Lettre du missionnaire britannique David Jones

Letter_of_the_british_missionary_David_Jones_13-10-1821.jpg

  • Radama 1er (1810-1828)
  • Jones et Bevan arrivèrent à Madagascar en 1818.

Dans cette lettre du 13 octobre 1821, Jones était à Moramanga et annonça l’arrivée de sa femme à Madagascar.

Ce que je trouve bizarre dans la lettre, c’est le fait que le mec étant britannique, écrit en malagasy vary amin’anana avec du français.

C’est moi ou logiquement, il devrait écrire du malagasy vary amin’anana avec de l’anglais ?

Mes hypothèses :

  • soit le mec était un français depuis le début,
  • soit il met en avant les départages des territoires comme tout ambassadeur/visiteur qui se respecte, en utilisant la langue coloniale à la place des langues locaux, et donc l’île était déjà réservé à la France avant l’arrivée de ces missionnaires. D’ailleurs, les Fort Dauphin, Diégo Suarez, île Ste Marie et autre étaient déjà occupé par les français bien avant.
Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
elman

« Moi et monsieur Griffiths » 🙂

Niomanina

Il faut savoir que de la fin de la renaissance à la fin de la première guerre mondiale, le français était la langue mondiale de la diplomatie après la mort du latin. L’anglais n’avait pas eu sa place comme aujourd’hui.
Comme c’est une lettre diplomatique, même si c’est un britannique qui l’avait écrit, à l’époque c’est normale qu’il l’à fait en français.
Lors des différentes conférences après la première guerre, l’espéranto à été proposée comme langue international pour sa neutralité mais la France a fait tout pour la barrer, erreur. L’anglais a pris la place quelques temps après. Maintenant c’est la france qui critique l’hégémonie de l’anglais.

angady

D’ailleurs, les Fort Dauphin, Diégo Suarez, île Ste Marie et autre étaient déjà occupé par les français bien avant.

n’oubliez pas les îles éparses! haha

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!