Lyon s’offre le tour du monde et Madagascar figure dans son circuit

Chaque été, le cœur de Lyon s’ouvre au monde en invitant 51 pays (63 l’année dernière) à travers leur consulat à s’installer dans le village des Fêtes Consulaires pour 2 journées (1 et 2 juillet 2017 pour ce millésime). Remerciements à D. Oliprane pour ce reportage haut en couleurs.

La fête consulaire n’attire pas que des lyonnais, loin s’en faut. On y croise des vrais touristes armés de perches de selfie, et de nombreux étudiants étrangers ravis de ce road trip planétaire en quelques heures.

En dépit des vicissitudes traversées, Madagascar est présent et n’a jamais manqué le rendez-vous depuis que cet évènement figure dans l’agenda culturel lyonnais. Une vraie opportunité pour le tourisme malgache qui s’appuie sur ce tremplin pour communiquer. Le touriste est un portefeuille qui voyage. Encore faut-il le capter. C’est dans ces évènements ciblés au plus près qu’on peut séduire.

Saluons les bénévoles qui soutiennent le stand, infatigables et stoïques dans ce brouhaha permanent ponctué par la sono d’une scène de spectacle non loin derrière, inépuisables et souriants face à l’afflux des visiteurs. Certes la ville de Lyon offre l’emplacement, mais le reste est pris sur leur temps et leurs poches. La promotion et la valorisation de Madagascar sont faites avec des bouts de ficelles. Eux, n’attendent plus rien de l’aide de l’Etat, mais malgré tout, l’évocation du sentiment d’abandon n’entame en rien leur enthousiasme.

Les visiteurs, toujours aussi nombreux à ce millésime, connaissent le pays à travers de nombreux documentaires. La curiosité prenant le pas, on se renseigne sur les moyens d’y aller, on questionne sur les lieux à visiter. Curieusement la question du coût est peu abordée. En revanche l’insécurité a été de plus en plus évoqué me confie l’un des bénévoles. Difficile aujourd’hui de la glisser sous le tapis, encore moins de l’écarter d’un revers de main ou de chercher à minimiser. C’est un paramètre non négociable pour qui veut attirer la manne touristique. Comment concrétiser la curiosité en envie puis en voyages, si vous laissez cette épine telle une épée de Damoclès.
Allez on y croit et on leur dit à l’année prochaine

Un reportage de D. Oliprane

Partager l'article

22
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
intelligentsia
Invité
intelligentsia

En remontant la page, je m’attendais à voir « …heures, arrivée sur place de… », bonjour…Bon, pour éviter d’être taxé d’avoir fait du plagiat, du copier/coller, vous avez bien fait de commencer tout de go avec le vif du sujet. Merci D.Oliprane
Coucou de bon matin à Elman

mangableu
Membre
Gold

Elles sont belles les serbes!

no name
Membre

@mangableu,
je m’attendais à un « bonjour mesdemoiselles » 😀

Ardine
Admin
Actif

Bravo pour le stand malgache, il est beau et tout en couleur!!

Paps
Invité
Paps

@Ardine, Merci, ça fait chaud au coeur !

despote
Invité

Merci pour le partage @D.oliprane. un nouveau contributeur sur Actutana ?




elman
Admin
VIP

@despote, le sehatra est ouvert à tout le monde 🙂

kof
Membre

ça c’est chez moi! hihihi! Sauf que j’ai complètement loupé ça!

Paps
Invité
Paps

Merci à D.Oliprane pour son reportage, ça reflète vraiment l’esprit de cette manifestation. Ca met en valeur le travail du consulat de M/car à Lyon et des bénévoles malgaches pour faire connaitre notre pays et d’attirer des touristes potentiels. Pour les malgaches de Lyon et de la région, rendez-vous l’année prochaine pour les fêtes consulaires!

Rafangy
Membre
Rafangy

merci D.Oliprane pour ce tour du monde (je ne dirai pas galerie à la sauce actutana) merveilleux(comme la thaïlandaise et les 2 serbes)

refa
Invité
refa

J’habite en Suisse, à 2h de train. Franchement ça donne envie d’y aller. Joli reportage. Merci Doliprane.




F
Membre
Gold

Je me retiens pour ne pas être trop violent !
J’habite à 12 kilomètres de la place Bellecour ou se tenait très certainement cette exposition, et pas un message dans les médias…
Ah si dans les médias lus et vus par les inconditionnels de Madagascar… Mais les autres chalands possibles vont rester dans la connaissance universelle de Madagascar les dessins animés.

N’y a-t-il donc pas de personnes qui veuillent un peu signaler l’existence POSITIVE de ce qui se fait à Madagascar ?
Quelle belle mise en valeur du dicton : Pour être heureux, vivons cachés.
Sauf que dans le cas de Madagascar le vivons est de trop. 🙁

elman
Admin
VIP

@feng.chou, et bien voila, vous êtes prévenus pour l’année prochaine 🙂

Lyon est une belle ville. J’ai pas mal de membres de ma famille qui y sont.

F
Membre
Gold

@elman, Pourquoi pas pour l’an prochain, si je suis encore de ce monde…

Rainintsara
Invité

Dernière foto, c’est quoi comme race, mérinos?

F
Membre
Gold

@Rainintsara, C’est soit un Bichon maltais, ou plus probablement un coton de Tuléar, ce qui ferait assez couleur locale.
Mais j’ai cru un instant que l’on avait piqué la photo de ma Cotonne de Tuiléar…

cicine
Invité
cicine

salutations à toi D.oliprane!
Réel talent de photographe,et reportage très vivant! La première photo reste notre favorite:)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!