« Nos camions mettent 15 heures pour faire Ambilobe-Antsiranana »

« Nos camions mettent 15 heures pour faire Ambilobe-Antsiranana »

« Nos camions mettent 15 heures pour faire Ambilobe-Antsiranana »

A l’occasion de la FIM 2017, la réflexion est signée M. Jean-Pierre Badano, directeur général de S2M. Le nom de Jean Pierre Badano ne vous dit sans doute pas grand-chose, et le groupe S2M non plus n’est-ce pas ?

Par contre si je vous dis « Jumbo Score » ça y est, ça fait tilt ? S2M, c’est-à-dire le groupe « Société de Magasins Malgaches » c’est donc, en détail, 3 hypermarchés à Antananarivo, et 8 supermarchés dont 6 en province.

Et, contrairement aux idées reçues quant à la participation d’une première dame dans le business, le groupe S2M est aussi le promoteur des supérettes « Super Maki », au nombre de 23 actuellement à Antananarivo. Ces supérettes Super Maki présentent une sélection restreinte de produits à destination d’une clientèle de proximité.

Donc pour en revenir aux propos du DG, leurs camions  mettent donc 15 heures pour faire la petite portion Ambilobe-Antsiranana, soit 110 kilomètres environ. M. Jean-Pierre Badano a également mis en exergue les difficultés énergétiques, le poste « Jirama » est tout simplement devenu insupportable pour le groupe au fil du temps.

Outre le sujet de l’insécurité que j’ai déjà eu l’occasion de développer, les propos de M. Badano confirment bien que les infrastructures routières ainsi que le poste énergie sont également de sérieux freins pour investir dans la Grande île. Non, les routes ne se mangent pas effectivement, mais accessoirement, comme le groupe S2M, cela permet d’employer 1185 personnes, qui avec leurs salaires, pourront donc manger à peu près correctement.

Sambava, au Nord Est

Sambava, au Nord Est

Et ce qui est dommage c’est que M. Jean-Pierre Badano caresse l’idée d’ouvrir des points de vente à Sambava mais du fait de l’état catastrophique de la route entre Ambilobe et Sambava, cela ne va tout simplement pas être possible.

 

Non ça ne va pas être possible - Photo FB FEM

Non ça ne va pas être possible – Photo FB FEM

La solution existe pourtant

Puisque la réparation ou la construction de nouvelles routes va encore prendre un certain temps, pour ne pas dire un temps certain, pourquoi l’état malagasy ne procède-t-il pas à la réhabilitation du chemin de fer ?

Démocratiser le fret pour desservir toutes les régions de la Grande île, permettre un approvisionnement correct des points de vente, créer de l’emploi, tout ceci pourrait être possible avec le chemin de fer.

Et pourquoi pas dans la foulée aussi restaurer le transport voyageur ? Après la magnifique chronique d’Alexandra Erick sur la destination Antsiranana justement, beaucoup d’internautes, de vacanciers locaux et aussi de touristes internationaux rêveraient de passer leurs vacances dans un endroit aussi paradisiaque.

Mais après réflexion, entre un taxi-brousse inconfortable et dans lequel votre taux de survie sera inversement proportionnel à la vitesse du Sprinter dans lequel vous ferez plus de 1000 kms, ou encore le billet d’avion dans lequel tout le budget vacances risque de passer, il s’avère que faire ces un peu plus de 1000 kms pour relier Diego-Suarez, très peu de Tananariviens pourront le faire de leur vivant.

Donc une option pour développer un peu plus le tourisme local dans cette partie nord de Madagascar serait tout simplement d’y faire revenir le train. Et dernier argument pour militer pour cette option : le temps de faire une étude d’une autoroute Antananarivo-Toamasina, combien de kilomètres de voies ferrées auraient déjà été posées ?

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

30
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
mangableu
Membre

Les solutions sont les chemins de fer comme vous le dites et pourquoi pas la voie maritime! Mais pourquoi ça ne démarre pas me diriez-vous? Ben parce que derrière tout cela il y a les transporteurs terrestres qui font tout pour que ça ne puisse pas se réaliser sinon c’est chômage assuré! Le fait de re transporter nos carburant via mada rail réduira déjà le prix à la pompe mais ….

babakaty
Membre
babakaty

@mangableu,Et le comble c’est que l’actionnaire de réference de Madarail Sa n’est autre que l’un des acteurs majeurs du transport routier,plutot interressé par l’immense patrimoine immobilière de l’ex RNCFM ,environ 1000 ha que de sauver le réseau ferrovière…

bena
Membre
bena

@mangableu, M. Badano (et non Badamena), il suffit d’aller faire toc toc chez le maître ou sa maitresse car il a traité des tous les maux ses prédécesseurs disant que c’est lui seul qui pourra arranger cette route avec l’UE. Comme il est au pouvoir depuis plus de 3 ans, peut que la route est faite mais comme vos camions ne sont pas équipés de gps, ils ne savent pas où est la belle route !!

Marie Madeleine
Membre
Marie Madeleine

Il est vrai que la question se pose: pourquoi L’ÉTAT ne rehabilitr-t-il pas nos voies ferrées?

Surtout que le nord est très fertile comme région (sol riche, pluvieuse, plat, facile à travailler), seul la durée et la difficulté de transport empêche les produits de cette zone de bien concurrencer ceux des autres et la concurrence favorise le développement.

Et si les populations de cette zone hésitent à travailler les potentiels qui s’y trouvent, d’autres venant d’autres régions de l’île sont de vrais bosseurs, entrepreneurs, investisseurs.

Little Kelly
Invité
Little Kelly

Tena mampalahelo. Tany Diégo aho t@ fahazazako (1ère république). Ny làlana Diégo-Ambilobe tsara be mihitsy: afaka nanao excursions aller retour dans la journée. T@ zany koa mandeha sambo (paquebots Messageries Maritimes) jusqu’à Tamatave dia train avy eo jusqu’à Tanà, périple de 72 heures. Vous rendez vous compte? Nandroso lavitra Gasikara t@ années 1960 noho izao 2017 izao.

Rafangy
Membre
Rafangy

@Little Kelly, aoka re marina e! mampieritreritra lalina mihitSy ny hoe « sao tokony tsy naka fahaleovantena tokoa ary isika tamin’ny taona 1960? »

Little Kelly
Invité
Little Kelly

@rafangy, T@ 1966-67 izahay no nisantatra ny làlana Diégo-Tanà. Mbola ampahany kely ihany no bitumées, Maromandia sy Soafia mbola niampitàna bac.Kofmad no kompaniam-pitaterana. Tsy nila 4×4 fa reny car super goélette ireny. Entre 24h et 36h de route. Andrasana hiakatra mantsy ny rano izay vao miampita ny bac.

Rafangy
Membre
Rafangy

@Little Kelly, 24 ka hatramin’ny 36ora no nanaovanareo izany tamin’ny super goelette, fa rehefa andron’ny repoblika demokratika dia herinandro amin’ny fiara 4 x 4! mbola tsaroako ny Ambondromamy-Port Bergé tsy latsaka ny adiny folo amin’ny fiara rocky 4 x 4,maitany izany! fa dia gaga aho misy mahita hoe tsy azo hanina ny lalana!




mclient
Invité
mclient

@rafangy, t@ 1ere république mbola vita tsara ny entretien routier.

Rafangy
Membre
Rafangy

@mclient, satria mbola nisy ny cantonniers, ary ohatra’io lazain’i little kelly io koa ny makany Fort-Dauphin na dia teo Ankaramena ihany aza ny faran’ny lalana voarakotra tara!Morondava koa avy aty Ambositra vitan’ny fiara tostra tamin’izany, vao haingana, taona 1975 angamba vao vita tarainy Antsirabe Malaimbandy iny

despote
Invité
despote

La portion Ambilobe-Vohémar est de loin la plus impraticable. Comptez au moins 3 jours pour faire le trajet Tana-Sambava et jusqu’à 5 à 6 jours en période de pluie. Heureusement, la ville de Sambava est desservie par l’Air Madagascar, ce qui reste une excellente alternative pour ceux qui ont les moyens.




mangableu
Membre

Avec l’état actuel de nos routes, pour pouvoir faire de l’argent le truc à faire c’est le tourisme de l’extrême. Les (jeunes)vazaha anglophones en rafolent; découverte de l’ile avec des 4×4 bodybuildées.

Lemaizina
Membre
Lemaizina

faire « revenir » le train? il n’y a jamais eu de train au nord! à l’époque, dès qu’un passage d’un cours (langues, géographie, …) faisait allusion à un train, une gare, le prof était obligé de faire un dessin au tableau, vu que ses élèves n’avaient jamais vu çà!

Balita
Invité
Balita

… quant à la participation d’une première dame dans le business

Ce qui veut dire quoi? Supermaki appartient à une première dame?

Marcus
Invité
Marcus

C’est l’heure d’améliorer le transport, d’en faire de nouveaux aussi.

Izy
Invité
Izy

Pas de vision, pas de développement.

Verohanitra
Invité

Avec le prix des bois de rose vendus et toutes les richesses miniéres et autres, l’on aurait pu faire une très belle autoroute . Mais cela ne se fera pas d’ici un siècle,

Tolona
Invité
Tolona

J’ai essayé de chercher le bouton où je suis supposé cliquer le « j’aime »mais hélas , je ne l’ai pas trouvé. Fainéant comme je suis , quand j’apprécie, juste le j’aime et c’est bon. Allez, pourquoi ne pas faire une exception, pour apprécier le travail exceptionnel fourni et pour encourager la perennité de ce très bon site. J’ai décidé de m’y mettre et après tout c’est la moindre des choses. Je viens de visiter plusieurs pages d’actutana et lire autant d’article, et je dois reconnaitre que j’ai ressenti un plaisir fou à les lire. Merci et continue à nous surprendre.

trackback

[…] routier et si vous envisagez par exemple de voyager par la route dans certaines parties du pays, ce sera très certainement un périple dont vous vous souviendrez toute votre vie […]




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!