Madagascar enfin au rendez-vous des grands rendez-vous internationaux

Je râle et je rouspète souvent (l’elman devient vazaha) mais je l’avoue, le week-end dernier, je n’ai pas boudé mon plaisir sur le plan sportif.

Le Grand Prix de France de Formule 1 sur le circuit Paul Ricard (victoire de Lewis Hamilton), les 1/8ème de finale de la Coupe du monde de football féminin, avec d’alléchantes affiches, France-Bresil (2-1 pour la France) et Angleterre-Cameroun (3-0 pour les Anglaises), et enfin, flotte petit drapeau malagasy, cette entrée en lice des Bareas de Madagascar dans l’arène de la Coupe d’Afrique des Nations édition 2019, contre la Guinée (score : 2-2) !

Oui je râle, je rouspète beaucoup sur Madagascar, mais samedi dernier, oui messieurs dames, j’ai été enfin fier de mon pays sur la scène internationale. On oublie un temps le pays le plus pauvre du monde, la gabegie, la médiocrité, Madagascar est enfin présent à un grand rendez-vous international, yes, là c’est enfin de la balle ! Re flotte petit drapeau malagasy et frissons pendant l’hymne national malgache.

Oui bon d’accord, les grands blasés qui ont tout vu et tout connu vont objecter que ce n’est qu’un banal match de poule, mais désolé de leur porter la contradiction, pour Madagascar c’est SON premier match de poule dans une grande compétition internationale et permettez-nous, s’il vous plaît, de savourer ces moments rares donc précieux.

Et on savoure d’autant plus que nous avons été loin d’être ridicule sur le terrain. Bien entendu, tout n’était pas parfait, loin de là (voir mon reporting sur ce match) mais nous avons néanmoins montré quelques séquences de jeu intéressantes et surtout, pour une fois, nous n’avons pas perdu comme on le fait d’habitude, comme diraient les mauvaises langues comme moi 🙂

Maintenant, quoiqu’il se passe contre le Burundi et le Nigéria, l’essentiel est que nous n’avons pas loupé notre entrée dans la compétition, avec même ce délicieux frisson d’avoir mené pendant de longues minutes.

Zay, allez, on redescend maintenant de son petit nuage et on remet les pieds sur terre. Analyser ce premier match, déterminer les forces, les faiblesses de l’équipe, analyser le jeu de l’équipe du Burundi, déterminer une tactique gagnante de jeu, reprendre l’entraînement : les Barea ne manqueront pas de boulot d’ici jeudi, pour leur second match.

Je ne donnerai plus de conseil tactique à notre équipe nationale, ils savent ce qu’ils ont à faire : mon dernier mot sera simplement « faites vous plaisir les gars, ne vous mettez pas la pression et éclatez-vous, faites-vous plaisir« .

Enfin si, quand même, une petite contribution stratégique, on ne se refait pas : améliorez impérativement notre temps de possession du ballon, ne tentez pas systématiquement de foncer toujours en avant, n’hésitez pas à temporiser, et au final, gardez la balle le plus longtemps possible dans notre camp, soyez précis dans les passes !

Alefa Barea !

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
43 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Le Maizina

Hum! j’ai cru lire un « petit » pléonasme!

rnaivos

Merci aux Bareas de nous avoir fait rever,.Au fait, on se rend compte maintenant que les gens de babakotoland ne sont pas si nul que ça ;-). Ca fait très très longtemps qu’on a pas eu vraiment l’occasion d’être fiers de notre pays sur le plan internationnal. Beaucoup de choses peuvent être ameliorés mais pour l’instant ça suffit à mon bonheur.

Ampy iny ho fisantarana, Mila miezaka kely amin’ny Alakamisy dia any @ 1/8 de finale no mifankahita :-).

ps:Izahay tany @ Mahaleo no nijery baolina (ecran géant + spectacle en paralelle, c’etait sympa mais bizarement il y avait un décallage de ~5mn du coup on a été pas mal spoilé.

kof

babakotoland ne sont pas si nul que ça

On a toujours dit aussi que le babakoto n’est plus mauvais du tout dès qu’il évolue dans un meilleur environnent. Justement combien dans cette équipe évoluent hors de Babakotoland? 🙂

Ralek

Justement combien dans cette équipe évoluent hors de Babakotoland?

il n’y a que 2 locaux (les 2 sont remplaçants). Le reste ailleurs, la grande majorité en France (Ligue 1, ligue2, national), il y en a 1 en Bulgarie (mais qui a déjà joué la ligue de champion contre le Real, le PSG, Arsenal… qui a déjà taclé Ronaldo quoi), 1 en Algérie,1 en Belgique, 1 en Arabie Saoudite, 1 en Egypte, 1 Afrique du Sud, et 3 ou 4 à la Réunion.
Bref, c’est la première fois qu’on aligne une équipe 100% expat au départ.




Debile Profond 2.1.5 ™

Nicolas Dupuis prévoit des changements dans son effectif pour le second match de Madagascar contre le Burundi, « Un changement tactique n’est pas à exclure », confie-t-il.

De son côté, Jeremy Morel pourrait être aligné dans ce second match des Barea le 27 juin. Il devrait être appelé à palier les lacunes constatées, dans le secteur défensif, lors du match nul 2-2 face à la Guinée.

Ralek

Il a repris les entraînements. Je pense qu’il peut être là jeudi
La dernière photo:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.2707028329325770&type=3

Rakoto

Nous c’était la soirée de la fête nationale pour la diaspora helvétique et France voisine. les organisateurs ont mis un écran géant également, que du bonheur d’avoir pu suivre le match en même temps. J’avais ressenti un sentiment de patriotisme comme j’ai rarement vécu … Nous sommes tous fiers de notre Barea finalement au fond de chacun de nous.




mpijery

C’est long 5 min! Pour la finale de LDC, je n’ai eu que 2sec de décalage mais ça a largement suffi pour m’être fait spoiler sur le but (Les mauriciens sont très passionnés par les clubs anglais)

ramatoa

Alefa Barea!

kof

Déjà ce qu’on peut dire c’est que quoiqu’il arrive par la suite, au moins l’honneur est sauf. On a marqué un point. On ne sera pas fanny. C’est déjà un bon point. Maintenant il faut tout donner. On n’a plus rien à perdre.

Debile Profond 2.1.5 ™

En parlant de la fanny, ça me rappelle des vacances dans le var il y quarante ans en camping ou tous les jours la sacro sainte partie de boules, le perdant et le gagnant payant l’apéro.
Pendant 3 semaines je n’ai jamais payé l’apéro sauf le dernier jour ou je leur ai mis un 13-0 et ou ils ont dû baisser le c** de la Fanny ! 😛

Rakoto

Pour ma part, la victoire m’importe peu. J’aimerai tellement que nous soyons fiers de notre pays tout simplement.

mpijery

C’est assez compliqué d’être fier d’une équipe qui perd tout le temps non? Déjà, pour arriver à ce stade de la compétition, les Barea ont dû gagner quelques matchs. Donc, la victoire est quand même importante, mais c’est vrai que maintenant, on est déjà fier de cette équipe, peu importe la suite




kof

J’aimerai tellement que nous soyons fiers de notre pays tout simplement

Bah ça passe par quelques victoires non? 🙂 Dans quelques domaines que ce soient. Comment voulez-vous être fier d’un pays qui ne gagne jamais? Économiquement, politiquement, comportementalement, sportivement, au niveau mentalité etc… Que des défaites. L’auto-persuasion et le gasy ka manja ne suffisent pas pour la fierté. 🙂 La fierté nationale ne se décrète pas.

Vazaha be

Comment voulez-vous être fier d’un pays qui ne gagne jamais? Économiquement, politiquement, comportementalement, sportivement

Et la pétanque : des victoires sportives 🙂 Malgré que pour certains ce n’est pas un sport mais reconnu comme tel 🙂

Rabin

Bonjour à tous,

Les Barea ont bien joué, il faut le dire. Mais, il reste, à mon avis, des points à améliorer :
– bien cadrer les tirs (attaquants)
–  » doper  » les engagements physiques (la vitesse des éléments défenseurs)
– n’oubliez pas une violente contre-attaque surprise

Courage Barea !

Rakoto

… Il reste l’essentiel quoi 🙂

kof

Et la pétanque

On en reparlera quand la pétanque sera sport olympique. 🙂 Je suis sûr qu’à ce moment là, on est capable de foirer le truc.

Rakoto

Mort de rire 🙂 Ils attendent même pas que cette discipline devienne olympique pour tout foirer avec des histoires de malversations et de mauvaise organisation (cf dernier championnat du monde)




Rakoto

Ka zay e, tant que l’impunité reste souveraine chez nous …

Njaka

Il y a la boxe aussi, et la boxe chinoise dont nous avons un quintuple champion du monde.

Rakoto

Tout à fait d’accord. Mais je déplore quand même la mentalité: Je suis Barea quand ça gagne. J’espère que Barea ne lise pas certains commentaires de ces dernières semaines: que des nuls, ils vont faire de la figuration, ils ne sont même pas des Malagasy … et j’en passe. Comment voulez vous qu’ils y arrivent avec ces genres de réflexions? Tout honnêtement je pense que la Barea est un poil un cran en dessous quand on voit les autre équipes. Mais ils peuvent faire des miracles, oui ils peuvent être la surprise de ce CAN si nous sommes tous dans les mêmes esprits. Alefa Barea !

kof

Mais je déplore quand même la mentalité: Je suis Barea quand ça gagne

C’est pourtant une mentalité saine 🙂 . Soutenir quelqu’un quoiqu’il arrive, qu’il fasse le boulot ou pas, qu’il fasse n’importe quoi ou pas, juste pour sa gueule, c’est exactement ce qui a enterré le pays. C’est la base même de l’anti-progrès. Prenez n’importe quelle équipe nationale de premier plan (Brésil, France, Angleterre, Espagne…). Elle perd, elle se fait atomiser par tout le monde dans son pays. Bah pour éviter ce moment très désagréable, l’entraineur et les joueurs font tout pour gagner. 🙂 Sachant aussi que s’ils perdent en ayant tout donné, tout le monde le remarque et les critiques sont plus supportables.

Rakoto

Oui, pas faux du tout. Juste en tenir compte que nous sommes des ‘olon’ny fo’. Souvent les critiques nous crucifient au lieu de nous booster.
C’est tout à fait vrai que les critiques s’apparentent plus objectives si on perd en mouillant le maillot.




Rakoto

Personnes n’aime la critique 🙂 Mais il y a ceux qui en ressortent plus fort, et ceux qui meurent avec.

Banksybeat

Tsara kosa ny manana noho ny tsy manana

kof

Personnes n’aime la critique Mais il y a ceux qui en ressortent plus fort, et ceux qui meurent avec.

Suporter la critique est une attitude moderne. Dans le temps, en occident ou ailleurs, si vous critiquiez quelqu’un, vous pouviez recevoir une invitation au duel à mort (à l’épée ou au pistolet) pour laver l’honneur de celui qui était critiqué. Nous en sommes encore là ve?




mangableu

Isika koa tena enjana amin’ny resaka petanque an! Ary misy firenena iray izay tsy mahazaka an’io fahaizantsika an’io taranja hany ka …..

Sévère

C’est moi où les BAREA sont sur toutes les lèvres des commentateurs de cette CAN sur Canal+?
Félicitation pour l’attitude des joueurs, aucune simulation et une solidarité exemplaire.
Un petit bémol rectifiable, les joueurs du milieu de terrain doivent savoir jouer et se déplacer entre les lignes pour sortir des marquages adverses.

Fenotry

Etant un ferveur supporteur des Baréa depuis tant d’années, pour moi, être parvenu à ce stade du jeu c’est déjà une grande victoire pour le peuple Malagasy, peu importe les résultats pour la suite. Les restes après c’est que du bonus. Evidemment, je ne vais pas bouder mon plaisir de les voir passer le prochain tour. Mais après les avoir suivi tant d’années, après tellement de désillusion, tellement d’amertume, tellement de déception, une première participation historique d’un pays classé 108ème rang mondial par la FIFA c’est l’apothéose. J’ai eu les larmes aux yeux lorsqu’ils ont fredonné l’hymne national, même les binationaux (Metanire, Fontaine entre autre) ont chanté, même le coach Dupuis. Que du bonheur!

justice-madagascar.org

Le monde du 24 juin 2019
https://youtu.be/e_cyVMPH-WE
.Le chiffre du week-end : 1
Madagascar a eu besoin d’un seul match en Coupe d’Afrique des Nations pour marquer son premier point dans l’histoire de la compétition, samedi. Un match nul face à la Guinée, malgré l’absence de sa recrue de dernière minute, le défenseur de l’Olympique lyonnais Jérémy Morel.

La présence des Malgaches, renforcés par sept joueurs réunionnais, constitue l’une des attractions de cette CAN en Egypte. Plusieurs joueurs évoluent aux différents échelons du football français, et leur sélectionneur, Nicolas Dupuis, n’a aucune connaissance du football professionnel : il est parallèlement l’entraîneur du Football Club de Fleury, en Nationale 2.
La réussite de Madagascar offre un contraste saisissant avec la situation de son premier dirigeant, Ahmad Ahmad, par ailleurs puissant président de la Confédération africaine de football. Le 6 juin, M. Ahmad a été interpellé par l’Office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff) dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Marseille suite à la rupture par la CAF d’un contrat d’équipementier. Il est ressorti libre et sans poursuites de sa garde à vue, mais la CAF a été placée sous surveillance directe de la numéro deux de la FIFA, la Sénégalaise Fatma Samoura.

kof

Il y a le « Je m’appelle Bond, James Bond. »

Maintenant on a le « Je m’appelle Ahmad, Ahmad Ahmad. »

Debile Profond 2.1.5 ™

Le différend entre les joueurs de l’équipe nationale et le Comité de Normalisation pour la FMF n’est plus d’actualité. « Nous avons discuté longuement avec l’ensemble de l’équipe pour mettre tout au clair », a déclaré la présidente du CN-FMF, Attalah Béatrice. Elle affirmé qu’il ne sera plus question de prime de qualification. « Les joueurs toucheront leur prime de performance », promet-elle.

Le capitaine de l’équipe nationale, Faneva Ima, lui aussi a assuré que les divergences entre les deux parties sont résolues. L’attaquant des Barea promet que lui et ses camarades feront de leur mieux pour défendre les couleurs de Madagascar. Il sollicite ainsi le soutien du peuple malagasy.




Debile Profond 2.1.5 ™

a lalala, toujours quelque chose pour briser l’ambiance …

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!