Microsoft reconnaît l’importance des tablettes tactiles

Le Kinect, l'accessoire qui a sauvé Microsoft

Microsoft avait plus ou moins minimisé « l’importance » des tablettes tactiles et vient de constater implicitement l’erreur de son a priori, au cours de la présentation de ses résultats annuels. Le géant de Redmond s’était effectivement rendu compte que sa division PC ne « pesait » plus au niveau de son chiffre d’affaires annuel.

La firme de Redmond vient de dévoiler ses résultats annuels, il y a de cela quelques jours. Le constat est sans appel, la division Windows, le système d’exploitation pour PC et non la déclinaison mobile, a considérablement souffert de la montée en puissance des tablettes tactiles, qui se veulent être de plus en plus des alternatives aux ordinateurs nomades. Heureusement pour Microsoft, sa division Divertissement et périphériques a enregistré une performance conséquente, lui permettant d’accuser un CA à la hausse. Le directeur financier de la marque, Peter Klein, en charge de cette présentation, a reconnu que la tablette tactile a fortement porté préjudice aux ventes des netbooks, notamment lors des fêtes de fin d’année. Pour rappel, cette éventualité était déjà prédite par de nombreuses études de marché réalisées avant cette période cruciale. Cette baisse de popularité des netbooks auprès des consommateurs a bien entendu impacté sur les ventes de son tout nouveau système Windows 7.

Pour en revenir aux résultats chiffrés de la maison Windows, présentés il y a quelques jours, le chiffre d’affaires de la firme a connu une hausse de 5%, passant à 19,95 milliards de dollars contre 14,5 milliards l’année précédente. Près d’un tiers de ce CA représente le bénéfice net du groupe de Redmond, soit 6,63 milliards $. Pour ce qui est des performances économiques de la division système Windows de Microsoft, elles ont chuté de 29% ramenant le chiffre d’affaires à 3,68 milliards d’euros alors qu’il était de 5,05 milliards, l’année précédente. Quant au bénéfice généré par cette division, il a baissé de 39% puisqu’il n’est plus que de 2,37 milliards €. Comme il a été souligné supra, c’est la division Divertissement et périphériques qui a sauvé Microsoft, plus particulièrement le Kinect et l’OS embarqué Windows Phone 7. Le dispositif de contrôle par le biais de la détection de mouvements, dont 8 millions d’exemplaires ont été écoulés en seulement 2 mois, a considérablement boosté les ventes de la console de la marque, qui font état d’une progression de 21%. En tout, les appareils de loisirs et de divertissement de Microsoft ont accusé une hausse de 55%, ramenant leur chiffre d’affaires à 3,70 milliards de dollars.

La suite bureautique Microsoft Office reste l’une des meilleures sources de bénéfices de la firme. En effet, cette suite logicielle a enregistré un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de dollars, soit une hausse de 24%. L’annonce de la firme de Redmond d’orienter la prochaine version de son système d’exploitation sur l’architecture processeur ARM laisse donc présager que le groupe se décide enfin à prendre au sérieux les tablettes tactiles.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!