Merci au Ministère de la Culture

Aujourd’hui j’en ai eu marre de rédiger une énième chronique sur quelque chose qui ne marche pas au pays endémique, j’ai eu envie d’écrire sur quelque chose de positif dans cet océan de problèmes et de dysfonctionnements.

Et les seules qui trouve grâce pour le moment à mes yeux ce sont les actions … du Ministère de la Communication et de la Culture.

Non je n’écris pas un article sponsorisé et je ne suis pas actionnaire chez eux : comme tout le monde j’ai des yeux pour voir ce qu’ils font ou qu’ils tentent de faire et j’ai eu envie de les encourager car enfin on voit quelque chose qui va dans le bon sens dans ce pays ces 7 derniers mois.

Alors, qu’est-ce qui a donc tapé dans les yeux de l’elman ?

La lecture

D’abord cette volonté visible du Ministère à oeuvrer pour la promotion de la lecture. Oui d’accord on est à l’heure du smartphone, de l’internet et de tout le tralala mais désolé, pour moi la lecture papier est un élément essentiel dans le bagage intellectuel de tout un chacun.

Lire des mots, des phrases, prendre connaissance d’un récit, d’une histoire, élargir ses connaissances, tout ceci contribue efficacement à enrichir cette fameuse culture générale qui manque cruellement chez nous. Des livres j’en ai lu des milliers, je sais donc de quoi je parle. Donc quand je vois des bibliothèques et autres trano-boky fleurir, je ne peux qu’applaudir et encourager.

Quoi d’autre à l’actif de ce Ministère ?

La culture

La promotion de la culture malgache, les 90 ans de la troupe Jeannette, le hiragasy à l’Hôtel de ville, la musique, la sensibilisation aux Arts sous toutes ses formes, et ce aux 4 coins de Madagascar, alors là je dis franchement bravo.

Tout le monde sait ici que je n’ai pas le compliment (politique) facile mais tout le monde sait aussi que quand j’estime que ça va dans le bon sens, j’ai l’honnêteté intellectuelle de le dire.

On portera également à l’actif de ce Ministère sa démarche « Tagnamaro », qui consiste à faire appel à des bonnes volontés d’une localité pour accomplir une tâche bien précise : le nettoyage des rues, ou encore la construction d’une petite infrastructure et bien d’autres choses.

Au service du public

Bref, voila un Ministère.. et une Ministre qui mouillent la chemise ! Ça correspond tout à fait à ma propre conception de la mission ministérielle, à savoir y aller avec sa b*** et son couteau : on fait avec les moyens qu’on a sous la main, on est créatif et on invente des activités qui font honneur au Service public et à son mandat, et pour cela, on travaille d’arrache-pied (inutile d’être devin pour savoir que c’est le cas), bref, on se rend vraiment utile à la population.

Dans le même temps, ils arrivent également à avancer sur les épineux sujets de la cybercriminalité et du Code de la Communication, en prenant la précaution d’adopter une démarche inclusive, et qui, pour le moment, semble porter ses fruits.

Bref je m’arrête là car sinon ce lancer de fleurs à profusion risque de devenir éminemment suspect. Bien entendu, tout ceci n’occultera pas les immenses problèmes du moment (eau, électricité, insécurité, etc.) mais quelque part, ça donne un peu de baume au coeur de voir qu’il existe quand même des gens dans ce gouvernement qui essaient de changer les choses à leur niveau.

En espérant aussi que cet article serve d’electrochoc aux autres Ministères un peu endormis, et que piqués dans leur amour-propre avec une pointe de jalousie, ils se réveillent de leur léthargie. Mais attention, un jeté de fleurs de l’elman ne s’obtient pas comme ça, il se mérite et il faut rudement bosser pour l’avoir. Et il est inutile de me contacter pour me soudoyer, comme je l’ai déjà dis, j’ai des yeux pour voir.

elman

Digital Native Allez on y croit !

46
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Njaka
Invité
Njaka

Moi aussi je dis bravo.
Elle n’est pas forcément ce que l’on croit.

Soso
Invité
Soso

Cette fois, je ne suis pas d’accord avec vous, Elman. Pour moi, fietsiketsehina sy vava no betsaka. Il ne faut pas se laisser berner dans la com. Et la com, oui, ils savent faire. Quant aux missions, c’est autre chose. Exemple: tagnamaro, c’est l’HIMO. On change de nom et hop!…. En plus, ce n’est pas du ressort de la culture de nettoyer les rues…..

Njaka
Invité
Njaka

On peut faire de l’hygiène une culture.

L’himo c’est payé comme seecaline,tagnamaro c’est juste de la volonté gratuite.

barman
Membre
Actif
barman

Il me semble avoir entendu que tagnamaro c’est pas de la volonté, ce serait obligatoire pour les fonctionnaires.

ramatoa
Invité
ramatoa

oui, je le confirme.
mais en ce moment, est-ce que ça continue ?




Soso
Invité
Soso

Njaka>> Si on part de la logique où l’hygiène, c’est de la culture; tout peut être culture. La santé est une culture, la gouvernance est une culture,…manger est une culture, pisser est une culture, …, tout est culture. Et la culture finit maintenant à l’incitation au volontariat pour des affaires d’hygiène. Et le plus grave, c’est que vous adhérez à l’idée (elman, y compris). C’est du foutage de gu**le aux vrais gens du métier.

La fois où Madagascar avait un ministère de la culture digne de ce nom, c’était à l’époque du binôme Tsilavina Ralinindimby et Elie Rajaonarison. Oui, ça c’était un vrai ministère de la culture pilotée par des gens compétents du domaine et passionnés.

Mais là, à dire bravo, pitié mes amis, pitié! Je vais être très directe, pour une fois, et désolée mais c’est du n’importe quoi. Prenez un peu de recul et si vous ne connaissez pas le domaine, ayez la culture de vous cultiver d’abord avant de parler de culture. Zay, vita!

Njaka
Invité
Njaka

Calme aloha e, tailavina kavin’ila sy NY rova may ve?

Lalatiana, bravo. Na tsy fall aza I soso.

Soso
Invité
Soso

Njaka> 🙂

RATSIMBAZAFY
Invité
RATSIMBAZAFY

Soso, moi je dis merci à ceux qui agissent. Au moins, ils agissent. » Ny manao ihany no mahazo kihana » Typique de chez nous ça. ☺️

ramatoa
Invité
ramatoa

himo et tagnamaro sont deux choses différentes
Himo : service payant
Tagnamaro : service gratuit

ramims
Invité
ramims

oui, beau travail, une belle étape pour la culture malagasy, ceci étant dit, il faudrait en profiter pour approfondir un peu plus sur l’histoire de mada, comme par exemple quel ont été les bonne choses autant que les mauvaises chôses que nos illustres personnages historiques ont fait pour le pays, ça changera de la démagogie habituelle qu’on entend sur certains radios, surtout celle de la BM, cette Belle Madame

Ianona
Membre
Gold

Tant qu’on parle d’Histoire, rééditer aussi « Tantaran’ny Andriana » (Le livre des rois en français je crois).




ramims
Invité
ramims

et moi d’insister aussi sur l’histoire de la république, comme par exemple, les universités qui ont été construites, les CSB II, les routes, ça changera le classique discours d’amateur comme quoi madagascar n’a jamais avancé, rien que le fait que certains de vous qui ont de haut postes et qui ont obtenu des diplômes dans ces universités, ayez un peu de culture et de reconaissance,

Roger
Membre
Roger

La future Première Ministre …. 😉

Ianona
Membre
Gold

ou future Maire de la CUA.

Soso
Invité
Soso

Maire de Tanà??? Pitié!




ramims
Invité
ramims

il y a des limites aux plaisanteries

Njaka
Invité
Njaka

Non, plus gros que ça

Ianona
Membre
Gold

Pas seulement le ministère de la Culture, mais on sent une infime progression dans la gestion du pays. Ce n’est pas satisfaisant à 100%, certes, mais le coût de la vie s’est +/- stabilisé, la qualité des soins dans les hôpitaux s’est amélioré et on ne retrouve pas le kolikoly systématique chaque fois qu’on doit faire quelque chose. À côté il y a les villes qui sont sales et qui puent, la jirama et ses delestazy récurrents, mais bon, je sens qu’on va dans le bon sens.

Soso
Invité
Soso

J’espère que vous ironisez en parlant de progression de la gestion. Si non, c’est vraiment grave, docteur.

Ianona
Membre
Gold

non, non, c ce que je vis, c mon ressenti, je ne blague pas, et c pas mon genre de lancer des fleurs pour le plaisir ou pour le lèche botte.

sarah
Membre
sarah

le kolikoly bat son plein par contre dans le domaine où je travaille, des autorisations que l’on bloque ou des procédures très très allongées pour faire cracher de l’argent au promoteur.




rnaivos
Membre

Autre point vraiment positif aussi :
lors de mon passage sur place, les gendarmes et policiers qui font les PR (police de la route) sont moins gourmands qu’avant. Sur l’axe Tana-Nosy BE- Diego- Tana on a été controlé à chaque entrée et sortie d’une ville mais une seule fois le chauffeur a du payer un backchish pour une sombre histoire de papiers pas conforme auquel ils ont menacé d’une immobilisation du véhicule … donc sur ce point aussi bravo au gouvernement et pourvu que ca dure.

Par contre, le service des passeports du ministère de l’intérieur n’en parlons pas. D’ailleurs nous avons decidé de ne plus renouveler nos passeport malgache à cause de ce problème mais aussi des tonnes de papiers qu’ils exigent pour le renouvellement.

Despote
Membre

Pour ma part, je reste mitigé. C’est vrai qu’en étant habitué à nager dans cet océan de médiocrité, ça a l’air vachement encourageant de voir des gens qui bossent vraiment, qui essaient de rehausser le niveau. Mais de l’autre côté, je ne vois pas pourquoi on devrait se montrer aussi dithyrambique dès qu’ils font bien leur job. Ils sont payés pour ça nan ?

Miserana
Invité
Miserana

Pouvoir lire c’est bien. Je dirai même très bien. Une idée dans ce domaine de la culture aussi c’est de promouvoir la littérature malagasy. En attendant les nouveautés, on pourra améliorer la qualité des existants (Lala sy Noro par exemple …) en plus vous avez le pouvoir de le faire (injet et cie). La principale raison c’est de donner tous les moyens pour préserver le reste de ce qu’on a (cplafaute des technologies mais de l’utilisation à mon avis qui devient une mode et qui restera au final: ‘za kun ku, #lol’).
Question ouverte, pourquoi les gasyporas ont du mal à enseigner leur langue à leur progéniture contrairement aux chinois, coréens, et autres? Une des pistes pour moi c’est le manque de support (livres, bande dessinée, …)
Pourtant, qu’est ce qui nous empêche réellement pour les avoir? Les talents? La volonté? Initiatives?

rnaivos
Membre

Question ouverte, pourquoi les gasyporas ont du mal à enseigner leur langue à leur progéniture contrairement aux chinois

Ce n’est qu’une question de Volonté et de perseverance.

Les livres peuvent aider à apprendre à écrire la langue mais pas parler. Pour Parler, Il n’y a que la volonté des parents qui est la base, en parlant en malgache avec eux et en leurs demandant de repondre en malgache.
Je suis bien placé pour l’affirmer, mes enfants parlent tous malgaches (avec un petit accent quand même 🙂 ) alors qu’il y a parmi eux qui ont quitté le pays à l’age de 1 an et même né ici.

Maintenant, j’avoue qu’ils ne peuvent pas écrire en malgache car on ne leurs a jamais mis des livres en malgache entre les mains.




Miserana
Invité
Miserana

Pour l’instant, les miens parlent malagasy aussi mais ils ont du mal depuis qu’ils sont scolarisés. Pour nous amis franco anglais ou chinois ou coréen, ils ont beaucoup de support dans leur langue et ils ont beaucoup d’avantages et de faciliter à maintenir le cap.

@elman: Fimpima est loin de nous. On est entre la mer et les champs pas Élysées.

Vzmb
Membre

Ministère de la Culture : je ne sais pas s’il est encore parmi nous ou non, mais serait-il possible de discerner le prix du « meilleurs bassiste de l’année » au bassiste de la chanson « Kotrobaratra » du feu Bruno Raisner? je veux dire « bassiste de l’année de sortie de la chanson » (la version sur le support disque vinyle des années ’70).
Si on isole ce qu’il a réalisé dans cette enregistrement là! c’est du truc de ouf pour l’époque.
bon! avis perso mais j’espère que c’est pas un cas isolé 😉

mpijery
Membre
mpijery

Avec la batterie, le son des basses des chansons kaiamba en général étaient particuliers. Mais j’avoue que je n’ai pas fait attention à cette chanson précise. Je vais l’écouter dès ce soir 🙂

The Man
Membre
The Man

Il parait que les « mamim-bahoaka » sont à la recherche d’un(e) candidat(e) idéal(e) pour (re)prendre le règne de la CUA. Peut-être qu’ils l’ont trouvé en la personne de la ‘tite dame, qui est de surcroît une candidate malheureuse lors des dernières échéances. ‘Tite dame semble bien jouer le jeu de la pré-campagne en attendant la confirmation (ou non) de sa candidature. Attendre et voir.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!