Madagascar : level 0 de la pyramide

Madagascar : level 0 de la pyramide

L’heure n’est pas encore tout à fait à la rétrospective de l’année mais des chroniques sur la pauvreté, wow, j’en ai écris un paquet cette année !

Dans quel but au fait ? Faire du gasy bashing ? Frimer car l’elman ne vit plus dans un pays pauvre aujourd’hui ? Ceux qui me suivent ou qui me connaissent savent qu’il n’en est rien de tout ça. J’écris beaucoup sur cette pauvreté endémique pour bien la connaître d’abord. Comment pourrait-on combattre quelque chose que l’on ne connaît pas bien ? Oui car le but, c’est bien cela : combattre cette pauvreté.

Mes théories et mes analyses sont une chose, vos centaines de milliers de commentaires m’ont également beaucoup appris : d’autres théories, d’autres points de vue, d’autres vécus.

Et l’un des premiers enseignements de tout ceci est qu’il n’y a pas une seule raison pour expliquer cette pauvreté mais une foultitude de facteurs. Entre autre et dans le désordre : des dirigeants et des décideurs corrompus, une mentalité bizarre, un manque de vision et de volonté, un manque de compétences, une absence d’investissement dans la scolarité, dans l’enseignement, dans les enseignants, une île perdue au loin qui n’est jamais rentrée dans le XXIeme siècle (ni même le XXème), un manque de rigueur, de la désorganisation, un manque de discipline, une trop grosse appétence pour les 3V et j’en passe. Wow, un sacré cocktail dites donc.

En fait, et nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, les Malgaches n’ont jamais dépassé le niveau 0 de la pyramide de Maslow : la satisfaction des besoins physiologiques. Manger, boire … en 2020 nous en sommes encore là pour plus de 80% de la population : trouver à manger et à boire pour tout à l’heure. Avec 1€ et des poussières par jour.

Les actunautes ont souvent critiqué que les Malgaches se complaisent dans leur médiocrité et qu’ils ne ressentent pas le besoin de vivre mieux. Non ils ne se complaisent pas : c’est tout simplement parce-qu’ils n’ont jamais dépassé le niveau 0 de la pyramide. Leur horizon se limite à ce niveau zéro, vous leur parlerez de l’existence des niveaux 1,2,3 et 4 ils vous regarderont avec un oeil bovin disant explicitement « mais qu’est-ce qu’il raconte celui-là » ?

Vous savez c’est exactement comme dans un jeu d’arcade : tant que vous n’avez pas terminé le premier niveau, vous ne passerez pas au niveau suivant. Donc imaginez le délire : ça fait 60 ans qu’on est au niveau 0.

Bien entendu des petits malins mahitahita ont trouvé la clé pour passer les autres niveaux. D’autres, en se barrant du pays, ont naturellement accédé aux autres niveaux. Bah oui, le fameux « les Malgaches réussissent.. mais hors de Madagascar » s’explique enfin.

Considérons ces 25 millions de frustrés qui sont toujours bloqués au level 0 depuis 60 ans. Wow, c’est rageant n’est-ce pas ? Forcément, bonjour les frustrations, les jalousies, les petites mesquineries, les haines, les … ory hava-manana à l’égard de ceux qui ont réussi à sortir du level 0. Décidément, tout devient limpide.

Il en découle que l’objet d’un gouvernement est donc de donner tous les moyens nécessaires, tous les outils, toutes les notices, tous les manuels utilisateurs nécessaires pour que les 25 millions sortent de ce niveau zéro infernal. Plus concrètement ? De la sécurité et de la discipline, de la culture de riz pour tout le monde, de l’eau, des routes, un bon système de santé, de la solidarité pour les plus faibles, des infrastructures et un encadrement scolaire correct.

Zay, rien qu’en faisant tout ça, un bon paquet auront déjà un peu plus de chances de s’extirper du niveau zéro et de partir à l’assaut des autres levels. De pouvoir enfin découvrir enfin ces autres levels. D’avoir enfin une chance de découvrir ces autres levels. Les chiens ne faisant pas des chats, vous pensez que ceux qui ont pu quitter le niveau 0 voudraient que leur descendance y retournent ? Non.

Voila. Pour que cette chronique ne tombe pas dans les oubliettes, je répète donc et je mets en gras ce qu’il faut en retenir : de la sécurité et de la discipline, de la culture de riz pour tout le monde, de l’eau, des routes, un bon système de santé, de la solidarité pour les plus faibles, des infrastructures et un encadrement scolaire correct.

J’autorise à copier-coller. Mais j’incite surtout à appliquer. Réellement.

En attendant, je vous souhaite de passer un agréable réveillon de Noël.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

23
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Karaoka
Invité
Karaoka

Non Elman, plutôt : Miami, Tana masoandro, buildings, vary mora, dictionnaires, kits scolaires avec tablettes, 60 millions d’arbres en un jour, des lumières et des guirlandes…. bling bling, wawawa, en veux-tu en voilà….

Lita Z.
Invité
Lita Z.

À se demander : qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter ça?
Pourquoi on est dans cette me*de? C’est la faute à qui? À l’autre mais pas à moi en tout cas. Raha maty aho matesa rahavako.
Il n’en est plus rien du fihavanana qui est actuellement une notion galvaudée, utilisée pour la compromission et même plus pour le compromis.
Le firaisankina c’est aux karana et aux chinois que ça revient maintenant, ils les ont si bien adoptés.
La pauvreté rime avec saleté (on peut être pauvre mais propre cependant, kanefa na ny rano hisasana aza izao tsy misy).
Certains fanatiques (aussi bien religieux que politiques) maintiennent les gens dans l’ignorance et freinent le développement de ce pays. Et l’ambition excessive (suivez mon regard) empêche toute forme de dialogue productif.

On peut y passer la journée pour citer tous les maux mais les mots ne suffiront pas!
Parfois je me surprend à dire : j’aime de plus en plus ce pays, mon pays, mais de moins en moins … (certains de) mes compatriotes!

N’empêche, bonnes fêtes de fin d’année à tous!

Freuu
Membre
Freuu

L’échec dans la résolution d’un problème c’est 50% dus à l’incompréhension de ce problème ou de son énoncé.
Un constat qui n’est pas analysé est en lui même un échec.

Comparer la situation de Madagascar à la pyramide de Maslow est une amorce de solution.
Amorce qui me semble a toujours échappé aux dirigeants passés de ce qui fut un beau pays !

Comme c’est la période des vœux, celui que je formerais pour le pays de ma famille choisie, est que les consciences se réveillent et que la reconnaissance des erreurs passées soit acceptée par la majorité.
Tout n’est pas négatif dans le pays, mais les éléments positifs sont portions congrues.
Il est urgent de les faire grandir, par exemple en tenant compte de ce qui existe ailleurs et qui pourrait être adapté à ce qui doit être adapté aux réalités du pays.

Bonnes fêtes à tous les Actunautes.

kof
Membre
VIP

Depuis 60 ans on joue au jeu de la pyramide. On a plutôt bien débuté, franchissant quelques niveaux au départ mais très vite on est descendu de niveau pour retourner au 0. Game over!

Ralek
Membre
VIP

Étant donné qu’on creuse,est-ce qu’on peut dire qu’on est vraiment au niveau 0?
Franchement, à la place d’ANR, j’aurais honte. J’aurais honte d’installer des illuminassions (!) Comme ça pour une poignée de tananariviens alors qu’à quelques dizaines de mètres de là, il y a un dortoir de sans-abri.
J’aurais honte de donner du jeu à quelques privilégiés alors que la majorité manque de pain!
J’aurais honte de se montrer dans un KFC alors que la moitié de la population ne sait pas ce qu’elle aura dans son assiette demain.
J’aurais honte d’inaugurer un EPP alors que des milliers d’autres sont dans un état lamentable.
Je me demande où il va passer Noël ?
S’il veut tellement copier les pays développés, pourquoi ne pas passer Noël avec les pauvres? Comme Macron qui va passer Noël avec les soldats en Opex, ou le min. Def qui passe le réveillon avec les soldats ?

Une idée comme ça… Moi président, je ferais un put**n de banquet à Mahamasina (ou un autre grand terrain, parce que bon, les fanas Barea ne seraient pas contents) pour les pauvres! Un garden party!

SAyye
Invité
SAyye

C beau tout ce que tu dis Élman. Dans 50 ans tu écrira encore ça. Dommage je ne serai plus la. Mais tu as raison. Au fait C est quoi une pyramide.
Je crois pas que les gays connaissent ça.

Hova
Invité
Hova

La solution à la pauvreté est la générosité. Les malgaches sont chrétiens sur la forme uniquement; mais pas dans le cœur. Comme disait Dieu dans la Bible:  » Ce peuple me voue un culte basé sur des traditions humaines, mais dans leur cœur ils sont loin de moi. »
Je ne suis pas du tout d’accord avec vous Elman. Si les malgaches se contentent du niveau 0 de la pyramide de Maslow, c’est parce qu’ils arrivent à peine à combler ce niveau 0.

Freuu
Membre
Freuu

Ne trouvez vous pas que 50 ans de générosité de la part des bailleurs de fonds sont restés sans effets ?
Je sais certains disent et affirment que les bailleurs ne sont pas généreux, car ce ne sont que des prêts…
Mais comme ces fonds ne sont pas bien utilisés, que la pauvreté du pays augmente sans cesse, il est évident que les remboursements ne seront jamais effectués.
En outre tous les malgaches ne sont pas chrétiens ! Et même si j’ai un grand respect pour les chrétiens et les religieux sincères, je sais que les religions ne sont pas de bons modèles économiques.

Rafangy
Membre
Rafangy

nous avons commencé à faire appel aux bailleurs de fonds en 1982 quand tout a commencé à partir en sucette

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

En outre tous les malgaches ne sont pas chrétiens

Bi culture: religieuse – culte des ancêtres avec les fahamadina et toujours vivre de la même manière que les ancêtres avec les coutume encore au 21 ème siècle sans aucunes évolutions …

Njaka
Invité
Njaka

je crois juste que comme dans la vraie vie, les babakoto font le ‘misaoty kilasy’. nous avons juste sauté le 2 et le 3 pour arriver directement au 3ème V du 3V. Et comme on ne peut plus dépasser ce stade comme on a sauté les petites classes. Donc y aura jamais de level 5

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!