on est dans un pays endémique rien ne change
Je ne critique pas seulement pour le plaisir de critiquer, mais rien n’avance pour l’instant
Comme tous les Malgaches :
– de l’eau propre-potable
– de la lumière pour tous
– vivre tout simplement sans peur ( insécurité ) et manger à sa fin
Comme d’habitude l’equipe IRD sera encore majoritaire après l’élection communale malgré tout ça !

rafa
Invité
rafa

rectification importante : faim et non fin

Je Comprends Pas Et...
Invité
Je Comprends Pas Et...

Y a pas moyen de faire un audit à l’échelle internationale pour comprendre ce qui cloche chez nous ?




tsytiafoza
Membre
tsytiafoza

Dans ce cas, notre prochain problème sera l’interprétation du rapport d’audit. Ceux au pouvoir diront que le rapport est tellement positif que les bailleurs de fond nous ont fait confiance. L’autre camp dira que c’est tout le contraire. Ce rapport sera certainement trop long qu’on n’aurait même pas le temps de le lire car il va énumérer tout ce qui ne va pas. Faisons l’inverse, énumérons ce qui va bien: l’auditeur nous rendra une feuille blanche dans ce cas.

Ralek
Membre
VIP

Euh, pas besoin d’un audit pour voir ce qui cloche.
Le pays part en lambeaux.
Il y a deux ans, les problèmes étaient insécurité, pauvreté, délestage. Maintenant, l’eau s’est rajoutée, la plus vitale.
Après c’est plutôt une psychanalyse de nos dirigeants qu’il faudrait faire.
Je pense que ce sont des cas cliniques assez intéressants à voir.

zoizoblanc
Membre
Actif

D’après mes Infos il y a une production de 180 M de m3 pour une demande de 300 M de m3. Or on est dans une période de grosses chaleurs. Du jamais vu à Tana et très peu de pluie. Cela entraîne l’évaporation rapide.
Le problème est structurel certes, mais il faut plusieurs années d’investissement pour combler le vide.

Florent
Invité
Florent

Absolument, avant qu’ils ne contaminent le pays.

Yoko
Invité
Yoko

l’audit a été fait : c’est la mentalité qui cloche ( cf Roubaud et Wachsberger « l’énigme et le paradoxe » téléchargeable sur internet ).
Bien que l’ouvrage rédigé par 3 chercheurs du CNRS soit très critiquable, il donne des pistes : résilience, mentalité rétrograde et néophobe, religiosité de bas-étage etc… La résilience se caractérise par un ajustement perpétuel vers le bas, une adaptation phénoménale ( je ne connais l’équivalent chez aucun autre peuple ) à l’existant, par le développement d’un stoïcisme et une tolérance à la frustration qui permet de supporter l’insupportable, à la manière des Russes sous le communisme. Le printemps des peuples qui affecte actuellement le Liban, le Chili, la Bolivie, l’Algérie, l’Irak et j’en oublie n’est pas près de de faire son apparition à Mada…

justice-madagascar.org
Membre

Vu également dans le livre : l’élite à Madagascar est prédatrice.




Je Comprends Pas Et...
Invité
Je Comprends Pas Et...

@YOKO

Donc la révolte c’est pas pour demain. Nos politiques endémiques ont de beaux jours devant eux donc…

Merci pour la référence !

big
Invité
big

Pour ma part, j’ai toujours l’impression que le régime actuel reste emprisonné, coincé, entre la promesse de monts et merveilles des deux tours de la présidentielle et le réalisme du terrain. N’en déplaise, Ravalo avait eu raison lors de la campagne électorale qu’il faudrait d’abord gérer, agencer, la réalité avant de commencer à promettre des choses mirobolantes. J’ai l’impression que le régime d’Andry Rajoelina, n’aurait même pas commencé ce que Ravalo a prévu dans son « manifesto », son programme simple et réaliste d’endiguer d’abord les problèmes sociaux, l’insécurité, l’éducation (résultats cata cette année), l’eau et l’électricité, etc, avnat d’entamer de nouvelles réformes de développement. L’IEM est carrément handicapée…Alors je comprends parfaitement le sentiment émis par Elman dans l’article.

Beeline
Membre
Actif
Beeline

Voilà pourquoi Elman ton idée de laisser le pouvoir à Tana Au même bord que le pouvoir central actuel ne me semble pas être une bonne idée. S’il n’y a plus d’opposition, où va t on ? Oui la classe moyenne est en train de disparaître…

ramatoa
Invité
ramatoa

tena henjana ka
ny fournitures an-janako fotsiny no efa ohatrinona t@ fidiran’ny mpianatra teo, za anefa tsy mpanankarena ary efa nihezaka hoe mitsitsy
ny vidin-tsakafo tsy lazaina
ny tena anefa mandeha bus isan’andro, tsy mandeha resto raha tsy in-1 isaky ny 3 volana angamba izay efa ho 1 taona eto ho eo ; fa tsy hoe migalabona be
ny hofantrano efa atao @ zay tena hoe izay zaka
ny ankizy efa tena hoe izay dépenses ilaina ihany no atao
fa tena mbola mivoaka sepotra e
tsy manana na tany 1 dia
tsy manana na trano mitsangana
ny écolage ny zanako moa tsy lazaiko satria ny ahy iny safidy ny ampianarako azy any @ zay tiako sy fantatro fa mba hanampy azy @ ho aviny

Tsy lazaina ny dépenses r’efa sanatria misy marary tampoka, raha sanatria misy maty tampoka. Ilana vola daholo izany.
Ny maty tsy azo tehirizina ao an-trano fa tsy maintsy entina any toerna handevenana

asa moa izany na classe fahafiry izao no misy ahy, fa toa tsy moyenne intsony ! fa tena latsaka

indrisy tena tsy te hieritreritra hoe ahoana no ataon’ireo olona izay mitady anio ny hohanina anio

no name
Membre

courage tsika ramatoa a.
zao le oe pieds et poings liés. Hatr@ ny 100 ar aza zao isaina am.budget quotidien. Ten sempotra mintsy vao mahatafita volana e




ramatoa
Invité
ramatoa

ie, misaotra anao fa dia samia mahery isika

mangableu
Membre

Ce qui ne nous tue pas, nous forge et nous rend plus fort. Courage fa ny vitan’ny sasany ve tsy hovitantsika koa e!

ramatoa
Invité
ramatoa

Marina izany e!

Afist
Invité
Afist

Mahereza fa ao anatiny daholo isika

ramatoa
Invité
ramatoa

f’ina mihintsy fa dia samia mahery isika e!




Lita Z.
Invité
Lita Z.

« Fahoriana tsy zaraina amin-kavana hono zakan’ny tompony ihany ». Misaotra anao nizara. Mifampahery hatrany eto isika e. Ary dia mirary soa mitafotafo.

ramatoa
Invité
ramatoa

misaotra antsika rehetra eto mifampizara

Donatien
Membre
Donatien

VELIRANO = VERY RANO
VELIJIRO = VERY JIRO
Zay vita comme dirait l’autre 😉

Ralek
Membre
VIP

J’étais partisan du: « il faut que ça pète, il faut une grosse claque, une guerre civile ». Un truc qui nous met à terre, pour bien nous réveiller.
On m’avait dit, pas besoin, les malgaches n’aiment pas le sang ni la violence.
Se laisser s’appauvrir comme ça, pour moi c’est une violence sociale.
Oui, c’est facile pour moi de dire ça ici à 10000 km.
On pensait qu’avec Rajao, on a touché le fond, mais non.
Ce réveil, moi personnellement, je n’y crois plus. Et sans se réveil, je crains fort que Madagascar et son peuple continue tout doucement de creuser.
On voit tous que ANR prend les choses à l’envers.
On voit tous qu’il traite (quand il le fait!) les symptômes et nos les causes.
Je le dis et je le répète : Ce régime s’y prend mal! Il faut soigner les causes et nos les symptômes ! L’infâme Marc avait compris ça depuis le début (le monde de l’industrie, héhé) mais comme Marc c’est le diable, il faut faire l’inverse de ce qu’il dit même s’il a raison !

ramatoa
Invité
ramatoa

il faut faire l’inverse de ce qu’il dit même s’il a raison !
je pense qu’on avait essayé de passer ce message avant, puis c’est ça qui se passe actuellement

no name
Membre

Ce régime s’y prend mal! Il faut soigner les causes et nos les symptômes !
mais ce sont les symptômes qui sont vues par le grand public et les activistes de salon. Les causes, la plupart l’ignorent. Le prm bling bling mise dessus avec ses solutions tip-top. les adeptes n’y voient que du feu




Ralek
Membre
VIP

mais ce sont les symptômes qui sont vues par le grand public et les activistes de salon.

Et même tout en haut je dirais.
Je pense surtout qu’il n’a pas la capacité d’approfondir les causes…
Rien qu’à voir son IEM et ses discours.

Florent
Invité
Florent

Il me semble que la folie est « un puits » sans fond, non ?

Rafangy
Invité
Rafangy

des fois, j’ai toujours l’impression que cela va peter, comment, quand, je ne sais pas

Tojo
Invité
Tojo

La loi de finances 2020 est une catastrophe.

https://youtu.be/GHrcg45jCh0

Despote
Membre

Rien de nouveau sous le soleil, comme on dit. Qu’attendent les Babakoto pour se rebiffer ?

zoizoblanc
Membre
Actif

Sur l’ensemble se la chronique, je rejoins Elman. Ça devient de plus en plus difficile.
Néanmoins il y a des changements notables que je ne peux que mentionner,
1) La disparition du kidnapoing
2) La disparition de la corruption au départ et à l’arrivée à Ivato
3) Il n’y a pas eu de contrôle fiscal cette année et beaucoup de manque à gagner pour les inspecteurs/controleurs
4) il n’y a pas eu de racket des contrôleurs du ministère du commerce sur les entreprises qui se faisaient racketter tous les 3 mois avec un ordre de mission.
5) Les contrôles de police de la route sont devenus rares et respectueux.
6) De nombreux routes et trottoirs sont en train d’être refaits. Ca crée des embouteillages et ça devrait être mieux coordonnée mais c’est mieux que rien.

Cette moyenne corruption qui n’existe plus pour l’instant à fait énormément de dégâts chez les vendeurs de tv, téléphone ou voitures. L’argent facile circulant moins met à mal de nombreuses entreprises.

Voila y a sûrement d’autres points mais rendons à César….




tsara
Invité
tsara

Ce n’est pas l’avis de tout le monde on dirait…
Cf: https://www.lepoint.fr/afrique/madagascar-sur-une-bonne-trajectoire-22-11-2019-2349050_3826.php
Ah si les données macroéconomiques pouvaient se manger…
Au-delà de ça, ça commence à être sérieusement énervant ces rapports de la BM ou du FMI qui sont rédigés par des agents en mal de promotion qui ont toujours intérêt à dire que la situation du pays dont ils ont la charge va en s’améliorant, sinon leur carrière n’avancera au sein de ces institutions. Résultats : ça fait plus de 30 ans que le FMI et la BM nous servent des rapports exagérément positifs sur M/car pour dissimuler leurs propres manquements…

Maminiaina
Invité
Maminiaina

misaotra anao nanome ny info sy source

Ralay
Invité
Ralay

Ny vola azon’ilay PEM izany dia vola 140 Million Dollar hanaovana lalana maromaro eto Madagasikara. Dia efa amboarimboarina be mihitsy ilay fiteny hoe ilay lalana 113 km natao adiny 8 dia ho lasa adiny 3. Inona no dikan’izany. Mandeha 38 km/h ny fiara. Midika izany fa hatreo amin’ny couche d’assisses ihany no vitan’ny vola fa tsy ho tonga any amin’ny couche de roulement. Ny heno aloha dia hoe tsisy vola avy any ivelany hanampiana ny kitapom-bola fampandehanan-draharaha, fa dia izay vitan’ny hetra eo eo. Raha tsy izany dia tsy maintsy mivarom-pananana toy ny mahazatra. Aiza indray no misy amidy. Raha hivarotra dia tsy maintsy esorina izany i Ntsay, tsy hiditra amin’izay mihitsy manko izy. Satria izy mpianatra mahatoky ny CI.

trackback

[…] de Noël, bref, on fait tourner l’argent et donc l’économie, autant à Madagascar, et j’en ai déjà parlé ici, nous sommes passés maintenant dans une économie de subsistance : pas d’extras, pas de […]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!