Les SSD ne sont pas les mêmes sur les MacBook Air 2011

Apple se fournit-il toujours chez Samsung?

Les MacBook Air 2011 venaient à peine d’être disponibles sur le marché qu’un portail outre Atlantique avait déjà procédé à leur démontage. Pour rappel, ce désassemblage a entre autres permis de savoir que la déclinaison au format 13 pouces embarquait un chipset gérant nativement le connecteur Thunderbolt.

Ainsi, il n’y aurait pas que ce chipset spécifique qui a été découvert durant ce démontage des nouveaux MacBook Air qualifiés de 2011. Il se trouve effectivement que les disques durs SSD des deux déclinaisons de l’ultraportable pommé: 11 et 13 pouces, ne sont pas les mêmes et par conséquent, affichent des performances relativement différentes. Toutefois selon les informations actuellement disponibles sur la Toile, cette différence n’est pas réellement palpable au niveau des utilisateurs finaux puisqu’elle n’est visible que sur les différents benchmarks. Pour rappel, cette pratique n’est pas en réalité nouvelle au sein de la marque à la pomme dans la mesure où la firme l’avait déjà opérée sur la génération précédente. Par le biais de ce désassemblage, dans les règles de l’art, des MacBook Air 2011, on a également pu vérifier le fondement de la rumeur rapportant une éventuelle soudure de l’unité de stockage directement sur la carte mère. En réalité, ce ne sont pas les disques durs SSD qui sont soudés sur la carte mais plutôt les barrettes de mémoires vives.

On retrouve donc deux modèles de disques SSD sur ces MacBook Air 2011, à savoir la solution identifiée sous la référence SM128C produite par Samsung et le dispositif TS128C, livré par Toshiba. Selon les différentes applications de tests de performance, le disque dur du géant coréen se révèle être plus performant que celui du fabricant nippon. Ce dernier est embarqué sur les MacBook Air 2011 au format 11 pouces tandis que le dispositif du fabricant japonais, équipe les portables pommés de 13 pouces. Pour de nombreux spécialistes, ce choix du groupe de Cupertino serait dû au fait que le processeur Sandy Bridge du premier ultraportable pommé est moins puissant que celui du second et de ce fait, Apple pallierait cette lacune en conjuguant CPU moins performant avec une unité de stockage plus véloce et inversement. Pour information, ces SSD sont fixés au moyen de vis spécifiques et sont reliés à la carte mère par le biais d’un connecteur « propriétaire », dérivé du standard mSATA. Bien que ces disques durs soient théoriquement « amovibles », rares sont les solutions compatibles disponibles sur le marché.

Il semblerait également que la firme de Cupertino cherche à « liquider » ses SSD fournis par Toshiba pour ensuite ne livrer que des disques durs du Coréen. Une stratégie qui semble probable mais qui se révèle étonnante compte tenu de la relation tendue entre les deux constructeurs.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!