« Ny tsara tsy mora »

C’est tout ce que tu auras pour 400 ar – photo FB FEM

Il y a quelque chose que j’ai remarqué chez nous les Malgaches à Madagascar : nous voulons tout, le beurre, l’argent du beurre et si possible, le c** de la fermière. Et si possible encore, tout ça le moins cher possible.

Je prends un fait de société tout simple, et qui revient périodiquement, pour ne pas dire quotidiennement sur les réseaux sociaux : les taxibe.

Je constate souvent dans les discussions que les usagers sont prêts à faire la révolution si le prix du ticket augmente mais dans le même temps, exigent la meilleure qualité de service qui soit, un bus en excellent état, des sièges pas troués, des receveurs éduqués et on passe.

Et il ne vient à l’idée de tous ces gueulards que tout ça c’est ce que l’on appelle des prestations de service et quand on veut de bonnes prestations, il faut mettre la main au portefeuille ?

« Oui mais elman, on est pauvre tu sais » ? Oui mais tout le monde est pauvre. Mais moi quand on me dit que mon ticket de bus est à 1,40€ soit 5 400 ar au cours du jour, et bien je ne discute pas.

C’est horriblement cher mais c’est comme ça : j’ai 2,80€ (il faut penser au retour) dans mon portefeuille, alors je prends le bus. Si je ne les ai pas, alors tant pis pour moi, je reste à la maison, il m’appartient de faire mon budget pour que je puisse avoir cette somme et pouvoir prendre le bus la prochaine fois.

Oui certes le client est roi mais le prestataire de service fixe son prix, le prix qu’il veut. Si ce prix me convient, alors j’achète. S’il ne me convient pas, alors je n’achète pas. C’est aussi simple que cela.

Du temps du socialisme on avait les compagnies nationales genre Fima et Fibata, directement gérées par l’Etat. Un vrai service public donc, avec la puissance de l’Etat derrière, pour masquer les pertes. Car je suis quasiment sûr que ces compagnies fonctionnaient à perte.

Mais le socialisme c’est fini à Madagascar, nous sommes maintenant dans une économie de marché appelée capitalisme.

En ce sens je ne comprends pas pourquoi les taxibe affichent tous 400 ar par exemple. Si demain j’ai envie de lancer ma propre compagnie de taxibe à 1000 ou à 2000 ar, je vais m’attirer les foudres desdites coopératives alors ? Pourtant sur les lignes régionales tout le monde peut proposer les tarifs qu’il veut non ? Et pourquoi pas à Tana intra muros ?

Elman tu es fou de proposer ton taxibe à 1000 ou 2000 ar me direz vous, alors que tout le monde le propose à 400 ar ?

Oui mais maintenant vous avez vu les poulaillers qu’on vous propose à 400 ar ? Oui, poulaillers, c’est le cas de le dire, car dès fois vous voyagez avec des animaux. Sans parler des odeurs bizarres de poisson pourri (ou assimilés), des planches entre les sièges, des sièges troués, des trajets non respectés et on en passe entre autre avatar.

Moi à 1000 ou 2000 ar je cible une certaine catégorie de la population, qui n’a justement pas envie de se taper tous ces désagréments et qui est prêt à mettre la main au portefeuille car elle sait justement que ce qui est bien n’est pas bon marché.

Et quand on est prêt à mettre jusqu’à 2000 ar dans un trajet, on est plutôt du genre soigneux dans l’utilisation du matériel mis à disposition, on se lave et on est propre quand on monte dedans, on ne transporte pas des animaux dedans, etc.

Dans un autre registre, on a bien les vary mitsangana, les looks, et tous les autres types de restaurants pour toutes les bourses non ?

Donc, liberalisons formellement les transports publics à Tana. La concurrence qui en découlera ne pourra que tirer tout le monde vers le haut, aussi bien usagers qu’exploitants. Car pour le moment, tout le monde ne fait que se tirer vers le bas, entre pauvres. On mange au vary mitsangana et on gueule contre la prestation offerte par le vary mitsangana.

Vous me direz finalement que tout ceci  va créér une société à deux vitesses : les « majinika » d’un côté, et ce qui reste de la classe moyenne de l’autre.

Bah non ça ne va rien créer du tout puisque … c’est ce qui existe déjà non ? Après on peu disserter longuement sur le socialisme vs capitalisme mais en attendant, on a un problème de transport à régler.

Et dernier point, mon ticket à 2000 ar va considérablement réduire les embouteillages à Tana. Ah bon ? Oui car ceux qui sont propriétaires et utilisateurs (trices) de voitures et fâchés avec les taxibe vont enfin se réconcilier avec les transports en commun, revenu au niveau de qualité qu’ils attendent : matériel bien entretenu, propre, des gens corrects qui montent à bord, pas besoin de receveur … et wifi gratuit à bord, pour avoir le temps de surfer sur actutana entre la maison et le bureau. Et pourquoi pas un espèce de pass Navigo tiens.

Voila, j’ai dit, en 850 mots et 20 minutes, avis à ceux qui veulent se lancer.

D’ailleurs il m’a semblé que quelqu’un devait se lancer sur ce créneau cette année au mois de mars mais je n’ai plus eu de nouvelles. Si c’est encore d’actualité faites moi signe, on parlera de vous avec plaisir ici.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

21
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
ramatoa
Invité
ramatoa

bon, merci pour l’article
Le olana dia izao : tsy maninona mihintsy ny hoe hisy hanao 2000 ar na 1000ar ny frais, fa ireio taxibe viretra, tia kely sns ireo dia ho lasa koa hanara-drenirano hanao io frai io koa nefa ny qualité de service dia ho io ihany. Ireo olona koa moa maika satria mety tsy ho ampy ny bus dia mangataka ny hitsangana sy hanao tamboho ary nahao mélé. Hany ka hiakatra ho 100ar sy 200 ar avokoa na ny ratsy velona ary
Taloha anie dia nisy ny atao hoe buxi , izay no niantsoana ireo taxibe . Ary teo ambohijatovo no nanomboka io t@ zany mbola nisy bus be ireny ary dia lafo² ; fa taty aoriana foana ho azy ny bus be ary ny buxi lasa taxibe ary ny zotra rehetra manerana ny tanana dia lasa taxibe ; nefa ny qualité de service dia mihoatra an’ilay buxi teo aloha

sarah
Membre
sarah

ohatran’ny taxi brousse première classe antsirabe, misy tena tsara sy mendrika dia iny koa fa nisy hafa nanaraka nefa tsy ao mihitsy ilay servce. Mila manao detective kely zany ny mpandeha

Raleva
Membre
Raleva

au moins je comprends maintenant pourquoi ils mettent des casseurs de vitesse partout. c’est pour ne pas gêner les longues files de charrettes en ville et sur les rocades pour le transport de matériaux, de jacinthe d’eau, du remblai et tout le reste.
pour la jacinthe d’eau, elle est récoltée dans le marais Masay ou autres lieux insalubres. et elle sert à nourrir le bétail. alors que cette plante a la capacité d’absorber les métaux lourds, qui finiront donc dans nos assiettes. y a-t-il un ministre de l’environnement dans ce pays ? on meurt à petit feu comme toujours.

Zainjafy
Membre

Ny sazy ihany tompoko no atahoran’ny taxibe. Na hampakarina 10 000 Ar aza io frais io dia mbola io ihany no hataony satria te hahazo bebe kokoa. Ireto no mba hitako mety ho sosokevitra raha toa ka tiana ho tsara ny service ho an’ny vahoaka:
– Avadika société ireo coperatives ireo, ka ny tompon’ny fiara dia actionnaires: mety ho foana ny fifanenjehana mety hitera-doza, sy ny vodihazo.
– Asiana GPS sy Camera ny taxibe rehetra, hialàna @ mihodina andalana.
– Tsy maintsy milahatra ny olona eny @ arret. Raha vao tsy milahatra dia tsy raisin’ny receveur
– Ho tombotsoan’ny mpandraharaha dia atao isaky ny arrêt ny frais, ohatra hoe 50 na 100ar isaky ny arrêt. Ary mampiasa ireny fitaovana électronique mizara ticket ireny, ka tonga dia fantatry ny foibe ny vola miditra.

Maro ny vahaolana sady tsotra fa ny finiavana mihitsy no tsy misy, tahaka ny mpitatitra tsy mety hiala teo @ fasan’ny karana ihany io.

Ianona
Membre
VIP

Et d’autre part on attend encore les fameux bus intelligents…

Papiléo
Invité
Papiléo

Si ils sont aussi intelligents que celui qui les avait promis , c’est pas gagné .




kof
Membre
VIP

Je l’ai toujours dit, il faudrait au moins 3 niveaux de qualité pour les taxibe là-bas. Bas de gamme à 400ar comme maintenant. Moyen de gamme plus cher mais pas trop où on a l’assurance de s’assoir correctement sur une vraie place. Puis haut de gamme plus cher encore avec tout le confort nécessaire. Sièges confortables, wifi, horaires en béton (le taxibe part même s’il n’est pas plein à tous les arrêts), abribus sécurisé etc… Un peu dans l’esprit de ce que fait cotisse pour les taxi-brousses.

ramatoa
Invité
ramatoa

je suis d’accord avec zainjafy et Kof
Mais sur l’idée de Kof il faudrait que l’était soit strict sur l’application des règles car ces taxibe ont tous des cahier de charges mais ils ne le respecte pas vu la corruption et la mentalité de tia kely des chauffeurs et receveurs

kof
Membre
VIP

Vous avez raison mais je constate que Cotisse y arrive avec ses taxi-brousses. Et ça marche car il y a une vraie demande pour un service de qualité. Il y a une clientèle prête à payer plus pour plus de qualité (généralement le double pour cotisse par rapport à un taxi-brousse normal si je ne m’abuse). La preuve que quand on veut, on peut.

ramatoa
Invité
ramatoa

oui, je ne dis pas le contraire car le 163, 192, 194 sont à lui aussi ( appartiennent à Mr propriétaire de cotisse)
mais avec des plusieurs coopérative qui n’ont pas la même tête de propriétaire la vérification appartient à l’état car ces autres coopératives sont loin d’être prêt à suivre la règle jusqu’à l’heure actuelle
La vérification est strict pour le 163, 192, 194 car le propriétaire paie des contrôleurs et les amandes dans ceux qui sortent dans la marge sont très lourdent. Donc, si je suis propriétaires d’un taxibe dans l’un de ces 163, 192, 194 je devrai accepté leurs règles. Et c’est ça qui manque car ce n’est pas tous les propriétaires et présidents de coopératives qui sont comme lui

sarah
Membre
sarah

non, ce n’est même pas le double, c’est juste un peu plus cher. Par rapport au temps perdu avec les mpanera qui remplissent les taxibrousse, l’existence de WC digne de ce nom, la propreté des lieux et du vehicule, l’inexistence de mpanera….eh bien, ça revient moins cher

banksybeat
Invité
banksybeat

En Europe, les enfants font la queue pour attendre leur tour au toboggan. Chez nous, il n’y a que la ligne 194 qui est plus ou moins ordonnee au depart, le reste c’est la gabegie totale.C’est une question d’apprentissage. Voir les memes de 70 ans courir pour atrapper un sprinter n’est pas suffisant pour se rendre compte que cette facon de faire depasse le raisonnable. Le tamboho volamena, places d’exception, tolerees en cas de rush, est devenu la regle…ary samy mangina daholo satria maika hody. Alors, avant d’incriminer les cooperatives qui font les choses « a leur niveau », je denonce le silence des consommateurs qui acceptent tout et qui ne pipent mots. J’ai aussi experimente ce mois de juin 2018, une 160 qui propose un tapa-dalana Ankatso-Shoprite a 17h30. Tout ca pour dire que c’est la gabegie totale et chacun fait ce qui lui plait, izay voa manodidina.




banksybeat
Invité
banksybeat

Les proprios de taxibe sont encore pires et tiakely. Ils interdisent formellement aux chauffeurs de deplacer le taxibe en cas de panne (maka sisiny) sous peine de renvoi car deplacer de 3 a 5m pour faire place a la circulation risque d’empirer le probleme et des couts extra de reparation. Ravalomanana a repete que ce probleme de mentalite est long a redresser et qu’il faut des leaders partout pour montrer le bon exemple.

dep
Invité
dep

Il faut sévir c’est tout. c’est de l’entrave à la libre circulation des biens et personnes. Le propriétaire comprendra quand le bus sera mis en fourrière pour 2 semaines.

Ralek
Membre
VIP

Je n’étais pas presque d’accord au départ, en me mettant à la place des usagers. Car eux, 400 ar, avec l’inflation, les prix du carburant etc… eux, leur revenu n’ont pas trop bougé. Si on double les frais, ça fait un budget en plus. Je comprends pourquoi ils ralent!
D’un côté, je comprends le coup de gueule d’elman et la proposition de mettre plusieurs niveau de prestation. Après tout, ça existe ailleurs (hôtel, restauration, avion, train….).
A Tana, le truc c’est soit Taxibe, soit Taxi soit son propre moyen. La mise en place de ce genre de service ne pourra que tirer vers le haut les autres.
J’ai vu la fin du socialisme, la fin des fibata les vrai bus. J’ai vu le début des taxi-be, à l’époque ou les bus et taxibe se côtoyaient. A l’époque, les taxibe étaient plus cher car plus « luxueux ». Puis le bus a disparu, et le taxibe est devenu seul.
Moi, ce sont les 3000 coopérative qui me dérangent! c’est devenu n’importe quoi!
Une seule grosse cooperative pour gerer tout ça, avec des subdivisions par zone.

dep
Invité
dep

Moi, je suis pour la libre concurrence. Qu’ils gardent ces « bus » avec tarif à 400 Ar, mais qu’on autorise d’autres prestataires à offrir des meilleurs services à des tarifs plus chers.

ramatoa
Invité
ramatoa

moi aussi comme j’ai écrit plus haut je suis d’accord avec vous mais que les taxi-be ne courrons après sur le frais plus cher pur avoir plus de bénéfice mais voudraient garder ces mauvaises prestations avec le tamboho , strapontin planche, chaises en aciers qui déchirent les vêtements et les jambes

zafimbaza
Invité
zafimbaza

En 2015 j’étais au pays, j’ai eu la même mésaventure que la pauvre dame de la photo: un pied sur la marche , l’autre sur le macadam qd le bus a démarré. Ayant réussi à monter j’ai fait la remarque au receveur: Si j’étais tombée en arrière et le crane fracassé, je serai revenue d’outre- tombe pour vous faire subir le même sort !Il ne s’est pas excusé mais a gardé le silence, façon de cogiter avec son cerveau fumeux ?




ramatoa
Invité
ramatoa

faire cela sur le marche c’est la faute aux passagers mais pas au receveur, tout le monde est en connaissance de cause quand il met son pied sur le marche quand le bu est encore en route, fallait attendre qu’il s’arrête sur l’arrêt, s’il avance ce n’est pas la peine de monter mais courir pour pouvoir monter quand il s’arrête. C’est pour cela que je disais plus haut qu’il y a des choses dont le passagers sont responsables

zo.zefa
Invité
zo.zefa

non là c’est 500Ar, Ivato ou Ambohidratrimo.

sarah
Membre
sarah

on est avec vous pour l’initiative Elman. Personnellement, soit je vais à pieds, soit je prends ma voiture à Tanà ou rarement le taxi. S’il y a de bus digne de ce nom, même ces taxi disparaitront. Ces taxis qui sont sales, sans amortisseurs, qui n’ont pas d’essence (injection directe dans des bidons), qui sont calés….

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!