Malagasy tsy mandohalika

Enfin, pas tous

Malgré la pauvreté, les difficultés, l’insécurité, le malagasy plie l’échine mais ne rompt pas. Il a les épaules voûtées mais il n’a pas encore un genou à terre.

C’est un peu la conclusion que je me suis faite lors de ma dernière descente à Analakely, pour couvrir le Carnaval de l’Indépendance. Certes il y a comme un petit air de fête sur l’avenue de l’Indépendance, mais malheureusement, tout ceci n’est qu’une petite parenthèse de pain et de jeux pour quelques jours, jusqu’au 26 juin.

Dès début juillet, les réalités reviendront cruellement aux habitants de ce pays qui fait partie des 5 plus pauvres du monde

De plus, Madagascar n’est pas qu’Antananarivo. Dans la Capitale nous avons encore un maigre semblant d’infrastructures mais imaginez dans le reste du pays ? Est-il concevable d’imaginer qu’en 2017, 20 millions de personnes puissent encore déféquer à l’air libre, les fesses en l’air ?

Pour en revenir à Analakely et à ces fêtes de l’Indépendance, les habitants de la Capitale veulent donc pour quelques jours encore mettre de côté leurs petits soucis au quotidien. On ne sait plus trop ce que cette indépendance signifie 70 ans après la révolte de nos mahery fo il y a 50 ans, mais le fait est là : nos ancêtres vivaient beaucoup mieux que nous aujourd’hui.

Certes ils n’avaient pas Internet ni la télévision mais ils avaient du pouvoir d’achat. L’essence ne coûtait pas un bras, le riz n’était pas un problème, un salaire suffisait largement à vivre correctement. Et c’est ensuite depuis le milieu des années 70 que les choses ont ensuite commencé à péricliter. Une idéologie erronée, des mentalités qui se sont dégradées, l’amiral Didier Ratsiraka, malgré ses réalisations nombreuses et indéniables, a conduit irrémédiablement ce pays à la ruine et à la pauvreté.

Certes il est facile de juger 40 ans après mais les résultats sont là, en 2017, on ne peut pas les cacher. Pauvreté matérielle, pauvreté spirituelle : l’un ne va pas sans l’autre et même si les Malgaches sont assis sur une mine d’or, ce qui est d’ailleurs le cas, si vous êtes pauvre d’esprit, vous ne réussirez jamais à comprendre que vous êtes aussi riche sinon beaucoup plus que les soit disant grands de ce monde.

J’invite ceux qui se sont accaparés cette richesse à porter une réflexion sur le futur : toutes ces richesses, tout cet argent que vous aurez accumulé, ils vous serviront à quoi quand vous serez mort et enterré ?

En l’état vous serez oublié et rayé de la mémoire collective en un rien de temps

N’est-il pas plus pertinent, et je terminerai la-dessus aujourd’hui, d’utiliser toute ce manne financière de votre vivant pour améliorer le sort et la condition vos concitoyens ? De concevoir des infrastructures pérennes pour eux ? Vous et vos milliards vous serez rayés de la mémoire collective quelques semaines après que vous serez mort et enterré.

Des gens comme le père Pedro, les gens s’en souviendront encore quelques siècles après sa mort. Car des gens comme lui refusent que les Malgaches soient à genoux.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

19
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Rafangy
Membre
Rafangy

il n’est pas donc malagasy le type agenouillé?

arivony
Membre
arivony

@rafangy,

C’est le dernier des mohicans peut être 🙂

Rainintsara
Invité

Avec Ratsiraka on avaitl’AREMA partout, Association pour la République En Marche Arrière.

Rafangy
Membre
Rafangy

@Rainintsara, pas partout parce qu’il n’y avait pas de cox arema alors que les vehivavy arema existent!hihihihihi!




Ralm
Membre
Ralm

Io ilay adala mirenireny eny Antaninarenina foana.

kof
Membre

« Des gens comme le père Pedro, les gens s’en souviendront encore quelques siècles après sa mort. Car des gens comme lui refusent que les Malgaches soient à genoux. »

Si seulement le père Pedro voulait et pouvait diriger le pays…

mclient
Invité
mclient

une petite faute: « plie l’échine mais ne rompt pas »

no name
Membre

il y a une chanson de sareraka qui disait : « Madagasikara tsy mandohalika.. marian izany.. efa mandady am.kibony aby izao ny malagasy ».. enfin un truc de ce genre

Rafangy
Membre
Rafangy

@no name, mai lui il ne rampe pas il a déjà gagné assez en cinq ans pour ses descendants jusqu’à la 5ème génération

Rakandria
Membre

@no name, c’est vrai. Quand même il faut sûon se demande depuis quand? Nisy te hampitraka a’i Madagasikara fa betsaka no tsy tia, halako bika tsy tiako tarehy, ory hava-manana, nefa indrisy, izao isika izao, vao maika mikororosy fahana, nanomboka ny 2009, ahiako mbola hitohy, ary miha maro no lasa adala noho ny tsy fisiana, tsetsetra tsy haritro iny
Izao Yvon ct moa sa cst tsy heno intsony, d inona indray izao ny vaovao manerana ny tany, ny nosy mantsy e




angelikademada
Membre

Et pourtant Madagascar possède la plus grande richesse du monde: par exemple, saviez-vous que les forêts de Madagascar concentrent à elles seules 98% des palmiers connus au monde…
Je ne parlerai même pas des orchidées et autres espèces endémiques de la faune et de la flore qui sont uniques au monde.
Si cette richesse était exploitée de façon intelligente et non pas laissée à la disposition des babakoto qui s’en servent pour construire cases et pour couper car ils n’ont rien d’autre à faire et que c’est inscrit dans leurs gènes qu’il faut nettoyer la nature de tout ce qui est vert afin de garder un sol nu…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!