Lol la part**ouze endémique

Pas de smartphone ni tablette je vous dis :)
Pas de smartphone ni de tablette je vous dis 🙂

Gné, quoi encore ? Non rien, juste un petit neveu et sa femme qui reviennent donc d’un séjour endémique et qui me racontent donc les dernières news et les potins du gros village tananarivien.

Le village, le mot est lâché, et il n’y en a pas d’autres pour qualifier ce machin là. Le village où tout le monde se connaît, où tout le monde médit sur tout le monde, où tout le monde ne se gêne pas pour donner son avis sans qu’on leur demande et plein d’autres joyeusetés.

Et quand vous avez pris l’habitude de vivre en France, ça choque forcément ce de quoi je me mêle permanent sans gêne. Et vas-y que ça donne son avis sur tout, qu’il faudrait faire ceci, qu’il conviendrait de faire cela, sans frein, sans filtre, sans prise de précaution, sans rien.

Moi perso je déteste ce genre d’attitude et c’est pour cela que j’apprécie d’autant plus mon petit fiainana tsotra, milamina et mirindra, sans être entouré en permanence de toutes ces langues de p*** 🙂

Je n’ai aucune envie de recevoir ces conseils à 2 balles de la part de gens sentencieux qui veulent donner l’impression de tout savoir, de tout connaître, d’avoir un avis sur tout. Bref, le truc bien gavant. Comme s’ils avaient réussi leur propre vie sanaby.

Et c’est pour cela que bon nombre de nos compatriotes apprécient leur anonymat ici en France ou ailleurs, où ils n’ont pas à supporter cette part***ouze permanente et gavante.

“Tu devrais faire ceci”, “tu devrais faire cela”, “pourquoi tu n’as pas fait comme ceci”, “à ta place j’aurais fait comme cela” et patati et patata.

…. le truc c’est que justement tu ne seras jamais à ma place et si j’avais besoin de ton avis, je te l’aurais demandé. Donc si je ne t’ai rien demandé, et bien dans ce cas, ferme ta gu**** lol 🙂

Et donc le gros village restera donc toujours le gros village. A se marcher sur les pieds les uns les autres, à s’épier, à radoter, à casser du sucre sur le dos des uns et des autres..

Tena aleo hilamina sanabavy ! Perso, après avoir goûté ma liberté et mon anonymat ici en France, je me vois très mal replonger dans la parto***ze villageoise. Je passe gentiment mon tour comme on dit 🙂

Donc encore une fois, votre fihavanana, soatoavina et toussa, aleo hilamina. Chacun chez soi et les cochons seront bien gardés comme on dit. On limitera le contact au premier cercle familial proche, zay, vita, les autres allez vous faire voir ailleurs si j’y suis.

Quand à vous qui êtes sur place, à la lumière de ce que je viens d’écrire, il vous appartient maintenant d’y réfléchir et de passer aussi un peu le karcher autour de vous.

Les gens bien, intéressants, qui respectent votre vie, gardez les. Les autres mijabajabaka, passez le karcher justement, vous verrez les bienfaits immédiats de vous décrasser un peu de cette toxicité qui vous entoure.

Anonyme, tsotra, milamina et mirindra et non pas ces “rahanina niteny anzao dray hono e” grave soulant au quotidien.

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
1 mois plus tôt

Donc encore une fois, votre fihavanana, soatoavina et toussa

Tiens, ça me fait penser à cette chanson de Silo : “Devenir quelqu’un”.

Afist
Afist
1 mois plus tôt

Izahay ve Ram’s efa tsy afaka mipitsika mbola tsy avelanao hifosa ihany ah ah ah ! Tena marina mihitsy anie hono izany e. A quoi j’ai l’habitude de repondre asio lainga hateza ny resaka

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Afist
1 mois plus tôt

c’est comme les mpandatsabratra! personne n’en a encore vu , mais tout le monde soutient qu’un tel a ce pouvoir, et une fois avec untel, il répond, non ce n’est pas moi, j’en ai seulement entendu parler, il faut demander à x , il connait la personne! ainsi de suite

Modifié 1 mois plus tôt par Rafangy

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles