Madagascar, le 5ème pays le plus pauvre au monde

Une école « coloniale » en 1908

Madagascar, le 5ème pays le plus pauvre au monde : cette phrase, nous l’avons tellement entendue ces dernières années que nous en sommes devenus blasés. Limite même si on ne rajoute pas un « Oui ? Ah bon ? Et donc ? »

Et donc je ne sais pas vous mais moi ça m’attriste. Et dans le même temps je me dis aussi : « quel incroyable gâchis« .

Un gâchis devant tout ce qui n’a pas été fait. Ce gâchis d’avoir loupé complètement le coche. Ce gâchis de nous être contenté de vivre sur ce que le Colon nous a laissé, sans penser une seule seconde à l’avenir. Ce gâchis de n’avoir eu qu’un ramassis de voleurs et d’incompétents comme dirigeants et décideurs ces 50 dernières années qui n’avaient que comme unique objectif l’intérêt supérieur de leur … ration.

On passera sur l’épouvantable épisode marxiste leniniste et l’incroyable descente aux enfers que cela a provoqué. Le Président Jacques Chirac avait parlé en son temps de faire attention aux « experimentations hasardeuses« , le socialisme en était bien une.

Et la facture est plus que salée en 2018 : pas d’industries locales, pas d’usines, une économie proche du néant, une agriculture qui n’a jamais décollée. Quasiment pas d’infrastructures : routes, trains, avions, bateaux… Mais qu’avons-nous fait depuis 50 ans ? La réponse tient malheureusement en 4 petites lettres. Et le peu qui reste, encore emporté par un cyclone !

Le pire c’est l’éducation nationale. Le fond de la médiocrité étant atteint avec ces « maîtres Fram » qui sont en charge de former l’avenir de cette nation. L’expression typiquement malgache « jamba mifampitatana » n’aura jamais été aussi bien illustrée.

Mais le encore plus pire (oui je sais ça ne se dit pas) dans tout ça c’est que même si nous sommes en 2018 … nous n’arrêtons toujours pas de régresser ! Comme si la cinquième place ne nous convenait pas et qu’il fallait absolument que nous decrochions la première place du podium ?

Madagascar, le pays le plus pauvre du monde

C’est peut-être ça que nous recherchons ? Beaucoup diraient « aiza kosa ê » mais dans les faits, on dirait bien que c’est ce à quoi nous voulons aspirer ?

Que des magouilles, que des vols, que de la corruption, que de l’insécurité ! Et toujours avec ce sentiment révoltant de laissez-faire, laissez-aller. Toujours avec ces has been de la politique, obsédés par leurs 3V. Aucune vision, aucune créativité, aucune ambition nationale à part leur vola, voninahitra et surtout leur vody. La foufoune rend fou dans ce pays.

Et quand je vois les gesticulations des uns et des autres ici et là pour se faire élire ou réélire, je ne peux que ricaner sous cape. Car entendons nous bien : tous ces gens là qui aboient aujourd’hui, qui aimeraient bien être calife à la place du calife, la plupart pour ne pas dire la majorité aimeraient bien eux aussi goûter aux joies du vola, du voninahitra et du vody !

Au fond ça ne me dérange pas, nous ne sommes que des êtres humains après tout, faibles, limités et souvent de peu de foi.

Mais faites au moins quelque chose pour ce pays et surtout pour sa population bon sang ! Bafrez vous de luxure et de foufouneS (avec un grand s et beaucoup de S) si vous voulez mais bossez, créez, trouvez des solutions et préoccupez-vous du sort de vos compatriotes !

Quand on pense aux affres de l’insécurité aujourd’hui, les responsables en charge dorment bien la nuit ? En fait ils s’en fichent complètement c’est ça ?

Et c’est bien l’un des problèmes de ce pays : tout le monde veut être « rôle » mais personne ne veut être responsable.

Quand nous aurons de vrais responsables aux manettes, les choses commenceront sans doute à bouger.

En attendant … on continue de creuser.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
64 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ramatoa
ramatoa
3 années plus tôt

ary tsy nisy afatsy lehilahy ve no nianatra t@ zany ? fa nakaiza daholo ny vehivavy? Toa lehilahy daholo ireto azo sary ireto e

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

je pense que cette photo date peu de temps après 1960, et c est une école primaire publique, sans la présence des filles, j aurais dit une école des frères,
dans ces temps la, nous allons allégrement vers le développement,mais hélas, hélas, hélas, il y en a eu des gens qui voulaient manger sans bouger le petit doigt, et cela continue jusqu aujourd’hui hui

Raleva
Raleva
En réponse à  elman
3 années plus tôt

pour moi, en urgence il faut tolérer l’avortement (assistance médicale gratuite et légale). et oui, les pauvres se multiplient trop vite et tirent tout vers le bas.
voyez la courbe démographique de ce pays à comparer avec son pib et vous serez édifiés.

babakaty
babakaty
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Aleo hile*** ny madinika ve ?

rafangy
rafangy
En réponse à  babakaty
3 années plus tôt

tsy misy misakana an izany anie fa mba tsy ho zaza foana kosa rehefa afaka 9 volana! mba mandehana anie any anaty tanana rehetra any fa dia lasa ny saiko hoe dia hanao inona sy inona ary ny hiveloman ireto zaza ireto afaka 20 taona

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  Raleva
3 années plus tôt

le nombre n’a jamais été un problème, chine, inde nigéria, indonésie, ils ont eu les même pb que nous mais où en sont ils maintenant? il faut des bras la nature est généreuse (riche) pas limitatif et craintif, après ce sera un choix personnel.

kof
kof
En réponse à  elman
3 années plus tôt

En voyant la photo, nous avons régressé 110 ans en arrière. Voire pire 🙁 .

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

donc il y a 110 ans une salle de classe était comme sur cette photo, et en 2018, beaucoup de salles de classes ne peuvent pas être comparées a celle ci,pas assez ou pas du tout de table bancs, des tables banc en très mauvais état, et je ne parle pas de l instit.!

carole
carole
En réponse à  elman
3 années plus tôt

et oui! et puis les vetements des enfants, sinon ça n’a pas changé en 100 ans. Ah, aujourd’hui le maître FRAM enseigne (???). Donc c’est une marche arrière si l’on compare avec les instituteurs d’antan

User
User
3 années plus tôt

« tout le monde veut être « rôle » mais personne ne veut être responsable. »
J’aime bien cette phrase qui illustre parfaitement la réalité. Et oui, ils sont bien naïfs les gens qui pensent que nous vivons dans une vraie démocratie. Comme l’a justement fait remarquer un actunaute avisé hier, si les élections pouvaient réellement faire bouger les choses, il y aurait longtemps qu’elles n’existeraient plus.

ravoama
ravoama
En réponse à  User
3 années plus tôt

bandy sy Role an ! mdr ! izy zany ilay bandy ? vahaoka madinika ve ? efa vaonpanga ahatra mandrakizay isika e, za aloha tena kivy

rafangy
rafangy
En réponse à  ravoama
3 années plus tôt

ny role ve? io rol(ly)e mercia, angaha misy lehibe noho io?

Lesabotsy
3 années plus tôt

Je partage votre constat / résultat final actuel.
Mais, nuance quand même : avec Tsiranana et Ravalomanana, Madagascar ne se contentait pas des « restes », il y avait des créations de pmi-pme, des confections et refections de routes, l’éucation et la santé tendaient vers la rigueur (presque gratuit et surtout programmé pour le bénéfice de tous).
Omettre de dire ces précisions et généraliser pour les 50 ans passés, faire un amalgame entre les errements « révolutionnaires » de Deba ou de Domelina, d’un côté, ET les tendances ou les efforts (certes modérés) vers un développement d’un Tsiranana ou d’un Ravalomanana : bref, faire ce genre de confusion fait justement le jeu des politiciens promettant tout pour l’avenir et un « nouveau départ révolutionnaire » en commençant par… tout détruire.
Évitons le fatalisme et le désespoir en distingant le bon grain de l’ivraie, depuis 1960. Des choses ont été faites, des personalités ont émergées, la classe moyenne existait …

ravoama
ravoama
En réponse à  Lesabotsy
3 années plus tôt

Za aloha tsy miala @ Deba Ratsy Iraka matoa mbola haotr’izao ny firenena, io rangah io nampilentika ny firenena ary mbola madady @zao fotoana izao ny malagasy, firy taona io rangah io teo @ fitondrana ? Za dia miaika ireo olona mbola ao @ Arema sy manohana an’io rangah io hiverina prezida. Sa nahazo 3V tao dia mankafia ?

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
3 années plus tôt

moa tsy iany va? ohe!ohe!romboy!

rnaivos
En réponse à  ravoama
3 années plus tôt

Avec le Recul, il faut dire que Ratsiraka a fait des choses que tout le monde a oublié aujourd’hui (Mora manadino ny vahoaka Malagasy)

-Andekaleka (Jirama) : quand il l’a construit, beaucoup lui reprochait que c’etait trop surdimensionné pour le besoin des malgaches alords qu’aujourdhui ….

-Les universités dans les Faritany (sortant de ses universités je sais de quoi je parle)

-Les usines investissement à outrans l’idée etait là mais la capacité et les ressources ne suivaient pas :-(, d’ailleurs RA8 en a profité de Lalasoa (soja)

Après sur la façon qu’il a quittée le pouvoir (2 fois) il y a beaucoup à dire.

razafi
razafi
En réponse à  rnaivos
3 années plus tôt

Je suis d’accord avec vous. A mon avis Ratsiraka aurait dû passé par la case ministre assez longtemps avant de directement être président. Il a fait des choses de son temps mais il a aussi délaissé beaucoup de choses. Ce que je reproche à tous les présidents élus de notre pays c’est leur enclin à sombrer dans la dictature. Et là on revient sur le sujet du système politique malgache.

rafangy
rafangy
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

justement, ratsiraka n aurait jamais du entrer dans la politique, par son ambition deplacee, il a oblige la nation malagasy a s endetter pour des dizaines et dizaines d annees,parce qu il a coupe les relations commerciales avec l afrique du sud qui a exige le remboursement immédiat de ses centaines de millions de dollars investi a Nosibe, et chose etonnante, aucun pays, meme ce qui se dit notre grand frere n a pas voulu nous avancer cet argent, seule, la chine a consenti a nous preter 1 milliard de yuan

rafangy
rafangy
En réponse à  rnaivos
3 années plus tôt

ratsiraka a change le titre du livre du commandant jubelin, en marin de metier, politicien de fortune, et il aurait du rester marin, meme si ce n etait pas sa vocation premiere, car il est nul en politique

Ramano
Ramano
3 années plus tôt

110 taona aty aorina dia mbol ireo ihany ny dabilio ianaran’ny ankizy amin’izao, ny sasany aza efa tsis dabilio tson

Raleva
Raleva
En réponse à  elman
3 années plus tôt

ilay maître d’école aloha tena tsy fram sady mety maçon.

kof
kof
En réponse à  Ramano
3 années plus tôt

Sauf que les enfants de cette photo semblent bien nourris, mieux habillés et le maître est carrément en costard & noeud pap, la classe 🙂

angelikademada
3 années plus tôt

Peut-être serait-il judicieux de faire une petite étude sur ce qui existait avant l’arrivé des colons, ce qui a été réalisé pendant la colonisation et ce qui a été réalisé après la colonisation… juste pour remettre la vérité sur le tapis… mais en aurait-il un ou une qui voudrait le savoir… allez donc savoir.
Cela me fait penser aux trois petits singes…

Raleva
Raleva
En réponse à  angelikademada
3 années plus tôt

sao dia mila porofo loatra. fahantrana efa mby ankoditra izy ity.

Debile profond
3 années plus tôt

En ressortant de vielles photos je me rend compte qu’en Mars 1950 Air France était déjà plus rapide qu’Air Madagascar ne l’est en 2018 sur la liaison Paris-Antananarivo ! https://goo.gl/1yKwKz 😛

Debile profond
En réponse à  Debile profond
3 années plus tôt

Air France assurait toujours en 1950 39 liaisons intérieures, les côtes du pays, plus vers les Comores, la réunion et maurice ! https://goo.gl/sLDyuz

Raleva
Raleva
En réponse à  Debile profond
3 années plus tôt

ie, taloha Tana vao mandeha atsy atsinanana. fa izao, isika no aterina farany, na dia turkish airlines aza.

rafangy
rafangy
En réponse à  Raleva
3 années plus tôt

ka izao tsy misy vola intsony e!

kof
kof
3 années plus tôt

Indraidray aho rehefa déprimé ireny dia mieritreritra hoe tena voaozona ve isika gasy e?

Debile profond
3 années plus tôt

le pays a quand même évolué de quelques pas depuis 1908, les zaza sur la photo sont pieds nus, 110 ans plus tard ils ont des tongs chinoises (les militaires aussi) ! 🙂

Zainjafy
3 années plus tôt

Izaho dia nianatra t@ EPP iray t@ anneés 80. T@ zany, efa lazaina hoe tsy ampy ny efitrano fianarana satria lasa misy mianatra maraina mianatra hariva. @ zao tsika miteny izao, 30 taona mahery aty aoriana, tsy mbola niova ny isan’ny efitrano fianarana. Nisy ny trano rava dia namboarina fotsiny. T@ zany, ny mpampianatra rehetra nivoaka ecole normale niveau I daholo. @zao ny tale irery angamba fa ny sisa FRAM, sy mpampianatra fram lasa fonctionnaire. Misy zaza mpianatra ao anontaniako zavatra fa tsy mahay ny ankamaroany. Tena lasa nalahelo aho t@zay.

Vzmb
En réponse à  elman
3 années plus tôt

EPP Ankadinandriana ex-primaire du Lycée Galliéni?

Vzmb
En réponse à  elman
3 années plus tôt

oui, donc c’est bien l’annexe pour primaire du Lycée Galliéni dans le temps, si c’est derrière le Rova

Vzmb
En réponse à  elman
3 années plus tôt

le plaisir de partager 😉

babakaty
babakaty
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Et puis lycée francais avec Hassanein hirridjee ?

Ralek
Ralek
En réponse à  elman
3 années plus tôt

EPP, puis CEG, un pur produit de l’éducation nationale malgache 😀

ravoama
ravoama
3 années plus tôt

ka dia miandry consigne de vote avy any @ Ra elman isika zany @ ity taona ity

razafi
razafi
En réponse à  elman
3 années plus tôt

Fa aona no tsy mahazo miteny? lol.. tsy maharaka ndray za

Ianona
Gold
3 années plus tôt

Tout ce que j’ai à dire (d’après mes constatations), c’est que les gasy ont une mentalité de crevards et de parasites.

D’après mon point de vue, les gasy sont comme de riches héritiers (qui ont hérité d’un pays riche en ressources naturelles et qui ont également hérité de plusieurs infrastructures des colons). Plutôt que de faire des efforts pour en prendre soin, pour les faire fructifier, pour investir, on a préféré tout dilapider, tout consommer, tout vendre, tout polluer sans construire derrière.

Bientôt il n’y aura plus de bois à brûler pour faire cuire les repas, plus de zébus à bouffer (ah si, il y a encore quelques makis et tortues à braconner), plus de routes, plus de rizières car on y construit des maisons, avec plusieurs générations de gasy non productifs qui ne savent même pas écrire, ce sera le retour à l’état sauvage sur une terre stérile qui ne pourra plus nourrir ses habitants.

kof
kof
En réponse à  Ianona
3 années plus tôt

Votre point de vue est correct. Je le partage. Une façon de parler illustre parfaitement cette mentalité du « tout dilapider, ne rien prévoir » : « Na ho foana aza ny ala atsinanana ».

razafi
razafi
3 années plus tôt

Faut faire revenir les cerveaux au Pays. Je pense qu’il faut mettre en place un plan de retour de tous les expatriés au Pays pour remettre la machine en place et réformé à fond l’éducation nationale pour que les choses s’adaptent aux besoins du pays et à ces réalités. Nous sommes une nation riche mais mal dirigé. Je pense qu’il y a une réelle prise de conscience des citoyens mais il faudra malheureusement passé par la case nettoyage de tous ces politiciens mafieux qui sont responsables de cette situation.
Malheureusement tout cela dépend de la politique. C’est un peu le chien qui se mord la queue mais il faudra passer par la politique pour changer tout ça (Car c’est de la politique). Qui sera le politicien qui sera assez aimé par la base et qui aura le courage de se faire détester par ces pairs (et peut être même les bailleurs historique) en réalisant des réformes structurelles remettant en question tout ce système issue de la colonisation française?

rafangy
rafangy
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

faire revenir les cerveaux au pays? j en ai connu plusieurs qui sont revenus de leur plein gre, mais vu comment les autorites les ont traite, ils sont retournes d ou ils viennent et meme s ils n ont pas jurer de ne plus revenir au pays, je ne crois pas qu ils reviendront a caue de notre mentalite de jaloux, ory havamanana, etc, etc

D. Oliprane
En réponse à  rafangy
3 années plus tôt

rafangy +1

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
En réponse à  rafangy
3 années plus tôt

Le web foisonne d’histoire de la diaspora spoliée à Madagascar avec des jugements fantaisistes http://www.emergent-network.com ou http://www.virement.ovh

razafi
razafi
En réponse à  rafangy
3 années plus tôt

Oui ce n’est pas facile mais il faut que les malgaches comprennent que nos expatriés qui reviennent au Pays sont très courageux car ils quittent un confort de vie inimaginable à Madagascar.
C’est d’ailleurs pour cette raison que les futurs gouvernants doivent sérieusement pensée à cette solution.

françois
françois
En réponse à  razafi
3 années plus tôt

Houcine Arfa était payé 17 000 euros par mois et « on » ne trouve pas 500 euros pour payer un médecin (qui a fait 10 ans d’étude)

kof
kof
En réponse à  françois
3 années plus tôt

Les 500€ pour payer un médecin ne tombent pas du ciel. Il faut une économie supportant un smic à 1500€ brut pour supporter le niveau de salaire actuel d’un médecin Français (et encore la sécu est en déficit chronique). Ramenez ce niveau de salaire à 500€ et vous aurez une idée du niveau de richesse nationale nécessaire. On en est mais à des années-lumières.

D. Oliprane
3 années plus tôt

Malheureusement, mon cher Elman, ce n’est pas de la 5ème mais de la 4ème place que Madagascar a hérité en 2018, selon le FMI :
https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1164746-pays-pauvres/
On se rapproche du podium là !

rafangy
rafangy
En réponse à  D. Oliprane
3 années plus tôt

nandresy ny tolona!

zo.zefa
zo.zefa
3 années plus tôt

Le développement nécessite des actes. Nous on est trop parlotte (kabary lava, discours plagié, asemblélika…). Voyez nos exemples: des politiciens incapables, peureux, des soit disant objecteurs de conscience et autres mpandinika mpakafaka, qui ne se représentent même pas à une élection locale.
Ce qu’il faut: planter 1 arbre, 1m² de potager ou de riz, 1 semaine de travaux d’intérêt général (tailler un bloc de pierre, creuser un canal) par an par personne. En plus de ça ‘les intellos’ doivent descendre en brousse obligatoirement pour exécuter ces travaux (kinesthésique, ils en ont plus que besoin).
2.5million de malagasy doivent le faire chaque année, pas de miracle mais du concret. Même pas en 2ans et demi on serait loin.

Niomanina
3 années plus tôt

Un peu plus que $ 400 de PIB/hab en 2018.
Un enseignant à l’université m’a dit qu’avant la crise de 1972 c’était un peu plus que $ 1500 et qu’à l’époque un fonctionnaire enseignant en collège ou lycée pouvait s’offrir une voiture récente de l’époque genre Renault Dauphine, VW cox, Peugeot 404, … à la limite une Deudeutche.

Je ne sais pas si c’est vrai mais je connais un jeune diplômé de l’école normale, à effectuer des stages, il n’y a pas longtemps il m’a dit qu’au final il ne veut pas être enseignant malgré ses études et son diplôme. Il m’a affirmé qu’il gagne beaucoup mieux en « biznant ».

ACTUTANA