Madagascar : les entreprises, de bonnes grosses vaches à lait

Cette crise sanitaire du Covid 19 aura au moins eu le mérite de révéler aux yeux du monde entier la considération étatique « malagasy » vis à vis des entreprises « malagasy » : celles-ci ne sont en fait que des grosses vaches à lait, juste bonnes à nourrir les dépenses étatiques.

Les propos et l’accusation sont durs mais le constat l’est tout autant. En temps normal, il est déjà illusoire de compter sur un quelconque soutien de l’Etat.

Tu es chef d’entreprise ?

Alors paie tes taxes et droits de douanes, ton IR, l’IRSA de tes employés, ta TVA, ta Cnaps, ton Ostie. Et surtout ne te plains pas trop et ne t’enrichit pas trop non plus car sinon on te lance un petit contrôle fiscal pour calmer tes ardeurs et tes velléités.

Donc voila en temps normal. En temps de crise sanitaire, on espérait un petit retour d’ascenseur. Un tout petit rien. Un minuscule rien. Un trois fois rien, symbolique. Et donc ? Et donc on a rien eu du tout effectivement.

Des mesures extraordinairement nulles

Quand on voit les « mesures » de soutien aux entreprises, un gigantesque rire nous habite. « Report du paiement des impôts, taxes et des cotisations » nous dit-on. De toutes les façons, avec un chiffre d’affaire nul, leurs impôts et cotisations ils peuvent se le carrer bien profond là où on pense.

Ensuite on nous annonce « des prêts bancaires aux taux extraordinairement avantageux de 8 à 10%« . Ataovy sérieux lesy sun above : j’ai déjà un pied dans le dépôt de bilan et la clé sous le paillasson, et tout ce que tu me proposes c’est de m’endetter encore plus ?

Quand je vois le radinisme de cet État malagasy, je ne peux m’empêcher de penser aux 500 milliards d’€ que Macron a sorti pour soutenir les entreprises et les emplois en France.

Chômage partiel intégralement pris en charge, suspension des charges patronales, aides directes aux très petites entreprises, waouh, qu’est-ce qu’on est bien en France dites donc !

En temps normal, on paie des impôts et des cotisations sociales à 4 chiffres tous les mois mais en temps de crise, comme aujourd’hui, l’État français est là tompokolahy sy tompokovavy, et il se préoccupe sérieusement de son tissu économique, des emplois, des auto-entrepreneurs, des artisans…

A Madagascar toujours, on est les champions du monde pour depenser n’importe comment ces impôts durement produits et payés par les entreprises.

Et vas-y que je construis un Colisée complètement débile à 5 milliards ar, que je t’achète des bonbons à 8 milliards ar. On passera également sur cette stupide « modernisation » d’un terrain de foot à 77 millions de $ (si si), et autres gabegies du même acabit. C’est affligeant.

Quand les dirigeants endémiques comprendront que le développement d’un pays est directement lié au PIB, et que ce PIB ce sont justement les entreprises qui le produisent, je pense que ces dirigeants endémiques auront fait un grand pas en avant pour sortir de la misère et du sous-développement. Et accessoirement, ce sont les entreprises aussi … qui créent des emplois, qui empêchent les velléités d’explosion sociale.

On terminera sur l’incroyable recommandation du Président de la République aux entrepreneurs qu’il a daigné rencontrer, pour la forme : « Venez entreprendre et investir d’abord à Madagascar, pas ailleurs« .

C’est… comment dire… Consternant ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ianona

LEs vaches à lait sont actuellement faméliques et meurent les unes après les autres donc on s’attend à ce qu’elles gambadent de joie et qu’elles prennent pour une immense faveur le fait de différer le paiement de leurs taxes.
 
Et puis oser avancer qu’un taux de 10% est avantageux est à mon avis un grand foutage de gueule. Les seules entreprises attirées par mada sont celles qui veulent exploiter la main d’oeuvre quasi gratuite comme les centres d’appel et les zones franches.
 

Izyio

Il y avait des vaches à lait chez Ra8, on les a tous mis à trépas. Et vous pensez vraiment que ceux qui sont allé voir le président auront un meilleur sort. Vous rêvez ou bien vous êtes un extra terrestre.

Rafangy

« « Venez entreprendre et investir d’abord à Madagascar, pas ailleurs« . »
en clair, cela veut dire, montez des entreprises pour que nous puissions les piller(par ces taxes impots et droits incomprehensibles, et aussi surtout pour nos lafika quand nous aurons besoin d’une soupape de securite) et les incendier après, et puis, pourquoi, les dirigeants ne donnent ils pas l’exemple en premier? untel, un grand manitou du regime a cree une entreprise generant 100 emplois directs et moi j’applaudirai debout des 2 mains

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!