Louis XIV avait considéré cette “ile africaine” d’une importance de premier ordre

4 ans pile poil, si j’avais su …

Gné ? Oui oui, c’est ma nouvelle marotte : me plonger dans l’histoire du pays endémique 🙂

Et petit apparté au passage : cette histoire de Madagascar ne commence pas avec Andrianampoinimerina, Ranavalona, Radama et toussa. Non, elle a commencé bien avant.

Mes premières lectures se révèlent déjà passionnantes, car en commençant à remonter le temps, de Louis XIV jusqu’à Napoléon et toussa, on constate que l’Histoire (h en majuscule ou pas c’est comme vous voulez) a commencé bien avant 1896 tompokolahy sy tompokovavy !

Si Versailles m’était conté

Tenez, actualité britannique oblige, saviez vous par exemple que l’île endémique a été l’objet de combats acharnés entre les Français et … les Anglais justement ? Foulpointe à ce titre n’a par exemple pas toujours été une  cité balnéaire paisible, le fort Manda, qui y existe toujours d’ailleurs, a été le témoin de ces âpres combats franco-anglais. Cerise sur le gâteau, j’apprends même que certains à l’île Maurice avaient des velléités… de nous coloniser 🙂

J’avais vaguement appris aussi au Lycée l’histoire de la compagnie des Indes orientales, sous Louis XIV et Colbert mais jamais je n’aurais une seule seconde pensé que le roi soleil avait considéré la Grande île d'”une importance de premier ordre

Et pourtant io izy io.

Bon, mieux vaut tard que jamais, il n’est jamais trop tard pour essayer de remonter le temps. Et surtout de reconstituer cette grande fresque historique, avec une espèce de frise chronologique.

Certes nos ancêtres ne seront jamais gaulois c’est un fait, mais mes premières lectures font apparaître un passé et une histoire commune beaucoup plus importants qu’il n’y paraît, et qui remonte effectivement à beaucoup beaucoup plus loin que 1896 !

Je ne suis pas historien c’est un fait. Mais plus désagréable encore, je m’aperçois que je ne connais pas grand chose de l’Histoire de Madagascar, à part la sempiternelle royauté qui a résidé au Rova au XIXè siecle, et les méchants Français qui sont venus ensuite.

Ne me jetez pas la pierre. Bah tiens, vous connaissiez vous l’histoire de la Reine Betty et du Caporal la Bigorne à Sainte Marie ? Et pan 🙂

Et même mon tratra farany satirique là, on retrouve encore des traces de corsaires, à Sainte Marie toujours 😯

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai moi aussi un gros problème d’unité de temps : j’ai du mal à caser tous ces événements historiques et significatifs sur l’échelle du temps.

Et sauf erreur de ma part, personne ne semble jamais avoir eu l’idée de créer cette gigantesque frise historique ? Le truc simple, que l’on peut lire en quelques minutes sans avoir besoin de se taper des milliers de pages ?

Bon, et bien chiche alors ? Allez, chiche 🙂

Edit : et ben voilà, chiche

1500 : Découverte de l’île São Lourenço

Subscribe
Me notifier des
guest
25 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
7 jours plus tôt

le roi soleil avait considéré la Grande île d’”une importance de premier ordre

Le Canal de Suez n’existant pas encore, les navires devant se rendre en Inde (Pondicherry) devaient longer la côte ouest africaine, contourner le Cap de Bonne Esperance avant de remonter vers l’Inde. Les iles de l’Océan Indien étaient d’une importance capitale pour le ravitaillement d’où d’âpres combats pour en avoir la posséssion.

j’apprends même que certains à l’île Maurice avaient des velléités… de nous coloniser

Le premier gouverneur anglais de Maurice, Sir Robert Farquhar, avait un profond respect (réciproque) pour Radama II et voyait en Madagascar des potentiels énormes qu’il envoya un émissaire -James Hastie- qui allait devenir le conseiller de Radama II. C’est durant cette période d’échanges, que Antananarivo connut sa première urbanisation avec l’envoi d’artisans anglais pour former les gasy. Farquhar envoya même une lettre à un certain Lord Liverpool pour demander à ce que l’empire britannique considère une prise de posséssion de l’Ile.
Foulepointe, Hopeful à l’époque, était propice aux combats car c’était là bas qu’arrivèrent les navires qui souvent allaient se mouiller soit à Toamasina ou dans la baie d’Antongil.
Ravi qu’on parle un peu d’histoire ici. 🙂

carole
carole
En réponse à  Coco
7 jours plus tôt

Coco, vous êtes historien? Y a-t-il des sites où l’on peut lire quelques documents sur notre histoire?

Coco
En réponse à  carole
7 jours plus tôt

Je ne suis pas historien 🙂 mais je suis passionné d’histoire. Il y a pas mal d’auteurs ( Ellis, Callé, Sibree, etc) qui ont fait des récits sur Madagascar et dans lesquels les historiens se plongent souvent pour avoir une vue. Un livre que fourmille d’anecdotes, c’est le récit du voyage en palanquin de Toamasina à Antananarivo du missionnaire James Sibree. Il parle des us et coutumes de l’époque. Le livre s’intitule Madagascar et ses habitants, écrit vers les 1867, et c’est téléchargeable en pdf (700 pages environ).

carole
carole
En réponse à  Coco
6 jours plus tôt

merci

Njakanirina
Njakanirina
En réponse à  Coco
7 jours plus tôt

Ne s’agit – il pas de Radama I?




mpijery
mpijery
En réponse à  Njakanirina
7 jours plus tôt

Effectivement, il s’agit de Radama I, Farquhar était gouverneur entre 1810 et 1823 (mort en 1830) Radama II n’était pas encore né

Coco
En réponse à  mpijery
7 jours plus tôt

Oui effectivement. C’est de Radama 1er qu’il s’agit. Autant pour moi. Il avait aussi une grande admiration pour les anglais, d’où son fameux apparat militaire qui ressemble à ceux des officiers anglais.

carole
carole
7 jours plus tôt

Cela m’intéresse aussi. Les documents que vous avez consultés sont-ils en version papier?

Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  carole
7 jours plus tôt

Des documents écrits existent.
Par exemple « Tantaran’ny Andriana », et aussi les écrits de Raombana, jumeau de Rahaniraka. On donne même le qualificatif « Raombana l’historien car il a écrit des milliers de pages sur l’histoire de Madagascar ! Je n’ai vu personnellement que quelques centaines de pages de Raombana. Et certainement pleins d’autres auteurs ont produits des parties d’histoires même parcellaires.




Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  elman
7 jours plus tôt

Bien sûr que non ! l’actunaute Miandrisoa a donné ci-dessous les références sur ce point.
Par la même occasion, il serait aussi interessant de savoir q’une autre version de la bible, autre que celle utilisée actuellement a été écrite en dialecte Antakarana. Presque à la même période d’ailleurs !

Miandrisoa
Miandrisoa
7 jours plus tôt

Je suis un peu étonné par la méconnaissance de notre histoire, surtout à votre niveau, cette ”frise” existe déjà, il y a pléthore de publications (d’historiens gasy (Ratany…), anglisy (W Ellis, P Slater…), frantsay (Jean Carol…)), et pour la partie gasy il suffit de lire les 2 tomes de l’histoire des rois (Tantaran’ny andriana), . Et vous verrez que notre riche histoire se termine en 1895 (mais ne commence point là). Il faut remonter au début, voir les travaux des archéologue autour de Mantasoa (premier village fortifié au VIII è siècle). les éditions de l’Harmattan ont des dizaines de livres qui traitent cette histoire (écrits par la plupart par des malagasy ou anglais). Et vous avez les premiers écrits des anglais sur Mcar dans les bibliothèques anglo-americain (USC etc…) la plupart accessible sur internet.

jr31
jr31
En réponse à  elman
6 jours plus tôt

oui, j’ai tapé “histoire Madagascar” sur bnf gallica, et je trouve 1992 pages! c’est pour des lecteurs passionnés et courageux!

jr31
jr31
En réponse à  jr31
6 jours plus tôt




carole
carole
En réponse à  Miandrisoa
6 jours plus tôt

Super, merci

Solofoniaina Nirina RAKOTOARIVONY
Solofoniaina Nirina RAKOTOARIVONY
7 jours plus tôt

Eh oui, même l’histoire du peuplement de Madagascar, beaucoup ne connaisse pas. Connaissons nous la route des soies ? Connaissons nous quelles sont les différents vagues d’immigrations des Austronésiens à Madagascar ? Les différents périodes ? Qui sont les Ntaolo ? Qui sont les Vazimba ?

raossy
raossy
7 jours plus tôt
Coco
7 jours plus tôt

Il y a égslement la chronique “Les notes du passé” de l’historienne Pela Ravalitera dans L’Express qui est très instructive. Il faut aller sur le site du journal et taper Notes du passé dans recherche.




Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles