Mba tongava saina amin’izay daholo tenisany !

merci Dama an 🙂

Je ne pensais pas que l’annonce de la candidature de Dama de Mahaleo allait provoquer autant de commentaires, c’est donc l’occasion toute trouvée de poser la question sur la table : « Quel type de Président on veut » ?

Le premier constat est que vous êtes de moins en moins nombreux à croire au mythe du messie providentiel et c’est tant mieux.

Car combien de fois avons nous été déçus dans ce pays par un profil qui s’annonçait prometteur, et puis une fois à l’oeuvre, le profil a brusquement fait psschh, comme un vulgaire ballon de baudruche ?

Et puis arrêtons également avec ces prétendues hautes études et autres hautes qualifications. Certes pas plus tard qu’hier je faisais encore l’apologie de Polytechnique en France mais même un polytechnicien qui se retrouve Président de la République à Madagascar suffira-t-il ? La réponse est dans la question et c’est clairement non.

Pourquoi ? Car au pays endémique, ça ne se pas passe pas comme dans n’importe quel autre pays au monde. Déjà, nous sommes quasiment le pays le plus pauvre au monde, avec près de 9 habitants sur 10 qui vivent avec le fameux dollar par jour.

Donc toutes les brillantes théories apprises à l’étranger ont très peu de chances de fonctionner ici, si elles sont appliquées telles qu’elles, sans discernement. Oui à Polytechnique on vous apprend à raisonner différemment mais ça servira à quoi au pays endémique où la moitié de la population defeque encore à l’air libre ?

Donc oui, déjà il faudrait quelqu’un qui connaisse parfaitement ce pays, ses tares, ses lacunes, ses retards. Oui un sociologue comme Dama, pourquoi pas. Et Bekoto à l’agriculture ou à la population, pourquoi pas aussi.

Mais connaître la population, la société malgache, ne suffit pas. Encore faut-il être à même de proposer des solutions. La fameuse vision dont je n’arrête pas de parler.

Marc Ravalomanana, quoi qu’on puisse lui reprocher, avait cette vision. Le Madagascar Action Plan était un bon projet de société, mais après, ça n’est pas allé à son terme, nous connaissons tous ce qui s’est passé par la suite.

Revenons aux qualités que notre Président idéal devrait avoir. La vision donc, mais aussi être capable de penser au cheminement tortueux pour la réaliser. Car si c’était aussi simple cela se saurait non ?

Donc de l’intelligence mais aussi la persévérance voire l’opiniâtreté pour avancer. Arriver à composer avec tous ces requins, le panier de crabes. Sans oublier la multitude d’intérêts financiers ici et là.

A ce propos, on m’a raconté l’histoire de ce polytechnicien (bah tiens) malgache qui s’est présenté à une élection législative il y a de nombreuses années. Évidemment, il n’a pas été élu, et toc, monsieur s’est mis à bouder, vexé comme un pou ! Très mauvais exemple de manque de persévérance et d’opiniâtreté car si dès le premier obstacle on jette les gants, les 5 ans risquent d’être longs, très longs.

Or justement, pour un vrai Président bosseur, il comprendra tout de suite que 5 ans, ce n’est rien du tout, et que chaque jour qui passe est d’une importance capitale ! Le CDD de 1825 jours passera à la vitesse de la lumière et chaque jour compte, samedi et dimanche inclus. Oui, nos fameux angady, b*** et couteau, dès le premier jour du mandat. N’est-ce pas monsieur Rajaonarimampianina ?

Et enfin, et non des moindres, l’honnêteté et l’intégrité. Nous avons dans le troupeau beaucoup de beaux parleurs, de critiqueurs, de grandes gueules mais qui, une fois arrivés au pouvoir, se révèlent pire que ceux qu’ils critiquaient. Ou tout du moins tout aussi inefficace. Et pleurnicher ne fera pas avancer le schmilblick, même si on roule en V8.

Pouvoir = 3V et ça vous change un homme  ! Ou une femme aussi d’ailleurs. Donc quand on vivait par exemple avec un dollar par jour, quand on se retrouve à devoir gérer des milliards de dollars, ça peut monter à la tête n’est-ce pas ? Oui, le pouvoir ça peut rendre fou et j’en connais un paquet qui sont vraiment devenus fous après y avoir goûté. Tous les soirs à forniquer avec une poule différente, ça laisse des séquelles forcément.

On pose souvent la qualité du patriotisme comme condition. Mais ça veut dire quoi le patriotisme ? En wikipediant, on tombe sur la définition suivante : « Le patriotisme désigne le dévouement d’un individu envers son pays qu’il reconnaît comme étant sa patrie. »

Personnellement je ne me sens pas patriote pour un sou. La preuve j’évite Air Mad. Mais je suis Malgache et ça me fait mal de voir mon pays dans un tel niveau de délabrement. Beaucoup d’étrangers en France sont fiers de leur pays et ils sont intarissables sur le sujet.

Pour ma part, je me fais tout petit car il n’y a aucun motif de fierté pour le moment à parler de Madagascar. C’est bien simple, à part la pétanque, nous sommes dernier partout et c’est comme ça, il est inutile de s’en offusquer.

Un pays dont la Capitale n’a même pas le moindre feu tricolore. Dont les routes sont d’un autre siècle. Où on attaque les gens comme du temps des diligences au far-west. En tuant, violant, coupant les mains. On était au Moyen Age, on continue de creuser et d’avancer .. vers la barbarie préhistorique.

Et où la population vit donc encore comme des bêtes. Et ça c’est inacceptable.

Mba tongava saina amin’izay daholo tenisany !

Voila, c’était le petit coup de gueule du jour en 900 mots, pondus en 14 minutes. J’ai dit. A vous maintenant 🙂

elman

Digital Native Allez on y croit !

71
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Lesabotsy
Membre

Comment rendre moins bête une population à majorité…foza ? Vaste programme, dirait De Gaule.

Exemple : tout le monde a « oublié » ( amnésie collective ) que le hvm est issu du mapar et que le mapar a créé le hvm !!!

Fa ny habadoana no lehibe indrindra é.

gerard
Membre
Gold

Pourquoi voterai(s) je Dama…. ? (si j’avais le droit de vote!) 🙂
Quelles sont les qualités pour occuper légitimement la fonction présidentielle ?
avoir fait des études en rapport avec les problèmes posés, Dama est diplômé en sociologie
avoir démontré son honnêteté, et ne pas trainer de casseroles
être proche du peuple
avoir déjà occupé un mandat national
pouvoir être considéré comme un ray aman dreny et savoir aussi se faire entendre des jeunes
disposer du charisme nécessaire pour être écouté de tous les Malgaches
pouvoir dépasser tous les clivages pour incarner le peuple malgache dans sa diversité.
Être profondément attaché à son pays
ne pas appartenir à cette caste de politiciens mercenaires déconnectés des réalités malagasy et seulement assoiffés d’argent,
les plus grands maux de ce pays se nomment corruption et trafics, bois de rose, or , saphir, jeunes filles, tout à été bon jusqu’à ce jour pour enrichir les malfrats qui gouvernent, ou rodent autour des gouvernants
Dama me paraît la personnalité la plus à même de vouloir, et pouvoir faire le ménage nécessaire

Ralek
Membre
VIP

J’espère juste qu’il aura le soutien de certaines personnalités politiques dans leur élan de sagesse. oui, je rêve mais on ne sait jamais. Si certains influenceurs ont un peu de jugeote et ravalent leur fierté, on pourra avancer.
Car à mon sens, c’est le seul qui est le plus loin des magouilles et chasseurs de chaises et 3V.
Il a connu la gloire, il a connu le pouvoir, il n’est jamais tombé dans ce piège.
je pense voter pour lui.




dep
Invité
dep

et il connait Madagascar et sa population jusqu’au fin fond de la brousse.

mpijery
Membre
mpijery

un petit bemol, il me semble trop à gauche à mon goût (d’autres peuvent l’apprécier pour ça aussi)

Ralek
Membre
VIP

Qu’est-ce que vous entendez par gauche? Car à Mada, la notion de gauche droite est un peu flou.
C’est n’est pas un marxiste quand même. Il est peut-être humaniste.

Rafangy
Membre
Rafangy

republique humaniste et ecologique? deba c’est toi Ralek?

gerard
Membre
Gold

est ce que il existe une « droite », et une « gauche » ici
un seul parti qui expose un programme, comme le voudrait Elman ?
les « écologistes » peut être ?

kof
Membre

Si si, il est existe une droite et une gauche à Mada. Les politiciens de gauche ont la poche gauche plus large et plus profonde que la poche droite et vice-versa. Les centristes sont les plus malins car ils ont les 2 poches identiquement grandes.




Rafangy
Membre
Rafangy

hihihihi!

Ralek
Membre
VIP

ahahaha!! Merci pour le fou rire! je ne l’ai pas vu celle-là!

dep
Invité
dep

Ce ne sont pas des centristes, ce sont les hommes du « milieu ».

mpijery
Membre
mpijery

C’est vrai que ce n’est pas aussi tranché qu’ailleurs, mais ça se voit à la propension à subventionner à gauche et à droite (juste un exemple)

kof
Membre

Pour ma part, je me fais tout petit car il n’y a aucun motif de fierté pour le moment à parler de Madagascar.

Tellement pareil pour moi. Je ne suis pas fier de mon pays, je ne suis pas fier de mon peuple, je ne suis pas fier de moi en tant que Malgache car je vis parfois mon exil comme une « fuite ». C’est tellement facile de « réussir » dans un pays comme la France. Mais aurais-je « réussi » au milieu de la médiocrité malgache? Aurais-je élevé, ne serait-ce qu’un tout petit peu, la moyenne du pays? Je me plais à me dire que oui mais rien n’est moins sûr tellement l’environnement vous cloue au sol.

Jojo
Invité
Jojo

Mon profil idéal du président serait un homme (et oui pas une femme, c’est mon opinion), qui oserait se salir les mains, aller lui même nettoyer l’avenue de l’indépendance, en forçant les ministres et tous les responsables, après les périodes de fêtes comme aujourd’hui pour montrer l’exemple. Il se doit d’être un modèle, un héros pour la nation. Il réunirait tous les ministres et les hauts fonctionnaires au palais d’Iavoloha après la formation de son gouvernement, et ordonnerait la mise en vente aux enchères des V8 et autres véhicules bling bling de l’état et financerait un projet phare (agriculture, énergie, éducation, santé).
Mon président idéal instaurerait et ce, dès les premiers jours de son mandat, un véritable système, qui sanctionnerait illico-presto les incompétents, ce qui rendrait sa noblesse à la fonction publique.
Mon président idéal, n’aurait pas besoin de la HCJ, il mettrait tout le monde sur le même pied d’égalité, un PM, un ministre, un député, président du sénat ainsi que le président sera tout aussi justiciable au même titre que mon gardien.
Mon président idéal mettrait tous ceux qui ont ruiné le pays derrière les barreaux , ou dumoins récupérerait ne serait-ce qu’une partie des abus et détournements et celà sans aucune distinction, même si son beau-père était ministre avant et qu’il a fait des abus… hop… tribunal et sanction.
Mon président idéal exigera un retour sur investissement de toutes les dépenses dépassant une certaine somme (300.000.000ar) de l’état dans un projet ou une infrastructure.
Mon président sera tellement intransigeant et strict, que le nombre de CV qui postulerait comme ministre fondrait comme neige au soleil. Ce sera une fonction qui fera peur et non plus considérée comme une aubaine par tous.

Très chèr Elman, j’ai dit.

Ralek
Membre
VIP

Je ne sais pas pourquoi ça me fait penser à une vidéo de Poutine qui demande pourquoi certains de ses ministres occupaient des fonctions de directeur de centre de recherche de jenesaisquoi.
Bref, il a fait comprendre que les 2 boulots de responsabilité comme ça c’est impossible, alors il doit choisir.
Bref, je suis d’accord.

sarah
Membre
sarah

qu’est-ce que vous avez contre les femmes?

Fort-carnot
Membre
Fort-carnot

Dama est un technicien à mon sens, il est peut etre là pour réveiller la conscience des gens mais pas pour briguer le mandat. C’est une personne qui connait le monde social et culturel malagasy donc capable de diriger de bons projets adaptés.
Les gens pensent que le développement c’est réparer ou construire les infrastructures mais c’est faux: ça passe d’abord par la culture. Nous ne pouvons pas faire des projets s’ils n’y a aucune visibilité commune à court, moyen ou long terme. Je le vois bien en tant que ministre.
Pour ses détracteurs, il n’est pas irréprochable comme tous mais au moins a une certaine capacité à mettre les gens d’accord. Mahaleo n’a pas d’identité ethnique ni couleur, tous les chantent même les gamins d’aujourd’hui qui ne savent pas leur histoire.
N’oublions pas que c’est un artiste engagé depuis plus de 40 ans et à qui on apprendra rien de plus.




Teddy
Membre
Teddy

Je vois plutôt en Patrick Raharimanana un projet de société cohérent et réalisable….sincèrement! Dama, quant à lui, doit rester un conseiller ou ministre de l’éducation!

Ralek
Membre
VIP

La seule qualité que je trouve à ce monsieur Raharimanana, c’est la volonté, ça on ne lui enleverra pas.
Il montre des projets sociaux sur sa page facebook (et j’en ai lu de ses publications). Mais personnellement, je trouve que ça manque de fond.
Il dit avoir voyagé de le monde, mais n’a pas approfondi comment fonctionne ce qu’il a visité.
Visiter et vouloir copier ce qu’il y a ailleurs n’a pas de sens si on n’a pas trouvé, approfondi et résoudre nos problème tout en s’adaptant à la réalité sur place et en prenant en compte les risques!
Patrick Raharimanana est trop naïf à mon goût, on a l’impression que tout se fait en un claquement de doigts pour lui.




Raitra
Invité
Raitra

Le patriotisme c’est comme l’amitié. C’est quand on a un problème qu’on reconnaît ces vrais amis. Il ne faut pas attendre qu’on soit enfin fier de son pays pour devenir patriote et il n’est jamais trop tard.
Pour Dama, je pense qu’il serait intéressant de voir de plus pré ses programmes si des fois il aura tendance à trop virer à gauche comme je le crains mais s’il a de bons projets ce sera au niveau de la mise en œuvre et des recherches de financements qu’on va encore une fois regretter dada. De plus si sa probité est avérée, a mon avis il va avoir du mal à négocier avec les bailleurs qui sont loin d’être des altruistes.
Je pense qu’on n’a plus les moyens d’essayer une nouvelle personne. Donc le plus judicieux dans l’immédiat, c’est quelqu’un qui a fait ces preuves et on en arrive évidemment à Ravalomanana et son MAP 3 car il a eu assez de gifles pour ne pas refaire les mêmes fautes. Dama serait très bien en tant qu’influenceur de conscience. Sa mbola handresy ny tolona tenisany ?

zo.zefa
Invité
zo.zefa

Oui, izahayisany efa tonga saina, fa mbola tsy afaka mitondra firenena aloha hatreto.

Ianona
Membre
VIP

ce qu’il faut, c’est quelqu’un qui ait des couilles!

Quelqu’un qui ne fait pas de compromis, un binaire, 0 ou 1, qui ne tombe pas dans le copinage. Une personne qui sache se faire respecter et qui respecte les autres, qui ose taper sur la table, mais qui ne va pas aussi se croire non plus le roi du monde une fois au pouvoir.

Ralek
Membre
VIP

Pour le 1 ou 0, s’il est con… On sera dans la merde aussi.
Plutôt quelqu’un qui sait écouter les bons conseils.

angady
Invité
angady

le problème c’est que les électeurs sont très mal renseignés, et la société très mal organisée. nous vivons dans l’anarchie totale et il est quasiment impossible d’avoir quoi que ce soit de cohérent pour que des élections représentent un réel choix du peuple à s’établir une politique pour s’assurer un meilleur avenir. Au mieux, choisir une personne qui semble potable pour briguer un mandat présidentiel, mais on le sait, ça ne donnera rien et on réclamera encore sa démission pour incompétence ou toute autre excuse.
pendant ce temps, le monde, lui, il avance, il change, il évolue et les enjeux ne sont plus à pouvoir remplir son bol de riz pour subsister. et pourtant dans bon nombre de ces pays du monde, il y a des juges et des ministres corrompus et incompétents. alors posons-nous la question de savoir où est la faille.
selon moi, la solution est unique: la mobilisation citoyenne. pas juste une belle formule idéaliste pour faire miroiter un bel avenir où l’argent coulerait à flot, mais bien de se salir les mains. comme le dit si bien elman, « Mba tongava saina amin’izay daholo tenisany », il est temps de réaliser que Dieu ne nous aidera plus car il en a déjà trop fait pour nous. éliminez tous les parasites de vos vies concentrez vos efforts à faire évoluer votre entourage de toutes les manières possibles, en mettant en place des choses qui durent.




Niomanina
Membre

Je pense que pour éviter de perdre le temps, les candidats à l’élection présidentielle doivent présenter des deadlines pour chaque partie de sont programmes quelques soit les circonstances, aucune excuse n’est valable.

Par exemple, je supprimerai les délestages en 3 mois.
Ce programme sera donné à la haute court ou un organisme spécialisé.
Une fois le délais passé, si le programme n’est pas accompli, il sera tout de suite viré pour incompétence et le candidat de deuxième place monte et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il y ait un qui termine les 5 ans.

dep
Invité
dep

on a un deadline pour la mise en place de la HCJ. Le président n’est toujours pas viré.

Arsu
Membre
Arsu

j’ai rigolé sur le titre! je ne pensais pas qu’Elman pouvait parler comme cela?

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!