Non mais sérieusement, ça sert à quoi toutes ces « aides internationales » ?

Quand j’étais encore à Tana, il y avait une grille – photo FB

Je regarde toutes ces aides que l’on reçoit de la « Communauté internationale » depuis des décennies et la question qui me vient à l’esprit c’est : « Pour quelle finalité ? Pour quelle utilité » ?

Des dizaines de millions de dollars par ci, voire des centaines de millions de dollars par là, c’est très joli, on se congratule d’auto-satisfaction mais encore une fois, pour quels résultats palpables, tangibles, concrets, pérennes ?

Dans un an on ne verra plus ça ? J’ai des doutes

Des millions de $ pour le sud, et après ? Et après, dans un an, de nouveau ces mêmes scènes, ces gens qui vivent, qui s’abreuvent comme des animaux et qui mangent des cactus ?

Des millions de dollars pour réhabiliter telle route… mais depuis l’indépendance, cette route a été réhabilitée combien de fois ? 3 fois ? 4 ? 5 ? Plus ? Personne n’a compris que ce n’était pas la route le problème mais plutôt l’absence totale de réflexion sur l’évacuation des eaux, qui va donc bousiller la route ? Kofin’ny riaka comme on dit ? Prenez juste la route de Foulpointe ou celle de Vatobe 67ha, c’est exactement cela.

Ces millions de dollars, milliard même, ne sont en fait que du pognon de fonctionnement. De tentative de fonctionnement même pourrions-nous dire, pour tenter de réparer et bricoler un système devenu totalement obsolète, has been, qui n’est plus au goût du jour. Exactement à l’image de la Jirama qui utilise encore aujourd’hui du matériel des années 60, que l’on bricole aujourd’hui en mode Mc Gyver.

Jirama : nous sommes bien en décembre 2020

C’est un peu comme feue ma petite hdi. Oui ça marchait encore bien, aucun problème moteur ni mécanique. L’entretien d’une bagnole, votre humble serviteur possède quelques notions en la matière 🙂 A Madagougou, alefa, mbola mandeha tsara io e, mbola milamina be rams a. Ici en France bah non, c’est dépassé, c’est obsolète, c’est polluant, ça attaque la planète, ça ne passe plus le contrôle technique, ça a plus de 15 ans, il est temps de l’envoyer à la casse, il est temps de changer. Bref, on ne tire pas sur la corde, on n’attend pas que celle-ci casse et cause des gros problèmes, on investit, on change, on remplace tout, on modernise.

On modernise… et on essaie toujours de rendre ça joli 🙂

Pour en revenir à Madagougou, on est donc plutôt en mode réparation qu’investissement. Réparer et tenter de maintenir à flot un vieux système obsolète. On bricole la hdi jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’une épave en ruine. Désolé mais on n’ira pas loin comme cela.

Je note néanmoins avec intérêt ce projet de digitalisation à 100 millions de dollars avec la création d’un identifiant unique pour chaque citoyen malagasy. C’est une première brique intéressante, à condition évidemment que d’autres suivent ultérieurement. Donc enfin un projet d’avenir sur le long terme, mais bon, il est compliqué de parler de long terme à Madagougou, la tendance de chaque dirigeant étant plutôt de tenter d’effacer ce que son prédécesseur a realisé.

Le constat de tout ceci est que nous avons pris trop de retard dans quasiment tous les domaines. Nous nous sommes reposés sur ce que la colonisation nous a laissé, nous n’avons fait aucun investissement sur l’avenir : infrastructures, éducation, scolarité, recherches, développements…

Bref, nous sommes restés … en 1960, kay ! Et 60 ans plus tard, tout est cassé, tout tombe en panne, plus grand chose ne marche. La preuve, il te manque même 100 000 m³ d’eau tous les jours, rien que pour ta Capitale.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
9 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
erik13

Ces « aides financières » servent à aider quelques uns à acheter des V8 et à se construire des villas et des immeubles ka… ngah ny làlana azo hoanina hono e!

no name

ça sert effectivement à aider. Pour ce qui est des bénéficiaires, la listes est longue mais n’inclut pas ceux à qui ils étaient destinés.

florent

Et surtout pas ceux qui vont rembourser ces aides.

DG Scar

Si, si, il y a des choses qui marchent bien et qui avancent pour certains à Madagougou, mais ça dépend de quel coté on est

raossy

comment image Pour en revenir à Madagougou, on est donc plutôt en mode réparation qu’investissement. Réparer et tenter de maintenir à flot un vieux système obsolète.

Aussi on achète les vieux  »engins poubelle » en Europe; on les repeints en orange et hop :  »avy any @ prezidà io tompokolahy sy tompokovavy ». On a bien vu comment a fini l’airbus poubelle acheté à prix exhorbitant chez air france (bizarre d’ailleurs qu’il ne l’a pas aussi repeint en orange). Mais non, il n’a pas appris la leçon ou bien:  » aleo letsy raisina io na tsy handeha lavitra aza fa misy dollars mandeha any @ compte offshore ihany ao ambadika ao ».




idefix

Un A340 pour le week-end et l’avion de chasse pour la semaine, c’est le pied 😛

ilpensiero

ça aide a se remplir les poches, on essaye toujours de trouver un lien entre recevoir des torrents de financements et possibilité de financer des écolages mirobolantes a ses enfants

angady

1960? bin non, il faut aller plus loin que çà. malheureusement, le vazaha qui a bâti ces choses est parti avec ses compétences et la notice d’entretien. nous, on croyait que c’était là pour rester ad vitam aeternam.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!