L’intérêt du peuple et du pays n’est pas une question de mandat.

En France, pendant les vacances d’été, j’ai pris l’autoroute A75 qui relie Clermont-Ferrand à Montpellier. Je ne vais pas vous parler d’autoroutes, ces merveilles qui relient les grandes villes, avec lesquelles on ferait Tana-Antsirabe en moins de 2h, ou Tana-Tamatave en moins de 3h, sans exploser votre plein ou sans que les aiguilles votre tableau de bord passent d’un bout à l’autre. De plus Elman a fait un super billet là-dessus.

Sur l’autoroute A75, vous avez une construction très connue, battant des records : le viaduc de Millau. C’est un pont gigantesque. Le rapport avec Madagascar ?
En observant cette merveille, j’ai constaté donc deux choses:

La première c’est l’incapacité de nos dirigeants à faire des projets durable et à long terme.
Nous avons évoqué un de nos défauts, c’est de ne pas avoir une vision à long terme. Ce viaduc restera encore fonctionnel dans plusieurs dizaines d’années. Or très peu de construction post-coloniale à Madagascar persiste. La plupart de nos grandes infrastructures sont héritée des colons (routes, hôpitaux, barrages, lycées, bâtiments administratifs…)

La deuxième, qui est certainement la cause de la première, c’est que les projets peuvent traverser des dirigeants et des pouvoirs. Un projet long qui profite la population doit être mené jusqu’au bout peu importe les gens au pouvoir !
Entre l’étude, le choix de l’ouvrage, le financement, la construction et l’inauguration, il y a eu pas moins de 4 mandats présidentiels ! (De 1988 en 2004).
Imaginez une seule seconde, c’est comme si Ratsiraka (mandat avant 1991) a donné le feu vert et Ravalomanana l’a inauguré !

Se veut être sauveur mais agit en bourreau.

Vous pensez qu’avec l’ego de nos dirigeants, qui se veulent tous être sauveurs, c’est possible ? Personnellement, je trouve qu’ils n’arrivent pas à concevoir que finir ou continuer les projets de leur prédécesseur, qu’ils ont renversé, n’est pas un signe de faiblesse ni de la trahison. Certains ont pensé que 2009 était pour améliorer les défauts du président sortant de l’époque. Par exemple : pourquoi ne pas avoir continué la construction des routes? Ou réouvrir dans la foulée les zones franches ?

Finalement, il s’est avéré que celui qui se montrait en sauveur a été un bourreau. De même, en 2013, le sauveur a enfoncé encore plus la victime qu’est le peuple malgache.

Dans la relation triangle classique sauveur-bourreau-victime (ça doit parler à certains), les acteurs s’échangent leurs rôles. Le sauveur d’hier est le bourreau d’aujourd’hui, et sera la victime demain.
Malheureusement, pour Madagascar la victime ne change jamais, c’est toujours le peuple malgache.

Aux dirigeants: au lieu de vous presser à inaugurer des mini-projets durant votre mandat une histoire d’avoir accompli quelques choses.  Dès le premier jour, consacrez-vous à des grands projets qui sont réalisables durant votre mandat, mais aussi faites en sorte que ce soit repris par vos chasseurs ! 

Subscribe
Me notifier des
guest
17 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
elman
Expert
3 années plus tôt

Merci pour le post.

Moi ça me fait marrer les gens qui disent : « efa t@ andro rahaninana no nieheritreritra’nio » (« on a déjà réfléchi à ce projet du temps de machin ») .. genre les rocades par exemple

Sous entendu « c’est pas la peine de frimer, on y a déjà pensé du temps de machin ».

Sauf que machin s’est contenté de le penser, il ne l’a pas réalisé.

Pour le reste, tout est déjà dans votre post.

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

ca, c’est pour les incapables, car, comme dit dans une breve, celui qui recoit les felicitations, ce n’est pas celui qui a eu l’idee ou a inaugure la pose de la premiere pierre, mais celui qui a inaugure la realisation!les centrales Namorona et Andekaleka, cela datait de la colonisation, mais c’est deba qui a realise les travaux et c’est son nom qui est grave dans la plaque,ou encore, les 5 grands ponts sur la rn12 entre Vangaindrano et irondro, c’etaient des notables psd, Zafimahova et le pere de feu Ravony qui ont negocie et otenu les financements, mais c’etait encore deba qui a realise les travaux

Ianona
Gold
3 années plus tôt

Le président actuel gasy fait mieux que ça et prouve qu’il est un grand visionnaire: il inaugure la pose de la première pierre de la réparation des routes, avec une grande cérémonie à la clé et des babakoto qui vont lui danser autour pour chanter sa gloire.




elman
Expert
En réponse à  Ralek
3 années plus tôt

ça va être long d’aménager les 587 041 km² 🙂

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

non, la preuve, les colons ont construit plus de 40 000km de routes reliant toutes les contrees en 60ans, et nous, en un peu moins de 60 ans, c’est tout juste si nous avons reussi a en construire 100km, et dans la region nord,un chef de district avait fait construire une piste d’aviation qui a encore servi le vorontsaradia;
si on veut, on peut disent les francais, malheureusement, cela ne peut pas se traduire en malagasy!

rafangy
rafangy
En réponse à  Ralek
3 années plus tôt

a quoi ca sert? mais a generer des commissions pardi!quand la station jovenna sise a cote de la gare routiere a ouvert alors que la gare routiere n’etait pas encore terminee,hop, une decision vient d’en haut pour fermer la station tant que la gare routiere ne sera pas inauguree.




Vohitsara
Vohitsara
3 années plus tôt

Vous dites cérémonie. Y avait que le feu PM Jacques Sylla qui a refusé l’organisation de cérémonie, cocktail etc..quand il visitait une region en disant qu’il est là pour travailler mais pas pour faire la fête. C’etait le PM à suivre l’embouteillage dans son véhicule. Paix à son âme

rafangy
rafangy
En réponse à  Vohitsara
3 années plus tôt

tel maitre , tel valet! mais cela c’est une epoque lointaine!quand il faisait ses courses, il n’avait pas besoin de garde de corps, mais comme le pouvoir corrompt, il a aussi change….
je me souviens d’une breve d’actutana,ou le prefet ou chef de district forcait les gens d’Ambanja a cotiser pour financer la visite de nandra en disant que c’est un natif de la region et donc un grand honneur pour Ambanja!
une autre fois aussi, le general d’aviation sans avion a voulu visiter Farafangana en grande pompes, et les autorites locales ont « incite  » les acteurs economiques a verser chacun 1,2millions ar, mais les operateurs ont refuse, et la visite a ete annulee

elman
Expert
En réponse à  rafangy
3 années plus tôt

Là vous évoquez 2V. Le 3eme ne se cache sûrement pas très loin.

elman
Expert
3 années plus tôt

Il est solide ce pont j’espère ..

Debile Profond 2.1.5 ™
En réponse à  elman
3 années plus tôt

sauf si une équipe de dahalo de la diapora passe par la et pique les câbles …

Fil info

Jirama : le bricolage se poursuit

Les coupures sauvages se suivent et se ressemblent, matin, midi, soir. C’est effroyable qu’on en soit réduit à bricoler de

Commentaires

Voir d'autres articles

 
ACTUTANA