Madagascar est obligé de se réinventer

Roberto vous donne rendez-vous en 2019 :)
Hélas, ça ne redémarre pas comme ça …

Nous l’avions déjà un peu évoqué dans le contexte du tourisme où, covid19 oblige, tous les pays au monde ont plus ou moins fermé leurs frontières aériennes et terrestres, entraînant de facto une espèce d’isolement, de quarantaine autarcique des uns et des autres.

Le constat aujourd’hui est que cela ne se limite malheureusement pas au secteur touristique mais à l’ensemble de l’économie mondiale ! Elle a quasiment été à l’arrêt ce second trimestre 2020 et depuis, chaque pays, chaque nation essaie tant bien que mal de redémarrer son économie. Mais comme nous n’avons eu de cesse de le dire, la voiture ne redémarrera pas comme cela, d’un simple claquement des doigts. D’autant plus que ce satané virus n’a pas encore dit son dernier mot.

A Madagascar, le calcul est simple. Le PIB annuel du pays est d’environ 12 milliards de $. Chaque mois qui passe au ralenti, nous passons donc à côté d’un milliard de dollars.

Inutile d’être un économiste chevronné pour comprendre que la baisse du PIB signifie récession économique. Il n’y a plus de dynamique économique et de facto, de moins en moins d’emplois. La consommation est réduite à sa plus simple expression, l’activité économique est totalement grippée, il n’y a plus de chiffre d’affaires, plus de recettes, plus d’impôts, plus rien, bref, si vous permettez l’expression, ça craint du boudin !

Et l’autre mauvaise nouvelle est que nos exportations en pâtissent aussi. Effondrement des cours mondiaux, baisse drastique des commandes et de la demande étrangère. En parallèle, nos importations continuent et l’ariary qui se casse la figure ne nous amène pas à nous demander si la barre des 5 000 ar sera atteinte… mais quand elle sera atteinte.

Tout ce que je viens de vous dire, vos gouvernants se gardent bien de vous le dire aussi clairement et sèchement. Mais soyez assurés qu’ils sont parfaitement au courant de cette situation macro-économique catastrophique.

Et donc on fait quoi alors ? Que peut-on faire pour limiter les dégâts ? Il n’y a pas 36 millions d’options mais une seule : l’Etat malagasy doit redémarrer l’économie, injecter des fonds pour reamorcer la machine, et vite.

Je ne veux pas faire mon petit alarmiste du dimanche mais si en créant 1 milliard de $ de richesse par mois, la majorité de la plèbe vit avec moins d’un euro par jour.. aujourd’hui, il lui reste combien à vivre si ce milliard n’était pas gagné, et c’est bien ce qui se passe depuis le mois de mars 2020 ? Depuis 7 mois donc ? 1 cent par jour ? 5 ? 10 ?

Il y a quelques mois, le Ministre des Finances malgache avait dit qu’il va falloir au moins 2 ou 3 ans pour retrouver le niveau de 2019. Cette petite phrase était passée un peu inaperçue dans l’urgence sanitaire du Covid19 mais aujourd’hui, elle prend tout son sens.

Et si cette crise sanitaire perdure, non, ce ne sera pas 2 ou 3 ans. Mais beaucoup plus.

Pour terminer, il est inutile pour les rageux de se réjouir que ce cataclysme soit tombé sur Andry Rajoelina. Car s’il n’est pas réélu en 2023, je souhaite déjà bonne chance à son successeur qui héritera de cette situation apocalyptique. Et s’il est réélu, bonne chance à lui aussi.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
10 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mpijery

il est inutile pour les rageux de se réjouir que ce cataclysme soit tombé sur Andry Rajoelina

En fait, ça lui rend service car le pretexte est tout trouvé pour justifier la non réalisation des velirano, il faudra donc lui donner son second mandat 😛
C’est simple, il y a eu le covid-19 actuellement comme il y a eu le « fiaraha-mitantana » pendant la transition pour justifier la médiocrité de sa gouvernance

ilpensiero

il est inutile pour les rageux de se réjouir que ce cataclysme soit tombé sur Andry Rajoelina
ça pourrait être utile, comme ça il se prendrait pour un martyr vivant de la nation

carole

c’est en ce temps de crise que l’on se rend compte à quel point c’est difficile pour les pays comme Madagascar. Pas d’épargne, pas d’économie, pas d’appui venant du gouvernement. Comme dirait l’autre: ta.y ny afera

gerard

fallait pas laisser Perline toute seule
je lui trouve un petit air de déprime




Debile Profond 2.1.5 ™

Vous la rapatriez quand la Perline dans son pays natal ?

Nickel pour faire un service (très lucratif) de jolies photos de mariages au pied de la tour Effel, sur les Champs Elysées ou autre lieux de prestige a Paris … 😛

Modifié 18 jours plus tôt par Debile Profond 2.1.5 ™
mangableu

Et en ce moment, ici chez moi, l’économie commence vraiment à se casser la gueule. Si après on perdait notre boulot, la seule option serait de rentrer. Brrrr!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!